RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
2004-05-08

Les Cinquante ans du « Monde diplomatique »

VOIX DE LA RÉSISTANCE

Samedi 8 mai 2004

au Palais des sports de la Porte de Versailles
de 13h30 à 22 heures

http://www.monde-diplomatique.fr/livre/voix/

A l’occasion du 50e anniversaire du Monde diplomatique,
quelques-uns des plus grands intellectuels vivants de
notre temps et certains des principaux animateurs des
mouvements sociaux mondiaux, venus des quatre coins de
la planète, seront réunis, le 8 mai prochain, pour la
première fois, pour parler de ce que signifie aujourd’hui
le mot « résistance » :

Zackie Achmat (Afrique du Sud) ; Gadi Algazi (Israël) ;
Etienne Balibar (France) ; José Bové (France) ;
Claude Debons (France) ; Régis Debray (France) ;
Christine Delphy (France) ; Jacques Derrida (France) ;
Eduardo Galeano (Uruguay) ; Naomi Klein (Canada) ;
Toni Negri (Italie) ; José Saramago (Portugal) ;
Leila Shahid (Palestine) ; Aminata Traoré (Mali),
Joao Pedro Stedile (Brésil) ;
et, sous réserve, Arundhati Roy (Inde) et Evo Morales (Bolivie).

Entre chacune de leurs interventions, des chanteurs et
des groupes musicaux engagés dans le combat pour rendre
possible un autre monde s’exprimeront sur scène :

Akosh S (Hongrie) ; Didier Awady (Sénégal) ;
Bonga (Angola) ; Manu Chao (France) ; Compagnie Jolie Môme (France) ;
Manu Dibango (Cameroun) ; Gilles Non (France) ;
Gnawa Diffusion (France) ; Paco Ibanez (Espagne) ;
Marcel Khalife (Liban) ; Kent (France) ; La rumeur (France) ;
Bernard Lubat (France) ; Plagiat (France) ; Sapho (France) ;
Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire) ; Tryo (France).

Noam Chomsky, Edward Saïd et Jean Ferrat seront également
présents à travers des documents et interventions vidéo.

Inscriptions :
http://www.monde-diplomatique.fr/livre/voix/

Les 50 ans du Monde diplomatique, par Ignacio Ramonet
http://www.monde-diplomatique.fr/livre/cinquantenaire/

Le nombre de places étant limité, retenez votre billet
avant le 15 avril !

Participation aux frais : 15 euros.

URL de cet article 1460
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Le choix de la défaite - Les élites françaises dans les années 1930
Annie LACROIX-RIZ
Comment, pour préserver leur domination sociale, les élites économiques et politiques françaises firent le choix de la défaite. Un grand livre d’histoire se définit premièrement par la découverte et l’exploitation méthodique de documents assez nombreux pour permettre des recoupements, deuxièmement, par un point de vue qui structure l’enquête sur le passé (Annie Lacroix-Riz répond à Marc Bloch qui, avant d’être fusillé en 1944, s’interrogeait sur les intrigues menées entre 1933 et 1939 qui conduisirent à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si le Président se présente devant le Peuple drapé dans la bannière étoilée, il gagnera... surtout si l’opposition donne l’impression de brandir le drapeau blanc de la défaite. Le peuple américain ne savait même pas où se trouvait l’île de la Grenade - ce n’avait aucune importance. La raison que nous avons avancée pour l’invasion - protéger les citoyens américains se trouvant sur l’île - était complètement bidon. Mais la réaction du peuple Américain a été comme prévue. Ils n’avaient pas la moindre idée de ce qui se passait, mais ils ont suivi aveuglement le Président et le Drapeau. Ils le font toujours ! ».

Irving Kristol, conseiller présidentiel, en 1986 devant l’American Enterprise Institute

Le 25 octobre 1983, alors que les États-Unis sont encore sous le choc de l’attentat de Beyrouth, Ronald Reagan ordonne l’invasion de la Grenade dans les Caraïbes où le gouvernement de Maurice Bishop a noué des liens avec Cuba. Les États-Unis, qui sont parvenus à faire croire à la communauté internationale que l’île est devenue une base soviétique abritant plus de 200 avions de combat, débarquent sans rencontrer de résistance militaire et installent un protectorat. La manoeuvre permet de redorer le blason de la Maison-Blanche.

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.