Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les socialistes parisiens ne sont pas les socialistes qui gouvernent.

L’UMP Dominique Versini rejoint l’équipe d’Anne Hidalgo

Rien n’est encore vraiment établi, mais il faut savoir que :

- Pour Le Parisien :« Voilà un recrutement qui risque de faire grincer les dents des élus de droite. »

- Et pour 20 Minutes : « La présence de l’ancienne ministre de Jacques Chirac fait des remous dans les rangs du PS… »

D’après le même journal, l’ancienne ministre de Jacques Chirac et défenseur des enfants, Dominique Versini, sera numéro trois sur la liste d’Anne Hidalgo dans le 15e arrondissement. Anne Hidalgo lui a confié une mission sur les questions de pauvreté et la place de l’enfant à Paris.

L’ancienne cofondatrice du Samu Social et ex-secrétaire d’État dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin avait été conseillère régionale RPR avant d’être candidate UMP lors des législatives en 2002, dans le XIVe arrondissement.

Dominique Versini figure sur la liste en qualité de « personnalité d’ouverture à la société civile ». « Il y en aura une par arrondissement en position éligible », précise Rémi Féraud, patron de la fédération PS de Paris. Un MoDem (qui pour cela a été exclu) est déjà recruté pour le 11e arrondissement.

Ce qui entraîne que les « personnalités d’ouverture à la société civile » seront plus nombreuses sur la liste d’Anne Hidalgo que les malheureux treize candidats communistes (qui se réclament du Front de Gauche !) et qui auront à se battre ensuite pour les premiers m3 d’eau gratuits promis, les halles de quartier pour rendre la vie des Parisiens moins chère, et les 30 000 logements sociaux, d’ici à 2020 ; pour leur plat de lentilles municipal obtenu contre l’abandon de leur droit d’aînesse politique et national, par conséquent.

La nouvelle du recrutement de Dominique Versini est tombée le lendemain du jour où l’Humanité.fr titrait : « Les communistes et leurs alliés lancent leur campagne à Paris ». Il faut savoir que leurs alliés pour ce meeting étaient réduits à la formation République et socialisme et qu’Anne Hidalgo n’y a pas assisté mais qu’elle s’est fait représenter.

On comprend très bien que Pierre Laurent ait dû préciser : « Notre ambition est simple, elle est de permettre à des centaines de milliers de Parisiens de vivre mieux dans une situation économique et sociale difficile. C’est notre seul fil conducteur... », avant d’appeler à « rassembler les forces populaires parisiennes, démocratiques et de gauche » pour « inscrire ce combat dans un combat national et européen afin d’en finir avec les politiques d’austérité ».

L’ambition d’avoir treize siège est effectivement des plus simples, et même simplettes, quant à l’inscription par ce biais dans un combat national et européen, elle est carrément prométhéenne.

Mauris Dwaabala

URL de cet article 23393
   
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.