RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Libye : Seif al-Islam Kadhafi comparaît devant la cour pénale

Jeudi 17 janvier 2013 - Seif al-Islam, fils du défunt dictateur libyen Muammar Kadhafi, a comparu jeudi devant la cour pénale de Zenten (sud) pour avoir tenté de communiquer illégalement avec l’extérieur en juin, sa première comparution devant une juridiction libyenne, a indiqué le parquet. "La première audience du procès de Seif al-Islam Kadhafi (...) s’est tenue ce jeudi", a indiqué le porte-parole du bureau du procureur général libyen Taha Baraa, précisant que le prévenu est poursuivi pour "complicité dans l’échange d’informations et l’obtention de documents de nature à porter atteinte à la sécurité nationale".

L’audience était fermée à la presse.

Ce premier procès devant une cour libyenne est un signal fort de la Libye, qui dispute à la Cour pénale internationale (CPI) le droit de juger le seul fils de l’ancien dirigeant à être détenu dans le pays. Il est accusé d’avoir tenté d’échanger des informations lors de la visite d’une délégation de la CPI, le 7 juin 2012 à Zenten (180 km au sud de Tripoli), où il est détenu. L’équipe venue rencontrer Seif al-Islam à Zenten afin de préparer sa défense devant la CPI avait été incarcérée le 7 juin, et retenue près d’un mois par Tripoli qui les accuse d’avoir porté atteinte à la "sécurité nationale libyenne".

L’Australienne Melinda Taylor, qui travaille à la défense de Seif al-Islam, avait été accusée d’avoir apporté un stylo-caméra pendant sa visite et tenté de transmettre à Seif al-Islam une lettre codée de son ancien bras droit, Mohammed Ismaïl, l’un des hommes les plus recherchés par la justice libyenne. Le porte-parole du procureur a ajouté que "le procès a été ajourné au 2 mai 2013", expliquant ce report "par le souci d’informer l’équipe de la CPI qui a été libérée pour lui permettre d’être présente" et le besoin de "désigner un avocat à Seif al-Islam dans cette affaire".

Seif al-Islam est détenu à Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, depuis son arrestation, en novembre 2011, par une brigade d’anciens combattants rebelles originaires de cette localité. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI pour des crimes contre l’humanité commis pendant la révolte qui a provoqué la chute puis la mort de Muammar Kadhafi en 2011. Les autorités libyennes ont déposé le 1er mai une requête contestant la compétence de la CPI à poursuivre le fils du dictateur déchu ainsi que son ex-chef des renseignements, Abdallah al-Senoussi, 63 ans. Également recherché par la CPI pour crimes contre l’humanité, ce dernier avait été arrêté mi-mars en Mauritanie et remis le 5 septembre à la Libye, où il a été incarcéré.

(17 janvier 2013 - Avec les agences de presse)

Source : http://www.assawra.info/spip.php?article2086

URL de cet article 19051
  

Comment la mondialisation a tué l’écologie
Aurélien BERNIER
Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique. Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. »

Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis de 1861 à 1865, 1809-1865, assassiné

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.