Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

17 

Macron, quelle tache (de sang) !

Il y a un concept que les administrateurs de ce site aiment bien, puisqu’ils l’évoquent souvent. C’est celui dit « effet de halo » ou « effet tache d’huile ».

Pour faire court : un mot, une idée peuvent contaminer ceux qui en sont proches en étendant leur effet au-delà de ce qu’ils disent.
Par exemple, Marine Le Pen et Emmanuel Macron aiment bien rapprocher dans une même phrase les mots « immigration » et « délinquance, terrorisme, insécurité ». Macron, qui vise les voix de la droite et du centre, précise aussitôt (par « prétérition ») qu’il ne fait pas d’amalgame. Mouais.

Jouons : « Belloubet, Schiappa, pouffiasses, Pénicaud, Bergé.
Menteur-éborgneur-escroc, Macron, banquier président des riches, fabriqué par les fauxcialistes (ces enfoirés de Hollande et Valls). Personnellement, je ne fais pas un tel amalgame. »

Théophraste R. Auteur de l’article (à paraître) : « Ne comptez pas sur moi pour dire que Castaner est un salopard, un ancien ami de truands marseillais avec qui il jouait au poker avant de devenir ministre de la police ».

URL de cette brève 6373
https://www.legrandsoir.info/macron-quelle-tache-de-sang.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
05/11/2019 à 04:04 par calame julia

Que du beau monde !
... ! bien propre sur lui !
... !

#163862 
05/11/2019 à 10:24 par Assimbonanga

De la même manière, ce serait du complotisme que de prétendre que le collège Stanislas, le père Louis-Marie Guitton, les évangélistes, Blanquer et Baroin (anciens copains de Stanislas, amis indéfectibles), ont un lien ensemble et qu’ils veulent communément vaincre le communisme et désintégrer la protection sociale, les fonctionnaires et modifier l’organisation de l’école publique pour en faire une réplique des établissements catholiques avec leur chorale d’établissement et leur chef d’établissement impitoyable.
Ce serait vraiment exagérer. Ce serait faire une fixette. Et je ne le ferai pas. Non, cela demanderait davantage d’analyse et de nuance.

#163865 
05/11/2019 à 11:41 par babelouest

................ qu’il est laid le bidet......................

(je me souviens avec amusement d’une anecdote racontée par Jacques-Yves Cousteau.

Alors qu’il expérimentait les premières plongées "libres" avec bouteilles à Marseille, il essuyait souvent les quolibets des marins. Un jour un homme ayant vu le manège l’a fait monter dans son petit bateau, et a fait le tour du port en disant au passage « Eh les gars, dites-vous que cet homme est MON AMI. »

C’en fut terminé des blagues. Le type avec son bateau s’appelait Carbone.)

#163867 
JPEG - 88.7 ko
05/11/2019 à 14:09 par Palamède Singouin

Pour qualifier le trio Hollande, Valls, Macron - et pour plaire aux "inclusives" - quel serait le masculin de pouffiasses (sans amalgame, bien entendu) ?

#163868 
05/11/2019 à 14:10 par Pie Niouf

Et d’aucuns se croient de gauche pour associer patrons et négriers, bailleurs et marchands de sommeil, épargnants et boursicoteurs, respectueux des traditions et réactionnaires, patriotes et xénophobes, agriculteurs et empoisonneurs...
À chacun ses amalgames, avec le connomètre idoine.

#163869 
05/11/2019 à 16:04 par Assimbonanga

Pauvre Pie Niouf ! On devine ton calvaire.

#163870 
05/11/2019 à 16:48 par babelouest

Suggestion à Palamède :

trouduc en patins.....

#163872 
05/11/2019 à 20:37 par François de Marseille

Schiappa poufiasse est particulièrement bien à propos.

#163880 
06/11/2019 à 09:46 par AF30

On a envie de dire à Pie Niouf puisque son argumentaire est du niveau de la cour de récréation : " c’est toi qui le dis c’est toi qui l’est "

#163889 
06/11/2019 à 14:16 par Palamède Singouin

@ François de Marseille

Pour Schiappa, je suppose que vous faites référence à ses exhibitions en mini-shorts et décolletés vertigineux.... l’habit ne fait pas forcément la nonne...Je crois que ce n’est pas un hasard si Théophraste en à placées 2 avant "pouffiasses" et 2 autres après. Bon...on est pas sur un site "pipole" : restons en là !

#163894 
06/11/2019 à 19:16 par François de Marseille

@ Palamède Singouin : je ne sais pas comment cette idiote s’habille, je suis assez profondément fataliste sur la caste qui nous dirige. Ils n’ont même plus besoin d’avoir une enveloppe digne pour figurer.
Philippe Pascot s’est fait tanser par une journaliste pour l’avoir designé par "poupée Barbie". J’imagine qu’il avait plutôt en tête "poufiasse" et qu’il s’est auto censuré.
Par poufiasse j’entends idiote sans cervelle atteinte d’une forme sévère du syndrome de la princesse. Vulgaire du point de vue du comportement, agressive et bête.
Mais schiappa possède surtout une carte de membre de la caste des dominants. C’est donc plutôt une poufiasse-bourge.
Mais bon, "poufiasse" lui va comme un gant

#163895 
07/11/2019 à 10:23 par Assimbonanga

Pouffiasse. Pop. Prostituée ; p. ext., femme grosse, laide, vulgaire.
Prostituée, c’est bien ce qu’il me semblait, mais j’ai quand même vérifié la définition. Messieurs, cette coloration vous avez échappé ? C’est marrant...

Selon moi, les Schiappa et assimilées sont plutôt des mémères, des dames patronnesses, des cluches (poule avec ses poussins), des qui se croient investies d’un rôle moral, de contrôle, de supervision, de jugement. Le fait de devenir mère les investit d’un pouvoir quasi surnaturel. Au nom de leur maternité, et en défense de leur progéniture, elles se sentent pousser des ailes et des pouvoirs. Et des droits sur les autres ! En vertu de leur statut sacro-saint.

#163905 
07/11/2019 à 12:35 par babelouest

@ Assimbonanga
Je pense que nos amis habituels sont trop gentilshommes pour oser parler de prostituées. Et pourtant... Il est vrai que de plus en plus cet "attribut" n’a tout simplement pas de sexe, mais des accointances avec la façon dont on est prêt à accepter l’inacceptable, ce qui est le cas des "journalistes de Cour" par exemple. Aussi bien, hélas, professionnellement (ce qui est déjà totalement intolérable), que physiquement. Je vais oser une chose ÉNORME : à la Cour de Néron, par exemple, les courtisans le plus abjects y auraient regardé à deux fois avent d’accepter ce qui devient du banal. Cela en dit long sur ce qu’est devenue "l’élite de la France". Si un Couve de Murville revenait aujourd’hui, je pense qu’il aurait des réactions funestes. Pour lui, ou pour les autres. Nous sommes largement au-delà de l’intolérable.

#163914 
07/11/2019 à 17:00 par Georges SPORRI

Vous êtes trop méchants avec la Marlène qui a quand même fait de la pub pour les "grosses" en affirmant qu’elles sont plus compétentes en fellation que les minces. Je ne confirme pas, je ne dément pas, mais j’apprécie cette noble tentative de nous arnaquer tous. Cela me rappelle une nouvelle de W Havel dans "Risibles amours"...

#163919 
08/11/2019 à 19:41 par irae

Chute du mur
Rien sur ce site alors mon opinion s’il y avait des reproches (encore que) à faire à la Rda ce n’est pas sur le modèle économique car en termes ecologique on ne fait pas mieux. Si sur la chaine bouygues M. Perrichon fustige ce modèle économique je livre une anecdote. Dans une location d’un meublé en 2010 en nord picardie il y avait un allume gaz. Nous avons découvert avec amusement qu’il avait été "made en la rda" donc en parfait état de fonctionnement près de 20 ans après la chute du mur.
Et oui les économies de la pénurie, du rien-jetable, du durable, de l’inusable, du tout réparable modèle anti capitaliste fondamental a été oublié il est temps de les remettre au goût du jour. Le libéralisme écologiquement parlant c’est tout l’inverse de la merde.

#163932 
08/11/2019 à 23:45 legrandsoir

Chute du mur
Rien sur ce site

On attend les articles. A vos plumes.

#163935 
08/11/2019 à 19:48 par Palamède Singouin

@Georges SPORRI

Schiappa aurait elle collaboré avec une incontestable experte en "taux de fellation" (sic !)...Rachida Dati ?

#163933 
RSS RSS Commentaires
   
Chasseurs de matières premières.
Michel COLLON
Chaque citoyen européen consomme par an en moyenne 26 kilos d’appareils[1] en tous genres : ordinateurs, téléphones, télévisions, électro-ménager... L’avons-nous décidé ? Le souhaitons-nous ? Quoi qu’il en soit, cet acte apparemment innocent a en réalité un impact énorme. Sur la Nature, on s’en doute, mais aussi sur des êtres humains. Des femmes et des hommes du Sud sont condamnés à mourir de faim, leurs enfants seront privés d’éducation, ils souffriront de la malaria, de la tuberculose et autres maladies (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Laissez les chiens de l’empire aboyer, c’est leur travail. Le nôtre, c’est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple »

Hugo Chavez


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.