RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
13 

Missak Manouchian au Panthéon : dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, les FTP-MOI dénoncent leur éviction de la cérémonie et ses raisons.

Dans une lettre ouverte adressée le 16 février 2024 sous la signature de Léon Landini résistant FTP MOI, l’amicale des anciens francs-tireurs et partisans de la main d’œuvre immigrée (FTP-MOI) des bataillons Carmagnole Liberté dénonce l’éviction des résistants FTP MOI de la cérémonie d’entrée de Missak Manouchian au Panthéon. En dépit de multiples sollicitations, c’est par un silence honteux qu’il a été répondu à leurs adresses. D’évidence, succédant à des décennies d’effacement anticommuniste de la mémoire de ces combattants de la résistance qui ont été, à la pointe de la résistance communiste, le fer de lance des combats pour la libération de la France de l’occupant et la victoire antifasciste contre le nazisme. C’est d’évidence comme le conclut la lettre des bataillons FTP-MOI Carmagnole Liberté pour cette même raison que la décision honteuse de ne pas permettre aux résistants communistes des FTP MOI d’assister à l’hommage à leurs camarades d’arme a été prise. Au moment où le régime Macron paraphe de concert avec l’extrême droite des lois et politiques accélérant la fascisation du pays tout en précipitant la dissolution de la France dans le saut impérial de la fédéralisation de l’Union Européenne éradiquant ainsi les dernières parcelles de souveraineté nationale, il ne pouvaient évidemment pas permettre la présence de ces résistants qui en 2024 continuent à dire avec vigueur comme ils le criaient à la face de leurs bourreaux collaborateurs et nazis » : VIVE LA REPUBLIQUE ! VIVE LA FRANCE ! VIVE LE PARTI COMMUNISTE ! »

Monsieur Le Président de la République,

C’est avec une très grande satisfaction que les survivants des unités FTP-MOI, ont appris que nos camarades Missak Manouchian et son épouse venaient d’être désignés pour que leurs corps puissent reposer définitivement au Panthéon.

Oui, mais il a fallu attendre 80 ans, pour que les survivants des FTP-MOI apprennent, qu’enfin et pour la première fois, deux anciens résistants FTP-MOI, hautement méritants, bénéficient d’un hommage national.

Toutefois, dès l’annonce de cette nouvelle, première surprise désagréable : c’est par les médias que nous avons appris que deux de nos camarades allaient être panthéonisés et qu’un Comité d’organisation était déjà nommé, sans que personne n’ait jamais pris la peine pour le moins d’en informer l’Amicale des anciens FTP-MOI du Bataillon Carmagnole-Liberté, unité très connue, dans laquelle sont regroupés des anciens combattants FTP-MOI, leurs familles et leurs amis.

Cela étant, c’est avec un grand plaisir que nous avons appris que nos camarades Missak Manouchian et son épouse allaient être panthéonisés.

Cette haute distinction va permettre à leurs camarades et amis de porter à la connaissance de tous ceux et de toutes celles qui n’ont jamais entendu parler des FTP-MOI, de leur faire connaître le courage et l’héroïsme manifestés par des hommes et des femmes qui, afin de libérer notre pays, ont payé de leur vie notre libération.

Cette Libération nous a coûté très cher, puisque rien qu’à L’Amicale des anciens FTP-MOI combattants du bataillon Carmagnole-Liberté, 50 % de nos compagnons sont morts au combat et 52 d’entre eux sont morts sous les tortures des nazis, mais sans n’avoir rien avoué à Barbie et à ses sbires.

Quelques temps après la libération de notre pays un ostracisme pesant s’est étendu sur notre organisation et beaucoup de choses ont été faites pour que le mot FTP-MOI ne figure que le moins possible dans les comptes-rendus de nos historiens. Même et y compris les organisateurs de cette cérémonie dans leurs écrits ont répété à maintes reprises résistant arménien et non pas FTP-MOI, ce qui signifie Franc-tireur et Partisan de la Main d’œuvre Immigrée. Missak Manouchian comme nous tous combattait dans les rangs de la résistance française.

Charles Tillon, commandant national de tous les FTPF et de tous les FTP-MOI, désignait d’ailleurs ainsi ces unités : « Un des plus beaux fleurons si ce n’est le plus beau fleuron de la résistance armée française ».

Pour que la vérité soit respectée il a fallu que les rescapés de nos unités se mobilisent continuellement pour faire un tant soit peu connaître qui étaient les FTP-MOI et quels ont été leurs combats et les sacrifices qu’ils ont consentis pour rendre à la France sa liberté et sa grandeur.

Mais il a fallu également que nous intervenions pour rétablir la vérité face à de « petits résistants » qui, pour se glorifier, se vantaient d’avoir accompli les actions militaires réalisées en réalité par nos combattants.

Mais tous les actes héroïques n’ont pas été effacés car d’importantes personnalités, mises au courant et émus par le silence qui recouvrait les luttes et les actions de nos combattants, sont intervenus publiquement afin que tout cela ne soit pas oublié et ont ainsi contribué à ce que « l’histoire » connaisse ces héros.

A l’occasion de cette panthéonisation, et pour la première fois qu’un hommage national était rendu à l’un des nôtres, nous espérions être invités à la cérémonie. Mais nous n’avons pas compris pourquoi, malgré de multiples relances de notre part, aucune invitation ne nous a été adressée.

Ce n’est qu’après diverses sollicitations, que le Président de la République nous a fait répondre par « L’équipe du Dialogue citoyen » : « Soyez assuré que nos équipes gardent précieusement en mémoire votre demande et reviendront vers vous si une suite favorable pouvait vous être accordée ». Nulle invitation pour la cérémonie du 21 février ! ce qui signifie en clair qu’il n’y a pas de suite favorable pour nous.

Pourtant dans le souci de donner satisfaction à Monsieur le Président de la République, nous avions même proposé que notre Président, Léon Landini, Officier de la Légion d’Honneur, décoré par l’Union Soviétique pour faits de résistance, grand mutilé de guerre suite aux tortures endurées lors de son arrestation par la Gestapo, détenteur également de nombreuses autres distinctions et qui, âgé de 98 ans, malgré son âge et son état de santé, était prêt à faire l’effort de venir assister à la cérémonie afin que soit dignement honorés les FTP-MOI.

Pourquoi une des unités de résistance parmi les plus prestigieuses a-t-elle été écartée sans que nous en connaissions les raisons ? Car, aujourd’hui, six jours seulement avant la cérémonie, il n’y a plus d’illusion à se faire, l’attitude des organisateurs à notre égard est suffisamment claire pour nous faire comprendre : « Nous n’avons pas besoin de vous ! ».

Nos diverses remarques ci-dessus, devraient permettre de comprendre, pourquoi dans nos écrits, apparaissent beaucoup de tristesse et d’amertume, car en fonction de notre passé nous ne pensions surtout pas mériter un pareil refus.

Oui vraiment, nous sommes déçus et mécontents devant ce que nous considérons comme une offense.

Ces refus nous ont fait comprendre que ceux qui pratiquent l’ostracisme à l’encontre les FTP-MOI ont réussi à écarter de cette cérémonie les représentants de ces résistants qui au moment de leur exécution osaient encore narguer leurs bourreaux en leurs CRIANT A LA FACE, VIVE LA REPUBLIQUE ! VIVE LA FRANCE ! VIVE LE PARTI COMMUNISTE !

Mais en écrivant ces tout derniers mots je réalise les raisons pour lesquelles vous ne voulez pas accepter la présence de certains RESISTANTS et leur DRAPEAU.

Nous vous prions de bien vouloir agréer nos respectueuses salutations.

Léon LANDINI

En vidéo, Suite au refus de l’Elysée d’inviter les FTP MOI à la cérémonie d’entrée au Panthéon de Missak Manouchian Léon Landini prend la parole ce 17 février 2024 : cliquez ici

»» https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/missak-manouchian...
URL de cet article 39382
  

Interventions (1000 articles).
Noam CHOMSKY
à l’occasion de la sortie de "Interventions", Sonali Kolhatkar interview Noam Chomsky. Depuis 2002 le New York Times Syndicate distribue des articles du fameux universitaire Noam Chomsky, spécialiste des affaires étrangères. Le New York Times Syndicate fait partie de la même entreprise que le New York Times. Bien que beaucoup de lecteurs partout dans le monde peuvent lire des articles de Chomsky, le New York Times n’en a jamais publié un seul. Quelques journaux régionaux aux Etats-Unis (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le fait de se définir Blanc ne s’est pas construit à travers des séances d’œnologie ou de dégustations de glaces entre amis, mais sur le saccage de la vie, de la liberté, du travail et des terres ; sur la lacération des dos ; l’enchaînement des membres ; l’étranglement des dissidents ; la destruction des familles ; le viol des mères ; la vente des enfants ; et tant d’autres actions destinées avant tout à nous refuser à toi et moi le droit de protéger et de disposer de nos propres corps. »

Ta-Nehisi Coates

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.