Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


« Musulman ! Ni sunnite, ni chiite »

« Musulman ! Ni sunnite, ni chiite »

Endeuillé par le crime odieux de la mosquée Rida. Toutes mes condoléances vont aux proches de la victime. Que ce soit ici l’occasion de réaffirmer ma profonde solidarité avec mes frères et soeurs qui luttent pour la justice et aussi de condamner tous les propos portant atteinte au respect de leur intégrité morale.

Nordine Saïdi

« Musulman ! Ni sunnite, ni chiite »
par Nordine Saidi,

« Musulman ! Ni sunnite, ni chiite »

Endeuillé par le crime odieux de la mosquée Rida. Toutes mes condoléances vont aux proches de la victime. Que ce soit ici l’occasion de réaffirmer ma profonde solidarité avec mes frères et soeurs qui luttent pour la justice et aussi de condamner tous les propos portant atteinte au respect de leur intégrité morale.

Nordine Saïdi

« Celui qui tue un homme, c’est comme s’il avait tué l’humanité.

Celui qui sauve un homme, c’est comme s’il avait sauvé l’humanité ».

Soyons unis contre le racisme, l’islamophobie, les discriminations ….pas adversaires.

Ce lundi 12 mars 2012 au soir, l’imam de la mosquée chiite Rida, à Anderlecht, a été assassiné dans sa propre mosquée. à‚gé de 46 ans, ce père de quatre enfants est décédé dans l’incendie criminel de la mosquée.

La mosquée « Rida » est située dans la commune d’Anderlecht qui compte une forte population d’origine immigrée, et musulmane en particulier, dans un quartier où cohabitent église, mosquée et synagogue.

Ce crime est probablement lié à un « problème entre sunnites et chiites », selon les premiers éléments de l’enquête, a indiqué mardi la ministre belge de l’intérieur.

Si l’on doit se garder de tirer des conclusions hâtives, on ne peut s’empêcher de craindre que demain ce type d’actes se multiplient pour des raisons purement islamophobes, car ce qui menace ici et aujourd’hui à Bruxelles en Europe, les musulman(e)s n’est pas la « division » entre chiites et sunnites mais bien le climat islamophobe qui menace à chaque instant de se « libérer ».

Il est temps maintenant que des condamnations fermes et sans ambiguïté viennent de la part de tous les leaders religieux musulmans de Belgique, mais aussi des responsables catholiques et juifs, non pas uniquement sur ce tragique événement mais sur toutes les violences que subissent nos concitoyens belges de confession musulmane.

La condamnation doit aussi venir de l’ambassadeur marocain Samir Addahre qui dans un entretien au Vif parlait de "l’influence néfaste, à côté de celle des salafistes et des chiites qui tentent de détourner les Belgo-Marocains de l’islam modéré de leurs parents et grands-parents" car "depuis les attentats de Casablanca et de Madrid, en 2003 et 2004, nous savons que les poseurs de bombes peuvent être influencés par des agitateurs venus de Bruxelles, des Pays-Bas ou d’Allemagne. C’est pourquoi j’appelle tous les services concernés à travailler main dans la main. Nous au Maroc ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour favoriser cette coopération. Et l’un des moyens, et j’insiste là -dessus, est de permettre, dans le cadre d’une action concertée, que le Maroc encadre la communauté marocaine de Belgique, en conformité avec les valeurs de tolérance et d’ouverture que nos deux pays partagent et qui sont la marque de l’islam marocain, sunnite, de rite malékite. Cet islam n’a rien à voir avec le chiisme ou le wahhabisme. Le Maroc a gelé ses relations diplomatiques avec l’Iran, en raison, justement, de son prosélytisme sur le territoire national et dans la diaspora marocaine"[i].

L’ambassadeur devrait plutôt s’occuper des affaires marocaines, plutôt que de faire de l’ingérence dans les affaires politiques belges, et notre ministre des affaires étrangères devrait le lui rappeler, comme lui signifier qu’interdire un parti politique pour la simple raison d’être chiite est antidémocratique et raciste !

Au niveau associatif, le Mouvement contre le Racisme l’Antisémitisme et la Xénophobie doit aussi condamner et dénoncer le mobile raciste de ce crime.

Au niveau politique bruxellois, le chef de file MR au Parlement bruxellois Vincent De Wolf a condamné l’acte criminel et rappelé que « Dans un état démocratique, la préservation de la liberté individuelle, philosophique et religieuse, est essentielle. Tout atteinte doit être sévèrement condamnée ».

Ce même Vincent De Wolf qui ne tient pas le même discours lorsque les musulman(e)s en particulier voient leur liberté individuelle, philosophique et religieuse violée quotidiennement ou quand ses collègues distillent leurs paroles islamophobes sans aucune retenue.

J’invite tout le monde à participer à la marche silencieuse qui aura lieu dimanche 14h00 au départ de la mosquée Rida rue Docteur de Meersman à Anderlecht, à la mémoire de Cheikh Abdellah Dahdouh, paix à son âme. (Les autorités communales ont donné leur accord).

Soyons UNIS, pour que les actes isolés de certains ignorants égarés ne nous mènent pas à briser ce qui fait de nous une communauté. L’élément essentiel à l’unité des musulmans réside dans la personnalité du saint Prophète de l’Islam (SAW).

« Et obéissez à Allah et à Son messager ; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants. » Sourate al-Anfal- 46.

Les divergences entre les groupes islamiques et les différents centres islamiques, portent préjudice à tous les musulmans. Malgré leur nombre important, les musulmans n’ont aucun poids dans la société et ceci à cause de leur désunion et leur division.

Partout dans la région du Moyen-Orient, se pose le même problème : on tente d’attiser le conflit sunnite/chiite. Les deux côtés sont manipulés, instrumentalisés, dressés les uns contre les autres par les sionistes et les puissances occidentales.

Dans certains pays, on tente de transformer des contestations populaires en un conflit sunnite-chiite, alors que les masses populaires se soulèvent contre la dictature et les injustices.

Aujourd’hui, tout le monde ne parle plus que de cela, chiites contre sunnites à croire que les musulmans sont une catégorie à part ! Aujourd’hui, la discorde entre musulmans ne fait que profiter à ceux qui ne sont ni chiite, ni sunnite et encore moins musulman.

Rappelons-nous de la guerre Iran/Irak en 1980 où aussi bien les « Chiites » d’Iran que les « Sunnites » d’Irak furent soutenus militairement par les grandes puissances occidentales…plus d’un million de mort plus tard le conflit est toujours présent.

Aucun musulman ne sera en sécurité tant que ses frères et soeurs seront en danger et cela de sur n’importe quelle partie de ce monde. Ne rentrons pas dans le jeu des diviseurs…nous avons tous nos particularités.

Il ne s’agit pas ici de débattre pour savoir qui a raison et qui a tord parmi les branches de l’islam mais plutôt de se mettre d’accord sur un minimum afin d’affronter ensemble nos vrais problèmes.

Les points de divergence sont beaucoup moins nombreux que les points communs.

Certains pensent que pour s’unir, il faut nier les croyants, mais je pense au contraire que c’est par la pleine reconnaissance de la spécificité de toutes les religions que l’union doit et peut se réaliser. Nier la dimension religieuse revient à nier une part importante des habitants de Bruxelles.

Ne tombons pas dans le piège, que chacun suive sa voie, que tous suivent la voie de l’égalité et "Dieu reconnaîtra les siens" .

« 49.6. ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. « 

L’union fait la force.

C’est dans un combat commun contre les injustices dans ce monde qu’on peut se retrouver côte à côte, sunnites-chiites, musulmans et non croyants.

Comme le dit Luk Vervaet dans son nouvel essai sur Breivik : « La gauche devait avoir comme premier objectif et devoir, après un attentat comme celui d’Oslo, d’organiser une campagne pour les victimes de ce massacre. Une campagne en faveur des droits politiques, sociaux, culturels à part entière, de l’égalité et de la démocratie pour les minorités dans nos communautés. Une campagne pour les travailleurs sans emploi et discriminés, avec ou sans foulard, dans les entreprises de sous-traitance, dans les emplois sous-payés et temporaires. Une campagne pour l’arrêt de dix années de guerre et de soutien aux revendications de la résistance. Une campagne contre la torture. Une campagne pour apprendre à la classe ouvrière européenne la solidarité avec les frères et soeurs en lutte dans le monde arabe et pour organiser des actions de solidarité avec eux.

« Se battre pour la défense des droits sociaux de tous les travailleurs » ? Certainement. Mais sans omettre tous les points précités. Faute de quoi une lutte pour les « droits sociaux » n’aboutirait qu’à la défense des privilèges sociaux d’une aristocratie ouvrière et d’une classe moyenne (blanches). » [ii]

J’appelle à l’organisation et à la résistance de toutes nos forces et c’est là le minimum que nous puissions faire.

Nordine Saïdi

Porte parole d’EGALITE

[i] http://parlemento.wordpress.com/2009/09/30/lambassadeur-du-maroc-a-bru...

[ii] http://www.egalite.be/?p=1615

URL de cet article 16111
   
Même Thème
Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’information est devenue un produit comme un autre. Un journaliste dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché sur la stratégie commerciale de son employeur.

Serge Halimi


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.