RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

NON au drapeau de l’Union Européenne et à son "hymne". Place aux PEUPLES !

Dénonçant le caractère anti laïque du drapeau de l'Union Européenne et surtout le fait que cet emblème a été rejeté à une large majorité par les français le 29 mai 2005 par referendum et que la constitution ne reconnait pas cet insigne, les députés de la France Insoumise ont demandé le retrait du drapeau bleu marial au douze étoiles d'or de l'enceinte de l'Assemblée Nationale. Ce à quoi le président Macron - qui en allemand dans le texte dit "faire ce qu'il veut" et après avoir fait relire et corrigé ses discours par la chancelière Merkel et tout en appliquant scrupuleusement les ordres de la commission européenne dont les ordonnances sont la parfaite traduction - prétend répliquer en faisant reconnaitre de force et le drapeau et l'hymne de l'Union Européenne. Une pétition a été lancée pour l'en empêcher : unissons nos voix pour faire entendre celle du peuple, celle exprimée dans les urnes en rejetant avec la Constitution Européenne ce drapeau et cet hymne anti républicain.

Tout occupé à dissoudre la souveraineté nationale et les acquis sociaux du peuple français dans l’ UE (« défense européenne » intégrée à l’OTAN, « gouvernement de la zone euro », listes transnationales aux européennes...), Emmanuel Macron voudrait imposer le drapeau européen, aujourd’hui dénué de statut officiel, comme le drapeau officiel-bis de notre pays. Or, en refusant par référendum la constitution européenne, qui prétendait institutionnaliser le drapeau et l’ hymne européens, le peuple français s’est déjà souverainement opposé à ce coup d’État symbolique le 29 mai 2005.

Les signataires de ce texte refusent que cet emblème anti-laïque (renvoyant au drap marial entouré des étoiles apostoliques), supranational (et non « internationaliste ») et antipatriotique, qui sert de référence aux supporteurs de l’UE néolibérale et atlantique, soit imposé à l’ensemble du peuple français.

pour signer en ligne cliquer ici : https://www.change.org/p/france-non-au-drapeau-de-l-union-europ%C3%A9e...

Premiers signataires :

Léon Landini - résistant FTP MOI Commandant de la quatrième compagnie du Bataillon FTP-MOI Carmagnole, à Lyon Président de l’Amicale des Anciens FTP-MOI de la région Rhône-Alpes.Gand Mutilé de Guerre suite aux tortures endurées au Fort-Montluc à Lyon au cours de son arrestation par la Gestapo.Médaille de la Résistance - président du PRCF
Antoine Manessis - Commission Internationale du PRCF
Pierre Pranchère - résistant FTP - député européen honoraire
Michel Debray - ancien président de l’Institut Charles De Gaulle.- Amiral
Fabrice Fernandez, responsable national de Penser la France


Le 29 mai 2005 à une large majorité les français ont voté contre le Traité Constitutionnel Européen et donc contre l’article I -8 indiquant :

"Le drapeau de l’Union représente un cercle de 12 étoile d’or sur fond bleu" et "L’hymne de l’Union est tiré de l’« Ode à la joie » de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven."

»» https://www.change.org/p/france-non-au-drapeau-de-l-union-europ%C3%A9e...
URL de cet article 32444
  

Même Thème
En finir avec l’eurolibéralisme - Bernard Cassen (dir.) - Mille et Une Nuits, 2008.
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un court ouvrage collectif, très dense, publié suite à un colloque organisé par Mémoire des luttes et la revue Utopie critique à l’université Paris 8 en juin 2008, sous la direction de Bernard Cassen, fondateur et ancien président d’ATTAC, à qui, on s’en souvient, le "non" au référendum de 2005 doit beaucoup. La thèse centrale de cet ouvrage est que l’« Europe » est, et a toujours été, une machine à libéraliser, au-dessus des peuples, contre les peuples. Dans "La fracture démocratique", (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Personnellement, je n’ai jamais très bien compris ce qu’est le féminisme. Je sais par contre que les gens me qualifient de féministe chaque fois que j’exprime une idée qui me différencie d’un paillasson ou d’une prostituée.

Rebecca West

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.