Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

15 

Panique à l’Elysée où Bri-bri engueule (encore !) Manu

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, avait donné aux forces de répression la consigne prudente (valable pour la journée de samedi. Après, retour à la routine si la conjoncture est favorable) de ne pas éborgner, casser trop de dents et de nez, ouvrir des cuirs chevelus, jeter à terre et menotter dans le dos des vieilles de 70 ans, taper sur tout ce qui bouge, sodomiser à la matraque, prononcer les mots de «  crouille, bougnoul, racaille, Kirikou, Banania », embarquer au hasard et porter plainte pour outrage à agent, mentir sous serment, intégrer Benalla s’il se pointait.

Du coup, les keufs, désemparés, ont laissé des gilets jaunes chanter la Marseillaise à deux pas du Palais de l’Elysée. Du jamais vu ! Macron et sa prof de français étaient sous le lit d’où elle lui reprocha (en gueulant comme elle sait faire) qu’il n’aurait pas dû les provoquer avec son : « Qu’ils viennent me chercher ! ».

Quoi qu’on pense par ailleurs de cette journée, cet épisode fut plaisant. A renouveler et à améliorer en veillant à ne pas laisser les Ceausescu de l’Elysée filer vers Varennes ou Baden-Baden.

Théophraste R. (Gilet rouge).

URL de cette brève 5991
https://www.legrandsoir.info/panique-a-l-elysee-ou-bri-bri-engueule-encore-manu.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
18/11/2018 à 09:56 par Louis St O

Communiqué du ministre de l’intérieur hier dans l’après midi :
il y a 244 000 manifestants qui se sont déplacés dans les 2000 manifestations dans toutes les villes de France.
Donc en moyenne, 244 000 / 2000 = 122 manifestants par manifestations. Je n’ai vu aucun merdia faire la division, en ne peut pas leur en vouloir, ce ne sont pas des matheux.

#153557 
18/11/2018 à 10:26 par Assimbonanga

Il faut reconnaître que les gilets jaunes, ne sachant pas que c’était impossible de marcher sur l’Elysée, ont marché sur l’Elysée !!! Oui, c’est plaisant à remarquer.

#153558 
18/11/2018 à 11:37 par Jean-Yves LEBLANC

Quoi qu’on pense par ailleurs de cette journée


Diable, voilà des mots qui ne ressemblent pas à notre Théophraste, ironique et mordant défenseur du peuple !
De la part d’un "Gilet Rouge" dont j’apprécie chaque billet, cette remarque méfiante et réservée vis à vis d’une journée réussie de révolte populaire me consterne. D’autant plus qu’un tel mouvement qui inquiète le pouvoir est fort rare et bien plus mobilisateur que les rituelles journées d’action et de manifestations de nos syndicats. Nous sommes là face à toute l’ambigüité de notre gauche radicale qui se trouve empêtrée dans son anti-populisme et son écologisme devôt et dont la composante bobo préfère écraser le peuple sous l’austérité plutôt que de lâcher ses fantasmes de "transition énergétique" et "d’urgence climatique".

#153561 
18/11/2018 à 13:02 par danielle m .

Les Ceausescu de l’Elysée , ça c’est une trouvaille !
Ca leur va pile poil . Put...c’est criant de vérité , ça sautait aux yeux .
Ils feraient bien de s’éclipser de leur plein gré ….

#153562 
18/11/2018 à 13:05 par Théophraste R.

@ Jean-Yves Leblanc
Quoi qu’on pense de cette journée où j’ai entendu des gilets jaunes demander la baisse du prix de l’essence, la fin des aides aux migrants, de leur accueil, de leur logement, la fin aussi du laxisme judiciaire, etc. Et je trouve discutable l’absence des partis et syndicats dont on a et aura besoin pour en finir avec Macron.
Il y avait donc de tout (c’est la France), du bien et du moche. C’est ce que je dis par l’ellipse discrète que vous épinglez. Mais mon propos était essentiellement ailleurs.

#153563 
18/11/2018 à 13:54 par J.J.

C’est vrai et c’est dommage, on trouve le meilleur comme le pire dans cette manif. Je comprends aussi la réticence de certains à aller ramasser le "bâton brenoux" du F N.
Bizarrement, nous avons eu droit à un décompte détaillé et alarmant par les pouvoirs en place, du nombre des victimes à déplorer.
Suite à une manif syndicale, par exemple, on nous rend rarement compte de la quantité de joyeux manifestants ayant bénéficié des talents pujilistiques des Benalla ou autres pratiquants du bourre pif et divers divertissements aussi festifs que conviviaux.

#153568 
18/11/2018 à 14:22 par T 34

@ danielle m .

Ceausescu n’est pas monté volontairement dans l’hélicoptère, tout cela faisait parti d’un complot style révolution coloré de la CIA avec tireurs d’élite tirant sur la foule et mensonge (faux charnier de Timisoara). Et puis comparé à aujourd’hui la Roumanie de Ceausescu était un pays où il faisait bon vivre.

#153570 
18/11/2018 à 16:48 par AF30

... "les rituelles journées d’action et de manifestations de nos syndicats. Nous sommes là face à toute l’ambigüité de notre gauche radicale qui se trouve empêtrée dans son anti-populisme et son écologisme devôt et dont la composante bobo préfère écraser le peuple sous l’austérité plutôt que de lâcher ses fantasmes de "transition énergétique" et "d’urgence climatique".
En quelques lignes et quelques mots nous avons tous les poncifs au sujet des réserves que l’on peut avoir vis à vis de ce mouvement même si nous nous réjouissons de cette contestation.
L’action des syndicats : si on peut avoir des réserves relativement à certains syndicats et même au sujet de certaines actions de notre syndicat préféré c’est une grande injustice que ce mépris car il est bien plus aisé de lancer une action comme celle-ci que de se battre au quotidien modestement et bien souvent dans l’indifférence. Il s’agit d’un autre courage si on considère par ailleurs la durée de certains engagements individuels.
Antipopulisme : au secours ! Le discours dominant ne cesse de réduire toute action politique à ce terme ou à son contraire. Ainsi tout débat est clos : les causes, les effets d’une situation sont balayés.
Écologisme dévot : sans commentaire d’autant que l’explication qui suit ces termes est lourdement chargée d’un procès d’intention teinté d’un mépris dont on accuse les autres par ignorance de la vision globale qui justifie leurs réserves.
Il faut remarquer au passage que dans leurs commentaires les médias insistent lourdement sur le côté fiscal de la contestation. Toujours l’argument du trop d’impôt venant écarter le sujet tabou de la fiscalité établie selon, formule bien connue, les moyens des citoyens pour que chacun reçoive selon ses besoins. J’espère en tout cas que ce mouvement n’aboutira pas une fois de plus à des allègements fiscaux pour certaines catégories professionnelles.

#153574 
19/11/2018 à 00:34 par Antar

Théophraste, franchement t’aurais pu trouver mieux que Ceausescu. Je sais le propos est ailleurs mais en matière de pleutres fuyards, tu avais l’embarras du choix : Marcos, Duvalier, et plus proche de nous Ben Ali et j’en passe. Dans le lot, le Roumain n’était certainement pas le pire...

#153590 
19/11/2018 à 08:17 par calame julia

Le dernier refrain à la mode "E. Macron paie pour les trente ou quarante années de politique du n’importe quoi..."
Comment une intelligence telle n’a-t-elle pu anticiper ?!
La Marseillaise entonnée rue du faubourg saint-honoré valait son pesant d’or.
Et les chroniqueurs de nous expliquer que finalement il n’y avait pas tellement de monde mobilisé.
Un coup d’essai à transformer peut-être ?

#153591 
19/11/2018 à 10:31 par Jean-Yves LEBLANC

@ Théophraste

Je suis 100% d’accord avec les 3 remarques que vous faites dans votre commentaire.

"j’ai entendu des gilets jaunes demander la baisse du prix de l’essence, la fin des aides aux migrants, de leur accueil, de leur logement, la fin aussi du laxisme judiciaire"

Vrai ! Cela dit, ça ne fait pas de mal aux intellectuels de la gauche "sociétale" qui vibrent pour le CO2, Assange (pour Assange, rassurez-vous, c’est aussi mon cas), les LGBT et les migrants de se coltiner avec les préoccupations de l’ouvrier du bâtiment qui habite un quartier pourri et se fait remplacer sur les chantiers par des migrants et des détachés.

"je trouve discutable l’absence des partis et syndicats dont on a et aura besoin pour en finir avec Macron."

Moi aussi. Et discutable est un mot bien faible.

"Il y avait donc de tout (c’est la France), du bien et du moche."

Là encore c’est d’accord. C’est la loi des unions populaires larges. Pour qu’il n’y ait que du bien il faut rester entre soi et ... attendre la Saint Glinglin que les autres nous rejoignent. Mes amis "intellos" le peuvent. Moi, salaire unique modeste aujourd’hui retraité, moins. Le Smicard pas du tout.

#153594 
19/11/2018 à 11:12 par Assimbonanga

..." rituelles journées d’action et de manifestations de syndicats, écologisme devôt, composante bobo , fantasmes de "transition énergétique" et "d’urgence climatique", gauche radicale empêtrée dans son anti-populisme".
Voilà bien toute la panoplie des arguments du RN et de LR. Dans ce tableau il manque aussi la rituelle dégustation de gaz lacrymogènes, ou la thalasso de canon à eau, ou le clin d’œil de flashball ! Tous ces privilèges pour feignants de fonctionnaires.
Certains ont la perception sélective des événements ! Petit florilège de souvenirs contondants dont les gilets jaunes feront peut-être l’expérience s’ils s’opiniâtrent, en bloquant les routes et le trafic, à contrarier la libre entreprise et l’accroissement de la propriété privée :
https://zad.nadir.org/spip.php?article5502
https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-anselme/blog/140618/les-rafle-e...
https://faceauxarmesdelapolice.wordpress.com/
Etc !!!!

#153596 
19/11/2018 à 17:52 par Ministere Volontaire

Allons chercher Macron !

Encercler : Laisser faire et soutenir les professionnels
*Le train c’est bon(répétions générale réussie)
*La route c’est bon(répétions générale réussie)
*Le métro c’est bon(répétition générale réussie)
*L’air (précédent historiques)
- Plan A, l’armée ne fait rien macron fuit a l’étranger.
- Plan B, l’armée ne fait rien avec zèle et macron se retrouve coincé dans son avion sans pilote.
Neutraliser : Éloigner de Paris, déborder, prendre de vitesse, attraper par le cœur ou le cerveau en dernière ligne.
* Contourner les 130.000 gendarmerie et policier dans la plus grande fraternité populaire (répétition générale réussie)
* Envoyer les Noirs dans le trou du culs de la patrie et y attirer les antifa et les CRS qui ne sont pas en arrêt maladies. (tradition nationales et régionales !)
* Pousser la garde républicaine avec une première ligne de maires et de députés, en chantant la marseillaise. (précédents historiques)

(Prendre un moment non tactique pour assister a un moment historique)

Transporter L’individu décrié chez la duchesse du Luxembourg, a la prison des baumette, a la frontière avec le Reich, jusqu’à l’arbre le plus proche... Ça dépend d’a quel point les gents présent conscient armé excité équipé et préparé au pire, et au meilleur.

De toute façon les plans sont fait pour voler en éclat après un quart d’heure d’engagement. Rendez vous en décembre a paris.

++

#153601 
19/11/2018 à 19:31 par Jean-Yves LEBLANC

@ Assimbonanga
Sacrée manie que de dégainer l’étiquette RN sitôt que quelqu’un tient des propos dérangeants sur nos organisations politiques et syndicales ronronnantes. En l’occurence, quelqu’un qui, comme moi, a milité au syndicat pendant 40 ans .
Lisez ce que dit Jean-Pierre Page (ex dirigeant de la CGT) dans cet article du Grand Soir (https://www.legrandsoir.info/52e-congres-de-la-cgt-etre-ou-ne-pas-etre.html) et vous comprendrez pourquoi je parle de "rituelles journées d’action et de manifestations". Au fait, peut-être que Page est, lui aussi, au RN !

#153604 
20/11/2018 à 10:21 par Assimbonanga

Oui, je pense que les mots diffusés dans l’espace par les LR ou les RN ont une tendance à contaminer la pensée. Eux, ils savent très bien sulfater la calomnie. C’est leur technique, vieille comme le monde. Mais nous, nous devons exprimer nos critiques internes avec un langage qui se démarque. Nous ne pouvons pas nous infliger leur haine, cette molécule véhiculée par leur langue. Nous devrions être plus corporated .

#153620 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Les guerres scélérates : interventions de l’armée US et de la CIA depuis 1945
William BLUM
Le livre "KILLING HOPE - U.S. Military and CIA Interventions Since World War II" de William Blum vient ENFIN d’être traduit en français. Editions Parangon "Nous possédons environ 60% des richesses mondiales, mais seulement 6,3% de la population mondiale... Notre tâche dans l’avenir est...de maintenir cette situation de disparité." George KENNAN, responsable de la planification du département d’Etat, 1948 "Ce livre très documenté relate plus d’une cinquantaine d’interventions américaines de 1945 à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous devons employer la force parce que nous sommes l’Amérique. Nous sommes la nation indispensable.

Madeleine Allbright
Secrétaire d’Etat des Etats-Unis


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.