RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Pays-Bas : la police ouvre le feu lors d’une manifestation d’agriculteurs

Une enquête a été ouverte sur les coups tirés par des policiers lors d’une manifestation des agriculteurs néerlandais (image d’illustration). Suivez RT France sur Telegram Au cours d’une action des fermiers néerlandais contre le plan gouvernemental de réduction des émissions d’azote, les forces de l’ordre ont tiré, affirmant avoir été menacées. Les soutiens des manifestants s’inquiètent de ces tirs.

Des policiers néerlandais ont utilisé leurs armes de service dans la soirée du 5 juillet lors d’une action des agriculteurs contre un plan du gouvernement destiné à réduire les émissions d’azote. Les tirs n’ont pas fait de blessés mais ont touché un tracteur. Les heurts sont survenus sur une bretelle d’autoroute à Heerenveen (nord du pays). « Vers 22h40, des conducteurs de tracteurs ont tenté d’entrer en collision avec des agents et des véhicules de police », ont expliqué les forces de l’ordre sur Twitter. Affirmant qu’une « une situation menaçante » s’était alors présentée, les forces de l’ordre ont indiqué que des coups de semonce [...] et des coups ciblés ont été tirés ». A la suite de ces tirs, un tracteur a été touché » et trois personnes ont été arrêtées, a-t-elle précisé.

Les images et vidéos des coups de feu apparues depuis sur les médias sociaux ne semblent pas montrer de tentative d’emboutissage de la part des agriculteurs. L’une d’elles montre deux tracteurs quittant la scène, sans jamais heurter un piéton, les officiers ouvrant le feu sur le second véhicule alors qu’il s’éloignait. « Le fait que la police cible des agriculteurs sans aucun danger imminent est très inquiétant », a dénoncé sur Twitter le député conservateur Gideon van Meijeren, qui soutient le mouvement des agriculteurs.

Une autre vidéo relayée par RTL Niews, montre un agent, pistolet à la main, donnant des ordres à un conducteur de tracteur garé près de la bretelle d’autoroute, tout en visant le véhicule avec son arme. La police a annoncé qu’une enquête avait été ouverte sur ces tirs, Gideon van Meijeren affirmant pour sa part que les forces de l’ordre avaient menti « de manière flagrante ».

Il a exhorté les autorités à s’expliquer et a demandé un débat en urgence au Parlement, tout comme la députée Caroline van der Plas, pour le Mouvement agriculteur-citoyen. Les fermiers néerlandais protestent régulièrement, depuis le 10 juin, date de l’annonce par le gouvernement d’un projet de loi destiné à réduire les émissions d’azote. Cela pourrait se traduire très concrètement par une diminution de 30% du cheptel, d’après les médias néerlandais tout en menaçant des exploitations selon les agriculteurs. Ces derniers jours, ils ont organisé des actions coup de poing illustrées par des blocages de centres de distribution de plusieurs supermarchés conduisant à des pénuries de certains produits. Ce n’est pas la première fois que la police néerlandaise fait usage d’armes à feu dans le cadre de missions de maintien de l’ordre. En novembre 2021, des coups de feu avaient été tirés lors d’un rassemblement contre les restrictions sanitaires qui avait dégénéré à Rotterdam.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/99726-pays-bas-police-ouvre-feu-.... (Nécessite un VPN - Note de Geb).

6 juil. 2022, 11:29 © Peter Dejong/AP

URL de cet article 38122
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Donde Estan ? ; Terreurs et disparitions au Pérou (1980-2000)
Daniel Dupuis
La pratique des arrestations illégales, des tortures et des exécutions en dehors de tout procès régulier puis de la dissimulation des dépouilles (d’où le terme de « disparus ») est tristement célèbre en Amérique latine où les dictatures ( l’Argentine de la junte militaire, le Paraguay dirigé par le général Alfredo Stroessner, le Chili tenu par Augusto Pinochet...) y ont eu recours. De 1980 à 2000, sous un régime pourtant démocratique, l’armée du Pérou n’a pas hésité à recourir à la terreur pour combattre la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le fait de se définir Blanc ne s’est pas construit à travers des séances d’œnologie ou de dégustations de glaces entre amis, mais sur le saccage de la vie, de la liberté, du travail et des terres ; sur la lacération des dos ; l’enchaînement des membres ; l’étranglement des dissidents ; la destruction des familles ; le viol des mères ; la vente des enfants ; et tant d’autres actions destinées avant tout à nous refuser à toi et moi le droit de protéger et de disposer de nos propres corps. »

Ta-Nehisi Coates

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.