RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Remember…

Souviens toi d’une charrette remplie de journalistes (cela faisait furieusement penser aux charretées de "condamné(e)s" à mort pendant la Révolution française ) et le petit homme (grandissime mégalo) monté sur le dos d’un poney (une monture à sa taille en quelque sorte !), lâcha une réflexion (bien) graveleuse visant l’une des journaliste présente ce jour là  : « … attention à vous, il (en parlant du poney qu’il montait) est en rut et pourrait devenir agressif ! » ; aucun(e) des collègues présent(e)s n’a voulu relever la muflerie ni remettre à sa place ce grossier personnage (à l’époque j’avais écrit un article sur le sujet (les bassesses de certain(e)s "journalistes"), et l’on m’avait prié (instamment) de censuré cet "incident" au prétexte qu’il n’était pas "politiquement correct" !) Depuis, beaucoup d’eau à couler sous les ponts, et la vie "privée" du président-candidat s’étale au vu et au su de tous (dans les colonnes des torchons médiatiques (les "people"), malgré que tout le monde (ou presque) s’en fiche éperdument ! ; le divorce de monsieur avec (l’ex-)madame, le re -re -re ( ?) mariage de monsieur (dans des circonstances pas très claires), et présentement la grossesse de madame (une énième pour monsieur)… foutrement politique tout ça !

* La première version de l’article (l’avertissement) fut censurée par un site (faux puritain et vrai censeur, « chassez la naturel et, … etc. ») pour d’invraisemblables raisons (il ne s’agit pas des sites qui m’accueillent actuellement (bien fraternellement, il est vrai) et que je remercie chaleureusement pour leur bienveillante "hospitalité"), mais d’un site portant le même nom que fut obligé (forcé et contraint) de porter provisoirement «  Le Père Peinard  » après qu’une interdiction gouvernementale le frappa traîtreusement - pour d’obscurs prétextes de bienséance politicienne - une bonne grosse censure politique, bien baveuse. (cela n’empêcha pas les poursuites judiciaires contre le directeur de publication (un militant anarchiste pur et dur, comme je les aime.), bien au contraire !)

Vive « Le Père Peinard » et vive la Liberté de la Presse (et la Liberté tout court) !

Extrait :

Titre : «  Liberté de la presse ou encadrement de l’information ? »
AVERTISSEMENT (avant censure) :

Il n’est pas question de mettre tous les médias dans le même sac, certains sont authentiquement indépendants, et les journalistes* de ces rédactions sont d’honnêtes et vrais investigateurs, (c-à -d, qu’ils font un travail d’enquête sans concession si ce n’est qu’à la VERITE). Ce travail d’investigation (et d’enquête inattaquable) s’apparente à un authentique exploit, car pour exercer honnêtement le métier (tel qu’il est décrit ci-dessus) il faut une sacrée dose de courage ; les autres, les « couche-toi-là  », les laudateurs soumis aux puissances d’argent, les « cirent pompes » et autres « torche-culs » aux ordres, ne méritent aucune indulgence …

…on peut citer au hasard, Berlusconi, Murdoch et consorts, qui se vantent grâce à leur "empire de presse" de faire ou de défaire respectivement, le gouvernement italien ou le gouvernement anglais. D’ailleurs sarkozy se serait fait élire en partie grâce aux relations qu’il a laborieusement tissé (quand il était maire de Neuilly et dans les différents ministère où il a sévit ; à l’Economie et à l’Intérieur) avec **les propriétaires de groupes médias (presse écrite, radio, télés etc.), ainsi que d’importantes sociétés internationales. Voici une anecdote très significative du degré de connivence (entre certain(e)s journalistes) lors de la campagne électorale (les élections présidentielles de 2007). L’action se déroulait en Camargue, alors qu’ il faisait se trimballer dans une carriole ridicule un important groupe de journalistes, debout, serrés en rangs d’oignon, (certainement pour mieux les humilier, car, comble de ridicule, dans la charrette il n’y avait aucun moyen de se maintenir en équilibre) qu’on trimballait n’importe comment et qui faisait furieusement penser aux charretées des condamnés à mort lors de la Révolution française ; face à eux, sarkozy, hilare, accroché à la selle du poney qu’il montait (une monture adaptée à sa taille certainement ? qu’il "montait", c’est beaucoup dire puisqu’il tentait désespérément de s’y maintenir en équilibre) faisait une allusion graveleuse visant clairement l’une des journaliste (une jeune femme) du groupe et le pauvre bête. Il était question des supposées performances sexuelles dudit poney (qu’il "montait") et de la journaliste. Les confrères masculin de la jeune femme (de courageux gentlemen soit dit en passant) avaient préférés se gausser et regardaient leurs souliers plutôt que de boycotter ce malotru. Aucune indulgence pour des individus de cet acabit…

*Il leur arrive d’écrire des livres sur des sujets brûlants et leurs enquêtes sont généralement assez honnêtes.

** hormis le fait qu’il nomme les directeurs de radios et chaînes de télévisions publiques ( bravo l’indépendance !) toutes ses "relations" (le soi-disant "premier cercle") un clan de redevables qui pillent le pays (et les pays sous l’influence du clan sarkozy), les Bolloré, Lagardère (le fils du père), Bouygues (idem), Dassault (idem), etc., etc.,

Lu ce titre dans la presse : « … Le G8 s’ouvre à Deauville avec pour objectif principal de s’engager à aider le monde arabe. … » (1)

Le G8 patine et ressasse les sempiternels poncifs pro-occidentaux, et le monde (réel) s’en fout !

Qu’on lui fiche la paix au monde arabe, il est bien assez grand pour savoir ce qu’il a à faire (et pour savoir qui sont ses vrais amis et *ceux qui pourraient l’aider réellement). Surtout lorsque l’on voit le résultat de l’"aide" apportée par le trio infernal occidental - Etats-Unis, Angleterre, France - en libye. Cette soi-disant aide, imposée par le biais du chef de guerre autoproclamé, sarkozy, qui a entraîné ses partenaires dans une aventure guerrière injustifiable. Il a entraîné ses partenaires dans ces hostilités pour des motifs personnels (une mise en cause explicite de sarkozy par les membres de la famille Kadhafi au sujet du financement de sa campagne électorale pour les présidentielles de 2007) pour des intérêts privés ( et aussi pour raisons d’ego surdimensionné)

Ce différent entre le clan Kadhafi et le clan sarkozy (qui, je le rappelle, fut à l’origine du conflit) aurait très bien pu être traité autrement.

"la guerre de sarkozy"

Les bombardements intensifs sous l’égide de l’OTAN - en réalité l’Angleterre et la France sont seules à la manoeuvre et participent activement à la boucherie ! - ont largement relégués au second plan les prétextes qui furent invoqués à l’origine par le trio infernal - Etats-Unis, Angleterre, France en tête - pour passer à l’action.

Car au départ, il s’agissait de sauver la population civile d’un éventuel massacre, vous lisez bien, d’un éventuel massacre !

Alors que les milliers de victimes "collatérales" dont le nombre ne cesse d’augmenter à chaque bombardement "ciblé" (des milliers depuis le début des hostilités, et maintenant il est question d’envoyer des dizaines d’hélicoptères de combat ! Où s’arrêtera cette folie ?) et trouvent un écho favorable dans l’opinion mondiale (qui trouvent particulièrement choquant les bombardements "ciblés") et certains médias (étasuniens) n’hésitent pas à qualifier le conflit de "la guerre de sarkozy" !

Le monde arabe n’est pas dupe, notamment les pays frontaliers (mis à part le Niger) et les pays arabes, du Maghreb au Proche-Orient jugent cette intervention disproportionnée ; ils pensent qu’en Libye, les milliers de victimes de bombardements "ciblés" sont une infamie ! La Palestine, soixante années de guerre (quasi) ininterrompues, c’est une honte ! Au Yémen, au Bahreïn, où en Syrie, etc. c’est le « deux poids deux mesures » qui prime, et les peuples en subissent directement les conséquences. Mais, malgré la dureté de la situation (les nombreux morts et blessés sont malheureusement la triste réalité) ils refusent toute intervention étrangère (surtout celle du trio infernal - Etats-Unis, Angleterre, France en tête - ) et refusent une énième intrusion dans les affaires de leurs pays (les bases US sur de nombreux territoires l’attestent incontestablement) et la remise en cause de leur souveraineté. Ils refusent les guerres néo-coloniales (qui ne disent pas leur nom), comme en Irak ou en Afghanistan, et veulent que se multiplient les missions diplomatiques (si toutefois la situation empirait, ils préfèreraient de beaucoup que s’opèrent l’isolement total du gouvernement incriminé, sur la scène internationale), un embargo sur les ventes d’armes et de munitions (le trio infernal - Etats-Unis, Angleterre, France - sont bien placés sur le marché mondial des ventes d’armes et de munitions), restriction, blocus, etc., etc.

De nombreuses actions (autres que guerrières peuvent venir à bout de gouvernements récalcitrants.

La guerre n’est pas la solution, c’est une fuite éperdue dans l’aventure guerrière !
(les guerres de sarkozy on n’en veut plus !)

Ils veulent à tout prix buter Kadhafi et les siens… les états majors du trio infernal - Etats-Unis, Angleterre, France en tête - ont fomenté chacun dans leur coin les pires scénarios d’assassinats "ciblés" pour éliminer les membres de la famille Kadhafi (l’assassinat de l’un de ses fils et de trois de ses petits enfants ne sont évidemment, ni une "erreur" d’objectif, ni un dégât "collatéral", mais ont été sciemment fomentés par les états majors des armées de ces trois pays (la mini « communauté internationale »), et d’après les dernières informations qui courent sur le sujet, de nombreux commandos opèrent (dans la plus complète illégalité) sur le théâtre d’opération (en Libye) et ont pour mission première d’éliminer d’une manière ou d’une autre tous les proches et les membres de la famille Kadhafi. Les infiltrations se font à partir du Niger (où sarkozy bénéficierait pour le moment de complicités au plus haut de l’état nigérian) et par les voies aériennes et maritimes… le mandat onusien, 1973, était bel et bien un alibi (dont ils se sont rapidement affranchis) et l’outrepassent salement. La boite de pandore est largement ouverte et pour longtemps. Quand ils déclarent vouloir aider le monde arabe, on ne peut qu’être très inquiet pour ledit monde arabe !

Certainement que sur d’autre continents, des états majors programment dans le plus grand secret les assassinats ciblés de ces (ex)commanditaires (responsables politiques et généraux en tête, criminels en puissance, et tous ceux qui ont du sang sur les mains tels, Obama, Cameron, sarkozy, etc., etc.) qui à leur tour, dans les mois ou les années à venir, se transformeront en cibles potentielles… et la boucle sera bouclée !

Le monde change et les gens changent avec lui, les dictateurs de demain seront évidemment les dirigeants (des criminels qui ont du sang sur les mains) de pays qui auront imposé à coup de guerres et de conflits armés, leur conception de la "liberté" et de la démocratie clé en main (la démocratie privatisée par et pour une élite). Tout le monde sait que la « communauté internationale » (dominée majoritairement par les pays occidentaux et le trio infernal - Etats-Unis, Angleterre, France en tête - ; ne représentent qu’un petit tiers de l’humanité), et tout le monde croit que l’Empire n’en a plus pour très longtemps, qu’il agonise et vit les derniers soubresauts (son agonie sera longue et douloureuse pour les peuples du monde) ; nous n’aurons bientôt plus à subir son emprise mortifère, il sera alors grand temps de tourner définitivement la page de leadership occidental (il faudra peut-être l’aider un peu à libérer rapidement la place), je ne souhaite pas la mort des gens, mais si on pouvait emprisonner (pour au moins vingt ans) tous ces criminels, l’humanité ne s’en porterait pas plus mal !

*la communauté européenne et le G8 met à la disposition des pays arabes qui en feraient le demande un paquet de milliards (Un cinquantaine de milliards de dollars). Vont-ils sottement tomber de le piège ? (le FMI n’est pas un club philanthropique et ses motivations sont totalement mercantiles)

Tient bon cher monde arabe, nous sommes de tout coeur avec toi, ô cher peuple arabe…

Conclusion provisoire :
Tout ce tintouin (le G8) pour pas grand chose. sarkozy étale ses breloques, gesticule beaucoup et ressasse encore et encore (et ne sera pas réélu, plus de 80 % de Français(es) le déteste et ne lui pardonnerons jamais de les avoir humilié !)

NOTES

1) *La Chine et la Russie se sont abstenues (et n’ont pas utilisé leur veto), lors du vote de la résolution onusienne, 1973 ; ceci augure mal de (très probables) répercussions sur l’organisation onusienne. L’apparente immuabilité de la prééminence occidentale (le leadership mondial), sera (plus rapidement que ne le croit en général le camp occidental) remise en question par les pays "émergents" (tellement émergés qu’ils sont en passe de prendre la tête du peloton). Contrairement aux pays occidentaux qui croient déceler (dans ce vote faussement neutre) une énième rebuffade sans conséquence, - en tous cas - rien qui ne puisse remettre en cause la suprématie et l’hégémonie occidentale. La suite leur démontrera qu’ils avaient peut-être un peu tort (?) d’afficher une telle confiance, et que leur apparente suprématie n’était qu’illusion ? Les risques sont forts de voir apparaître rapidement (après dissipation du brouillard ) le réel pointer le bout de son museau et s’exposer à un méchant retour de manivelle !

* une réunion internationale c’est déroulée sous l’égide des pays émergents (les BRIC et leurs satellites, qui représentent 2/3 tiers de l’humanité) et de nombreux pays latino-américains (sauf évidemment les quelques pays sous influence étasunienne) A la suite de cette réunion, un texte commun a pu être adopté et ratifié par les participants. Ce texte stipulait de profondes divergences quant à la gestion de la crise libyenne par les pays occidentaux (le trio infernal en tête, - Etats-Unis, Angleterre, France - qui représentent un peu moins d’un tiers de l’humanité !) en demandant instamment aux belligérants (de chaque camp) de cesser toutes hostilités, les incitant à la reprise (le plus rapidement possible) du dialogue (et à privilégier les pourparlers et les voies diplomatiques) en vue d’une paix durable. Comme je le stipulai plus haut, cela augure mal de l’organisation onusienne (du moins, l’organisation telle qu’elle se présente actuellement) et il n’est pas impossible d’envisager l’éclatement de l’organisation onusienne suite à d’importantes dissensions (pourquoi pas une organisation onusienne bis par exemple ?)

2) sarkozy se veut LE plus "grand" exportateur de centrales nucléaires au monde. Tchernobyl et Fukushima ? Il s’en contrefout ! Les centrales de quatrième génération (à l’EPR) c’est la panacée, et rien de fâcheux ne pourra jamais se produire (ils ont pensé à tout, y compris à l’imprévisible, c’est vous dire !). L’inconscience liée à un comportement caractériel (la psychorigidité) obère gravement l’avenir de l’humanité et compromet la survie de notre espèce - ainsi que de toutes les espèces vivantes et de la flore -. Non seulement les centrales nucléaires sont de véritables bombes à retardement (hyper-dangereuses, car malgré les discours rassurants, elles demeurent incontrôlables en cas d’accidents majeurs), et les déchets qu’elles génèrent sont tout aussi dangereux (le stockage de déchets nucléaires posent de très sérieux problèmes quel que soit le cas de figure !). Après lui le déluge…, sans nous, alors !

PS : Laurent Mauduit dans un article intitulé : «  Affaire Lagarde : indignez-vous !  », paru le 27 Mai 2011 sur le site Web « Mediapart », se désespère du système médiatico-politique et des connivences (certains écrivent "rapports incestueux" ?) entre le personnel politique et les cirent pompes de service et laudateurs soumis aux puissances d’argent (journalistes ? non, aboyeurs, chiens de garde !)

Votre franchise est émouvante !

Quand on traîne ses guêtres du côté de Sciences-Po (en diagonale de l’ENA), on y croiserait la (future) "crème" du journalisme français et la lie politicarde (ne sont-ils pas interchangeables ?) de "la France qui compte" (le fameux microcosme, la grande et belle "famille" que le monde entier nous envierait ! Est-ce à cause de ça qu’on parle de rapports incestueux ?)

Laurent, malgré vos révélations, une véritable bombe ! (…la note transmise par le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, à la Cour de justice de la République… ) ça n’empêchera pas Lagarde d’accéder au poste très convoité de (nouvelle) patronne du FMI !

Pourquoi une telle assurance ?

Que demande-t-on aux collaborateurs des puissants (l’affaire DSK prouve que l’interchangeabilité des collaborateurs - aussi haut placé soient-ils - n’est plus à démontrer) ?

a) Se soumettre docilement (elle le prouve en obéissant sans rechigner aux ordres du petit chef),

b) Un minimum de réflexion (servir le veau d’or ne demande pas beaucoup d’imagination, les décisions politiques et juridiques sont prisent (en dehors du petit personnel) par un cercle restreint de (vrais) décideurs qui sont toujours favorables aux riches et aux très riches…)

c) et pour finir, une penchant naturel pour l’exaction (le passé du candidat jouera un rôle déterminant ; vous pouvez vous reporter au film de Michael Moore, «  Capitalism : A Love Story  », dans ce documentaire, Michael Moore décrit très clairement les dispositions naturelles à tout(e) postulant(e) à un poste directorial (plus honorifique que réel d’ailleurs) d’une organisation financière nationale ou mondiale (privée, étatique ou semi-étatique) ; le prétendant sera véreux à souhait et confirmera d’exceptionnelles dispositions pour exécuter (sans rechigner et le plus bêtement possible) les ordres des décideurs !) un(e) exécutant(e) zélé(e) et soumis(e). Elle remplie toutes les conditions pour briguer le poste, elle est LA candidate parfaite ! Tout le monde sait à quoi s’en tenir à son sujet… et ça facilitera d’autant le "business" !

URL de cet article 13824
  

Même Thème
TOUS LES MEDIAS SONT-ILS DE DROITE ? Du journalisme par temps d’élection
par Mathias Reymond et Grégory Rzepski pour Acrimed - Couverture de Mat Colloghan Tous les médias sont-ils de droite ? Évidemment, non. Du moins si l’on s’en tient aux orientations politiques qu’ils affichent. Mais justement, qu’ils prescrivent des opinions ou se portent garants du consensus, les médias dominants non seulement se comportent en gardiens du statu quo, mais accentuent les tendances les plus négatives inscrites, plus ou moins en pointillé, dans le mécanisme même de l’élection. Ce sont (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un socialiste est plus que jamais un charlatan social qui veut, à l’aide d’un tas de panacées et avec toutes sortes de rapiéçages, supprimer les misères sociales, sans faire le moindre tort au capital et au profit.

Friedrich Engels

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.