RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Retraites : Aubry au secours de Sarkozy

Même si officiellement le Président se refuse à dévoiler le contenu de la future contre-réforme de notre système de retraites, tout un chacun en connait les grandes lignes, il faudra que les salariés consentent à de nouveaux sacrifices : travailler plus longtemps pour avoir une retraite toujours plus faible.

Voilà que Martine Aubry vient à la rescousse du Président sur la question tabou : l’âge de départ à la retraite. Ce dernier est de 60 ans depuis le premier gouvernement Mitterrand. Bien que depuis la loi Fillon de 2003 il soit devenu virtuel [1], aucun gouvernement n’avait osé y toucher car ça aurait pu énerver les directions de la CGT et de FO.

Et bien la très sociale première secrétaire du PS ose. Elle a déclaré le 17 janvier au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro qu’on devrait « aller très certainement [vers une retraite] à 61 ans ou 62 ans. » Il paraît que certains se sont évanouis au siège du MEDEF en entendant cela.

Ces propos représentent ni plus ni moins qu’un sacré coup de main au Président qui cherche la meilleure façon de s’y prendre pour imposer la solution du patronat sans trop de casse sociale. Quelques grandes manifestations passe encore mais il faut éviter la mobilisation générale. Sur ce point l’expérience lui a apprise qu’il pouvait compter sur les Chefs syndicaux, voilà que Martine Aubry lui ouvre politiquement la voie. Elle est pas belle la vie de président dans de telles conditions, dommage que les sondages soient exécrables et que la contestation s’exprime dans son propre camp.

L’aide du PS à Sarkozy n’est pas que politique, elle confine à une véritable offre de service. Martine Aubry est disposée à contribuer à « une réforme juste qui va dans le sens du progrès social. » Elle a un certain sens de l’humour noir la dame en associant à progrès social la suppression de la retraite à 60 ans. Arnaud Montebourg se dit « assez favorable à la construction d’un compromis national. » Mais le meilleur c’est Manuel Valls qui propose comme en 1914 : « un pacte national entre le pouvoir et l’opposition avec les partenaires sociaux. »

Ces prises de positions de dirigeants du PS illustrent la politique de social-démocratie qui vole au secours de sa bourgeoisie chaque fois que cette dernière est (ou peut être) en danger.

http://promcomm.wordpress.com/

URL de cette brève 818
https://www.legrandsoir.info/retraites-aubry-au-secours-de-sarkozy.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
25/01/2010 à 22:27 par Xuan

et Sarkozy lui repasse la salière... ce soir même en promettant de ne pas toucher au système par répartition.
Clin d’oeil à gauche, clin d’oeil à droite, nos deux compères s’entendent comme larrons en foire.

Sans oublier le souffleur Chérèque qui déclarait le 17 novembre devant l’association "Réalités du dialogue social" qu’il défendrait la retraite par répartition, quitte à accepter un système "par points"...conclusion : plus d’âge légal de départ à la retraite.
Sur le sujet :
http://humaniterouge.alloforum.com/offensive-generalisee-contre-retrai...

#59614 
26/01/2010 à 16:57 par LeMarmot

Elle vise un poste de ministre,sa seule chance d’y parvenir c’est Sarkosy,en point de mire une retraite conséquente, manger à tous les râteliers est affaire courante, l’intérêt personnel prédomine le général,et ça continue encore et encore.......

#59636 
26/01/2010 à 20:31 par Pat

Dans ce "débat" est toujours occultée l’augmentation continue de la richesse ... des entreprises et la progression de la productivité qui ne profite qu’aux actionnaires et financiers. Tout ce qui est humain ou écologique constitue pour eux une charge intolérable. Pour la droite on le savait, pour les socio-traitres, ça devient de plus en plus clair.
Ne nous décourageons pas, ne lâchons rien.

#59642 
27/01/2010 à 09:50 par Anonyme

Les "collabo" sont de retour. Vivement la Révolution, la vraie celle que l’on a pas finie en 1789 contre les bourgeois.

#59653 
30/01/2010 à 16:12 par misraf

Le problème n’est pas de prolonger ou de maintenir le temps de contribution à 60 ans ! Dans un système de concurrence effrénée ? Ou la productivité est très élevée ?, ou les seignors sont mis a l’écart a partir de 50 ans, ou le travail des immigrés est plus recherché pour les raisons que l’on connait, ou la baisse tendancielle du taux de profit fait son implacable loi ? Ou la production est anarchique en raison des capacités de productions excédentaires ? ""Dans les domaines ou les profits sont rapides"" bien sur, pas dans l’immobilier qui manque cruellement pour loger décemment les gens ? Ou dans les équipements socio-collectifs ? Tous ces facteurs ne plaident pas pour un allongement du départ a la retraite, parceque la matrice économique du système libérale avec sa loi du marché est tout simplement contraire a toute sorte de régulation et d’organisation. Quand les jeunes commencent à travailler tardivement a 26-28 ans cela explique déjà qu’il y a malaise quelque part, alors que nous sommes pourtant encore dans le départ a 60 ans. Mais le véritable probleme, on le voit bien, même les socialistes s’en detournent, parceque la solution et politique, c’est celle d’un choix de société ! Il faut une planification economique, il faut évoluer et se développer selon un modèle défini par un tableau d’échange inter-industriel, et cela ce n’est pas martine Aubry qui va le mettre en place. Notre point de vu dans cette histoire, combien même on rallonge jusqu’a 68ans l’âge de départ a la retraite, les problèmes du chômage et de la paupérisation relative ainsi que de la Criminogeinité de la société ne seront pas réglés.

#59695 
30/01/2010 à 16:21 par misraf

pour le marmot,ce n’est pas sa retraite,elle a etait ministre,deputée,maire et je ne sais pas combien de fois conseillere de ceci et de cela,je veux dire que sa retraite et dejà bien grace dequoi faire nourir tout une ville en Asie.Mais c’est le caractere de classe bourgeoise du PS qui inquiéte de plus en plus et qui fausse aussi les données.

#59696 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Cuba Miracles
Ramon CHAO
(précipitez-vous pour acheter Cuba Miracles, cet "objet -livre", merveille de couleurs, d’odeurs et de musiques) Le « dictateur » cubain Fidel Castro vient de passer les rênes de l’Etat à son frère Raúl. C’est bien la première fois qu’un chef d’État abandonne ses fonctions motu proprio. Un certain nombre d’hommes politiques n’ont pas, eux, daigné se démettre de leur fonction avant de mourir. Souvenons-nous par exemple des longues agonies des entubés Georges Pompidou, François Mitterrand, ou Jean-Paul II, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Honte à tous ceux à gauche qui ont tourné le dos à Assange. J’ai vu ce que vous avez fait, bande d’enfoirés.

Daniel Fooks

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.