RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sept jeunes condamnés à six ans de prison au Pays Basque Sud

Ce mercredi 6 mai, sept jeunes du Pays Basque Sud ont été condamnés à six ans de prison. Trois d'entre eux ont été arrêtés par la police espagnols aujourd'hui. Ils avait été jugés aux côtés de 21 jeunes par l'Audience Nationale espagnole en décembre dernier pour appartenance à l'organisation indépendantiste Segi.

Parmi les 28 jeunes jugés par l’Audience Nationale de Madrid en décembre dernier, sept ont été condamnés à six ans de prison : Ibon Esteban, Xabat Moran, Aiala Zaldibar, Bergoi Madernaz, Igarki Robles, Marina Sagastizabal et Ainhoa Villaverde. Les autres ont été relaxés.

Le 6 mai, des policiers en civil ont arrêté Xabat Moran dans les rues de Bilbo, Ainhoa Villaverde et Bergoi Madernaz à Gasteiz. Ils ont été informés de leur condamnation après leur arrestation. Ibon Esteban, Aiala Zaldibar, Igarki Robles et Marina Sagastizabal ont écopé de la même condamnation.

Ils font partie des 28 jeunes jugés par l’Audience Nationale espagnole en décembre dernier pour leur appartenance à l’organisation de jeunes indépendantistes basques, Segi. Le procureur avait annulé l’accusation pour douze d’entre eux. A ce jour, les autres étaient en attente de la décision. Avant de connaître celle-ci, trois d’entre eux ont été arrêtés ce mercredi 6 mai.

Plusieurs mobilisations sont organisées en Pays Basque Sud en soutien aux jeunes condamnés.

Lien d’origine

»» http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20150506/sept-jeunes-condamnes-...
URL de cet article 28636
  

En conscience je refuse d’obéir. Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école, Alain Refalo
Alain REFALO
Le manifeste des enseignants désobéisseurs : un ouvrage qui dénonce la déconstruction de l’école de la République. « Car d’autres enseignants (…) ont décidé de relever ce défi de la lutte contre la déconstruction de l’école publique. Ils sont entrés en résistance, sans se payer de mots inutiles. Une résistance radicale, mais responsable. Une résistance transparente et assumée. Pour que le dernier mot de l’histoire n’ait pas la couleur de la désespérance. » Des îlots de résistance - 164, rue du Faubourg (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je n’en dors pas la nuit de voir comment, au cours des 11 dernières années, nous, journalistes, activistes, intellectuels, n’avons pas été capables d’arrêter ce monde à l’envers dans lequel de courageux dénonciateurs et éditeurs vont en prison tandis que des criminels de guerre et des tortionnaires dorment paisiblement dans leur lit."

Stefania Maurizi
28 octobre 2021, au cours du procès d’appel en extradition de Julian Assange

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.