Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Bagoaz et EH Bai refusent la décision de Strasbourg

Bagoaz et EH Bai n’acceptent pas la décision rendue ce mercredi 23 octobre par la Cour européenne des droits de l'homme à propos des recours présentés par Santiago Arrozpide, Alberto Plazaola et Francisco Mujika. Selon eux, une telle délibération amène le prolongement mécanique des peines des prisonniers basques et la souffrance de leurs proches.

Suite à la décision rendue publique hier sur le cumul des peines des prisonniers basques, EH Bai et Bagoaz ont fait connaître leur mécontentent à travers des communiqués. Ils refusent la décision qui, selon eux, soutient "une mesure d’exception" appliquée par l’État espagnol.



Bagoaz critique la décision prise par la Cour européenne des droits de l’homme car, selon la dynamique, Strasbourg a "protégé l’Espagne et ses lois créées pour des raisons politiques imprégnées de vengeance. Cette décision ne fait que créer de la souffrance dans la société basque et dans l’entourage des prisonniers". La décision représente "un obstacle au processus de paix". 



Bagoaz pense que l’État espagnol doit changer sa loi immédiatement afin de permettre aux prisonniers de confondre leur peine. "Il est temps que l’Espagne change de posture, en s’éloignant de la vengeance et en se rapprochant du vivre ensemble. Il est temps que l’Espagne s’implique réellement dans le processus de paix", rajoute-t-elle.



Bagoaz, tout comme EH Bai, ont souligné que, pour que le processus de paix avance, la situation des prisonniers doit être résolue. "L’Etat espagnol doit rapprocher les prisonniers basques, permettre la confusion des peines, libérer les prisonniers malades ainsi que permettre le changement de grade au sein des prisons pour un traitement humain de tous les prisonniers".

"Plus d’excuses, la société basque attend des avancées sur la voie de la paix et nous espérons vivement que ces prochains mois, nous n’aurons plus ce genre de mauvaises nouvelles", lance le mouvement politique abertzale.

Incompréhension et indignation

Le Comité pour la Défense des droits de l’Homme en Pays Basque a également fait part de son "incompréhension et indignation". Il souligne que de nombreux juristes voyaient dans l’application par les autorités espagnoles de cette "double peine", une mesure abjecte de cumul des peines.

Selon le comité, une telle décision plonge des dizaines de prisonniers et leurs proches dans un abîme, "celui d’un enfermement à une durée humainement insupportable". De plus, la décision de Strasbourg est "un coup porté contre la dynamique en faveur du désir de pays existante au Pays Basque. C’est un attentat contre la Justice restaurative préconisée dans toute sortie de conflit, un attentat contre l’idéal de Paix et du Concorde", conclut-il.

»» https://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/20181023/bagoaz-et-eh-bai-refu...
URL de cet article 34018
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce qui distingue principalement l’ère nouvelle de l’ère ancienne, c’est que le fouet commence à se croire génial.

Karl Marx


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.