Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Communiqué de la République bolivarienne du Venezuela

TRADUCTION NON OFFICIELLE

Le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela a eu connaissance de la décision du gouvernement de la République de Colombie d’accorder le statut de réfugié au fugitif de la justice vénézuélienne Julio Andrés Borges, le 11 octobre 2018. Sur ce sujet il tient à exprimer ce qui suit :

Le Venezuela attire l’attention de la communauté internationale sur ce fait qui confirme le format de protection du gouvernement de la Colombie envers des ressortissants vénézuéliens qui attentent contre la démocratie et contre la vie des présidents du Venezuela. Le format d’impunité aujourd’hui appliqué à Julio Borges, est le même que celui appliqué depuis 2002 à Pedro Carmona Estanga, auteur et principal protagoniste du coup d’Etat au Venezuela dont un des buts était l’assassinat du président Hugo Chávez et de membres de son gouvernement, protégé [lui aussi] par les autorités colombiennes.

A cette occasion, le gouvernement colombien viole l’alinéa F de l’article A de la Convention sur le statut des réfugiés, en accordant sa protection à un autre ressortissant vénézuélien que des évidences fondées et connues signalent comme principal auteur intellectuel de l’assassinat frustré contre le président Nicolás Maduro et les plus hautes autorités de l’Etat vénézuélien, fait survenu le 4 août dernier.

La tentative frustrée d’assassinat d’un chef d’Etat représente sans aucun doute un délit grave, qui viole les objectifs et les principes des Nations Unies, et dont les conséquences immédiates donneraient lieu à un conflit de proportions insoupçonnées au Venezuela, avec des répercussions graves pour toute la région. Cependant, le gouvernement colombien a décidé d’instrumentaliser la figure du refuge et les conventions internationales afférentes pour protéger un ennemi notoire de la paix au Venezuela, en outre publiquement impliqué dans toutes les étapes du coup d’état permanent contre les institutions légitimes de l’Etat vénézuélien depuis l’année 2002.

En élevant sa voix pour que le monde connaisse des actions aussi dangereuses pour la stabilité politique et sociale, le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela a la certitude que Monsieur Julio Borges aura le même sort que Monsieur Pedro Carmona Estanga, couvert par le mépris du Peuple vénézuélien et condamné par l’histoire pour avoir prétendu plonger sa « Patrie » dans la guerre et dans la souffrance pour favoriser des intérêts personnels mesquins.

Caracas, le 12 octobre 2018

URL de cet article 34023
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Même Thème
Ainsi parle Chávez
Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse, issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public. Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies. Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire.

Lénine


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.