Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

23 

Si j’avais quatre hebdromadaires

Si quatre médias m’offraient des colonnes moins étriquées que cet espace sur LGS j’écrirais des articles :

1) Sur l’astuce pour changer des rebelles en terroristes : au lieu de tirer des obus sur Damas, il suffirait d’en tirer sur Paris. Sur l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), en fait un individu basé à Londres, auquel pas un spécialiste ne se réfère, mais qui est la source unique de nos médias et qui est à l’information sur la guerre ce que Reporters sans frontières (RSF) est à la liberté de la presse : une supercherie. Sur l’Arabie saoudite où 16 millions de personnes (la moitié de la population) sont encagées derrière des tissus noirs et ne peuvent sortir dans la rue sans être chaperonnées par un membre masculin de la famille. Sur la Tunisie, seul pays où le « printemps arabe » a réussi, sauf que le tarif pour les homosexuels est de 3 ans de prison.

2) Sur le scandaleux et anti-démocratique système des castes en Inde qui opprime plus de 200 millions d’intouchables, hommes, femmes, enfants. Sur le Chinois Xi Jinping dont il est dit qu’il est « président à vie » sous prétexte que la Constitution de ce pays copie sur ce point la règle qui fut jadis la nôtre et qui reste celle d’autres pays (pas de limitation du nombre d’actes de candidature). Sur l’Union européenne où des rois (ou reines) sont élus à vie avant même de naître grâce au mérite de leur sang, de leurs gênes et du démontage des guillotines. Sur les milliardaires dont beaucoup sont milliardaires à vie avant même de naître grâce au mérite de leur sang, de leurs gênes, de la loi, des paradis fiscaux et du retard dans la fabrication des fourches et des piques.

3) Sur les USA, pays où le risque d’être tué à la guerre est moins grand que celui d’être mitraillé sur un campus. Sur la Russie qui « menace le monde » en montrant des armes de défense qui rendent caduques les bases de lancement de missiles qui la cernent. Sur la bonne idée de convoquer devant un tribunal international : les présidents US, Colin Powell dont la fake News de la fiole brandie à l’ONU à eu pour conséquence la destruction d’un pays dictatorial mais laïque, Madeleine Albright, qui a dit quand elle était secrétaire d’Etat US que la mort de 500 000 enfants irakiens : « … ça en valait la peine ».

4) Sur les médias qui font voter les pauvres pour les partis des milliardaires, propriétaires des médias. Sur Le Média, nouvelle télé sur Internet d’où s’enfuient les mous du genou et d’où émerge à ce jour la figure de Claude El Khal. Et j’écrirais : « Vas-y Cloclo, donne à tes chefs des noms de journalistes qui te valent dans d’autres pays, d’autres continents ! ».

Ainsi ferais-je le tour de l’affaire, si j’avais quatre hebdromadaires.

Théophraste R. y Don Pedro d’Alfaroubeira (1).

Note (1) : Guillaume Apollinaire : « Le dromadaire ».

URL de cette brève 5749
https://www.legrandsoir.info/si-j-avais-quatre-hebdromadaires.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
13/03/2018 à 01:20 par Adel

Bonjour LGS,

Dommage pour le "dictatorial mais laïque" comme si les hommes, femmes et enfants torturés, violés puis assassinés par ce régime abominable étaient plus acceptables que ceux d’une dictature se référant à la religion . Certes loin de moi l’idée de donner raison à ce crime commis contre la population irakienne de l’envahir pour lui donner un régime plus conforme à nos standarts, mais tout de même Théo, ce mot laïque est de trop, il transforme, souille cette ode à la lutte contre la désinformation d’un cynisme digne de ceux que vous combattez, le Monde, Libé, le Point, l’obs... L’idéaliste ne doit pas être pragmatique, sous aucun prétexte, il doit faire réver, donner donner l’envie du changement, toujours sans compromission sinon il se rabaisse à au niveau d’un homme politique et se justifiera sans fin sur ses propres contradictions, un peu comme Hulot au gouvernement.

Loin de servir des discours éculés sur le régime de Saddam j’ai vraiment connu des gens qui ont vécu sous ce régime et la terreur, même laïque, qui y régnait était vraiment loin de tout ce qu’on peut imaginer, même si la situation actuelle est pire.

#146224 
13/03/2018 à 08:19 par Théophraste R.

Dictatorial mais laïque.

Ce n’était pas une démocratie, mais c’est un devenu une ruine livrée à une théocratie, système qui est intrinsèquement et toujours pire qu’une dictature politique en cela que même les divergences religieuses y sont réprimées, qu’aucune autre religion n’y est autorisée que la religion musulmane, que les athées y sont promis à la mort. Il n’y suffit donc plus de faire allégeance aux gouvernants, il faut se prosterner devant leur dieu sous peine de mort. Demandez aux catholiques irakiens.

#146232 
13/03/2018 à 08:22 par chb

Adel, je suis pas d’accord avec votre réserve. Le caractère laïque, quoique insuffisant, supprime un critère de répression. La shoah, l’installation de cruelles versions de charia après les « printemps arabes », en témoignent.
Les exactions attribuées à la louche au régime syrien dans un contexte de guerre et (donc !) de propagande ne sont en aucun cas utiles à la disqualification d’une cohabitation institutionnalisée des rites religieux.
100 % avec Théo(!)phraste sur ce coup-là. Et je lui suggérerais aussi de mettre dans ses hebdromadaires une chronique des lieux où les illuminés autochtones sont assez apaisés pour supporter le voisinage de cultes exotiques.

#146234 
13/03/2018 à 09:59 par adel

Je ne nie pas la situation calamiteuse actuelle de ce pays pour les chrétiens, yezedis, sunnites ... sous le joug chiite actuel, les athées ao Moyen Orient restent ultra minoritaires et plutôt dans les sociétés aisées ce qui en irak ne concerne que peu de monde. Mon propos est de ne pas accepter une dictature contre une autre sinon on perd toute crédibilité c ce qui se passe avec Bachar. Soit vous êtes pour la démocratie et vous soutenez l Asl soit vous êtes pour la dictature et vous etes avec Poutine et consorts. Cette manière binaire de fonctionner est le nerf de la guerre. Rester fidèle à ses valeurs est le vrai defi et pas faire le choix du moindre mal car il n’y a pas écrit Dieu dans la constitution et que ce mot nous revulse. Une dictature est une dictature quelque soit sa forme elle opresse tue torture agresse musele...

#146238 
13/03/2018 à 10:01 par Assimbonanga

Un pays dictatorial mais laïc

#146239 
13/03/2018 à 11:27 par Manant

@ Adel : les islamistes aussi font rêver leurs futurs martyrs avec promesse de paradis et ses 72 vierges. Les "djihadistes" s’en donnent à cœur joie en réalisant un rêve de pure prédation, avec meurtres, vols, viols, saccages, etc., et en encaissant les dollars du Qatar et de l’A.saoudite. Avec les drogues, on peut même dire qu’ils s’éclatent ! Tant que ça dure, c’en est fini du chômage et Viva la muerte ! C’est tellement mieux que sous les cieux d’un pays laïque où, vous vous en souvenez, les femmes étaient libres et à égalité juridique avec les hommes ?

#146243 
13/03/2018 à 16:37 par Xiao Pignouf

@Adel
Je crois que j’ai déjà raconté ça sur un post : mon boulot m’a amené à côtoyer des réfugiés, et un jour, alors que nous terminions une formation, et que la question me brûlait les lèvres, j’ai demandé à une Irakienne, trentenaire et chrétienne, si elle regrettait les années Saddam. Elle n’a pas hésité une seconde pour me répondre par l’affirmative. Alors, je sais qu’une personne ne fait pas un peuple, mais il n’est pas rare d’entendre ces paroles de nostalgie dans la bouche de gens auxquels on a apporté la démocratie. Je voudrais bien savoir aussi ce que pensent les Libyens, les Libyennes, les Syriennes et les Syriens.

C’est une habitude agaçante, lorsqu’on conteste le bien fondé des renversements de gouvernements, aussi autoritaires soient-ils, dont on sait par dessus le marché qu’ils se font pour faire main basse sur leurs ressources, ou c’est tout comme, de se voir accuser de pro-ceci ou pro-cela. Théophraste, de deux maux, préfère le moindre, et moi aussi. Je suis convaincu que les Irakiens et les Irakiennes aussi. Sans compter que la barbarie américaine se contrefout de ce que représentent ces régions, ces peuples et ces cultures dans l’histoire de l’humanité.

Sans vouloir péter plus haut que mon cul, je vous conseillerais bien de jeter une oreille sur le catalogue du label Sublime Frequencies, spécialisé dans l’impression de perles musicales du monde entier, prises à des époques variées, et dont pas mal dans le Moyen-Orient passé. On se fait une toute autre idée de la vie sous des soit-disant dictateurs.

#146254 
13/03/2018 à 16:39 par Adel

@ Manant

Vous êtes hors sujet. Soit vous êtes un troll soit c plus grave, dans les 2 cas vous faîtes montre d’une étroitesse d’esprit qui dessert le débat et le camp auprès duquel vous vous rangez.

#146255 
13/03/2018 à 17:02 par latitude zero

Soit vous êtes pour la démocratie et vous soutenez l Asl soit vous êtes pour la dictature et vous etes avec Poutine et consorts.

Renseignez vous d’urgence sur ce qu’est vraiment l’ASL avant de sortir des énormités. !

#146256 
13/03/2018 à 23:03 par adel

A latitude zéro

Vous n’avez rien compris à mon message c tout le contraire. Vous n’êtes pas au niveau.

#146269 
13/03/2018 à 23:04 legrandsoir

Tss, tss, voyons !

#146270 
13/03/2018 à 23:17 par legrandsoir

@ Assimbonanga
Non, il faut écrire "un pays laïque". L’adjectif laïque s’écrit toujours ainsi, au masculin comme au féminin. S’agissant du nom, on oppose généralement le « clerc » (ordonné prêtre) au « laïc » (non clerc).

#146272 
14/03/2018 à 11:43 par latitude zero

Adel

Le choix binaire ( et confortable) est d’opposer démocratie sous-entendue idéale, versus dictature sans aucune nuance.
C’est ne tenir aucun compte de l’urgence des solutions à apporter à cette catastrophe humanitaire , en renvoyant dos à dos djihadistes et gouvernement syrien, au mépris des Syriens qui eux ont bien compris par quelles étapes ils doivent d’abord passer pour retrouver la paix , première des priorités pour eux.
Ces pays, Irak, Lybie , Syrie ( pour ne citer que ceux là) , ont été en déstabilisation permanente depuis des décennies jusqu’à leur destruction actuelle.
Ils ne pourront que construire et approcher de la démocratie « parfaite » que quand les occidentaux leur foutront la paix une bonne fois pour toute !

#146283 
14/03/2018 à 14:07 par depassage

@Adel

Loin de servir des discours éculés sur le régime de Saddam j’ai vraiment connu des gens qui ont vécu sous ce régime et la terreur, même laïque, qui y régnait était vraiment loin de tout ce qu’on peut imaginer, même si la situation actuelle est pire.

Cela tient des commérages des vieilles commères. Citez-moi un simple exemple qu’a commis le régime Irakien, pays naissant et mal articulé parce qu’il a été crée par l’occupant anglais pour ses besoins, que les autres pays comme la France, l’Angleterre, les USA et bien d’autres encore n’avaient pas commis, svp !

#146287 
14/03/2018 à 19:27 par ozerfil

Et ce sont ces gens qui donnent des leçons de tout à tout le Monde...

#146299 
14/03/2018 à 19:30 par Assimbonanga

Le Trésor de la langue française et Le Robert emploient indifféremment laïque ou laïc comme adjectif et comme nom. Avez-vous un Robert en sept volumes à disposition ? (Moi non actuellement.)

#146300 
14/03/2018 à 20:02 par latitude zero

Assimbonanga,
2ième essai !

Selon le Trésor de la langue Française
Au féminin s’ est toujours "laïque", qu’il soit adjectif ou nom .
Au masculin s’est au choix laïc ou "laïque", qu’il soit adjectif ou nom .

#146303 
14/03/2018 à 20:06 par AF30

Concernant l’Irak il me semble qu’il faut evaluer la situation actuelle non par rapport aux longues années du pouvoir de Saddam Hussen mais par rapport à la situation de ce pays à la veille de l’agression US. En effet à ce moment là la pression internationale sur le gouvernement irakien était telle que la transformation du pouvoir aurait pu se régler pacifiquement. La preuve : celui-ci s’était plier aux exigences de l’ONU dans plusieurs domaines. Il y avait donc un processus en cours que l’on imagine favorable en premier aux irakiens. Le choix a été différent sous dictat US par cynisme et par intérêt provoquant des centaines de milliers de morts et de déplacés. Sans compter les effets néfastes sur les pays voisins, jusque dans nos pays. Mais il est vrai qu’il ne rentre dans tout cela aucune recherche de l’intérêt des populations.

#146304 
14/03/2018 à 21:34 par gus de nantes

si t’avais quat’ zeb dro madère , tu serais les mirs .......

#146307 
14/03/2018 à 23:10 par Dom

Chaque régime de gouvernement a sa forme dévoyée. D’abord quand un seul a le pouvoir et qu’il travaille pour le bien comment, c’est une monarchie. S’il travaille pour son compte, c’est une tyrannie. Après quand une minorité a le pouvoir c’est un système féodal, système dont la forme dévoyée est une oligarchie. Ensuite vient la démocratie où la majorité a le pouvoir, laquelle devient une dictature de la majorité dans sa forme dévoyée, ce qui est le cas de la plupart des démocraties actuelles.

Dans ces 3 systèmes de pouvoir, la forme dévoyée est la même que la forme normale, la seule différence étant de savoir si les gens qui sont au pouvoir travaillent pour l’intérêt commun ou pour leur propre intérêt et celui de leurs potes. À noter que la plupart des démocraties sont en fait des républiques, c’est à dire un mélange de démocratie et de féodalisme, ou plus souvent et malheureusement, un mélange et dictature de la majorité et d’oligarchie.

Il reste encore 2 systèmes de pouvoir. L’anarchie où tous ont le pouvoir, et sa forme dévoyée le chaos où personne n’a le pouvoir.

Ceci pour dire qu’il ne faut béatifier aucun système politique car tous peuvent oeuvrer pour le bien commun où se dévoyer et devenir des systèmes de terreur. Quand je vois qu’en Suisse les cognes sont des adeptes des "frappes contrôlées" pour désigner des passages à tabac en pleine rue où 3 flics contrôlent un badeau en l’immobilisant violemment pendant que le quatrième frappe, que les politiques sont solidaires de leurs forces de "l’ordre" et que la majorité vote pour les élire, je sais que mon pays n’est pas une démocratie mais une dictature de la majorité. Il a eu de la chance, il était blanc car quand je vois ce que les flics réservent aux noirs, je me dis que les racistes en Suisse n’ont pas besoin de paramilitaires comme le KKK, les flics se chargent de faire le sale boulot. Le Mike du 2ème lien n’est pas un cas isolé, les frappes contrôlées dans ce cas ont consisté à lui taper la tête contre le sol jusqu’à ce qu’il fasse "un malaise". Aussi, ils ne tuent pas que des noirs, et cela se passe en Suisse, ce "modèle de démocratie". Comme quoi une démocratie n’a même pas besoin d’être en guerre perpétuelle pour se dévoyer.

Tel l’oiseau en cage, je chante la liberté.

#146311 
14/03/2018 à 23:18 par Assimbonanga

"Au masculin c’est au choix laïc ou laïque, qu’il soit adjectif ou nom". Merci latitude zéro ! Notez que je fais preuve d’originalité : quand tout le monde veut inventer des féminisations dans la langue française, je rame pour pas qu’un petit mot masculin tombe en désuétude.

#146312 
15/03/2018 à 02:53 par Vania

Complètement d’accord avec latitude-zéro pour sa réponse à Adel

#146315 
15/03/2018 à 09:46 par Théophraste R.

@Assimbononga
Laïc, laïque ? On peut jouer sur une certaine ambiguïté des définitions (disserter longuement sur autre chose que le thème d’un billet). Des journalistes écrivent indifféremment laïc ou laïque en ignorant qu’un serviteur de l’Eglise non ordonné prêtre est identifié dans sa fonction par l’appellation laïc. Il y a donc dans laïc une connotation religieuse qu’on ne trouve évidemment pas dans laïque.
Laïc, laïque ? Personne n’a jamais parlé, nulle part, d’enseignement laïc, mais toujours d’enseignement laïque.
Dans le Robert en 7 volumes, je découvre que Voltaire écrit : « missionnaires laïques », Rousseau « un habit laïque, Bossuet « un pape laïque ».
Le Robert donne des exemples : « des personnes laïques, un tribunal laïque… » et précise qu’on écrit indifféremment laïc, des laïcs. Il cite Suarès parlant de clercs ne voulant pas être moines et étant à peine laïcs.
Dans le Petit Robert grand Format : « laïque, qui est indépendant de toute confession religieuse : l’Etat laïque, l’enseignement laïque… ».
Je propose pour trancher de garder mon expression « pays laïque » et de laisser chacun écrire des choses comme : « Le laïc très pieu balaya l’Eglise, fit sa prière avant d’aller à l’école où un enseignement laïc lui sera dispensé… »

#146321 
RSS RSS Commentaires
   
RÉVOLUTIONNAIRES, RÉFUGIÉS & RÉSISTANTS - Témoignages des républicains espagnols en France (1939-1945)
Federica Montseny
Il y a près de 80 ans, ce sont des centaines de milliers d’Espagnols qui durent fuir à l’hiver 1939 l’avancée des troupes franquistes à travers les Pyrénées pour se réfugier en France. Cet événement, connu sous le nom de La Retirada, marquera la fin de la révolution sociale qui agita l’Espagne durant trois ans. Dans ce livre, on lit avec émotion et colère la brutalité et l’inhumanité avec lesquelles ils ont été accueillis et l’histoire de leur survie dans les camps d’internement. Issu d’un travail de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il y a un sacré paquet de connards à Cuba - comme partout. Mais la différence à Cuba, c’est qu’ils ne sont pas au pouvoir.

Jose G. Perez


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.