RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Tunisie : Kaïs Saïed et l’Intelligence artificielle

Tout d’abord, comment se fait-il que Kaïs Saïed ait pu, les élections, gagner
Lui qui, « J’ai l’impression de venir d’une autre planète », a, sans gêne, affirmé [1] :
Un poste, de commentateur politique dans l’audiovisuel, inespéré
Qui l’a sorti de l’ombre, lui qui, auparavant, inconnu du public, était
Une délicate transition politique douloureuse, par des cahots, secouée
Qui s’est enlisée et, des objectifs de la Révolution, s’est écartée
Une liberté naissante engendrant, souvent, chaos et instabilité
Un apprentissage de la démocratie, par son lot de désillusions, déréglé
Une classe politique médiocre où chacun de ses leaders se voit au sommet
Une allergie populaire au système des partis qui n’a rien amélioré
Un ras-le-bol du peuple qui a vu son pouvoir d’achat continûment baisser
Avec ses frères ennemis d’Ennahdha, une, non-déclarée, complicité
Qui les a contraint, avec les salafistes, d’appeler à, pour lui, voter
Car, leur candidat, Abdelfattah Mourou, au premier tour, a été liquidé
Une prolifération des candidats modernistes, erreur qui les a éliminés
Dès le premier tour ; alors qu’en nombre de voix cumulées, ils ont la majorité
Puisque ce nombre est bien supérieur à celui obtenu par notre intéressé [2]
Ils auraient pu gagner même les législatives, au vu du calcul, par l’ISIE, effectué
Tout cela et bien d’autres faits, à la moralité de son rival, Karoui, liés [3]
Ont permis à l’assistant juriste qui, jusqu’alors, à sa retraite, vaquait
Ont permis à Kaïs Saïed, à la magistrature suprême, de se hisser
Grâce à une harangue populiste antisystème qui, monts et merveilles, fait miroiter
Et parce que, « pour sa probité et sa fibre nationaliste, réputé
Il avait séduit une large couche de la société tunisienne, épuisée
Par une décennie de querelles politiciennes et déçue par le peu d’avancées
Sociales obtenues par les précédents gouvernements qui se sont succédés » [4]

Il faut dire qu’avec lui, de rien, il ne faut jamais s’étonner
Lui, qui vient d’une autre planète, comme, lui-même, il l’a avoué
Comme sa sortie, ce 10 août, à l’occasion de la Journée
Du Savoir, quand, devant une jeunesse instruite, il a indiqué :
« l’IA est un danger imminent menaçant toute l’humanité
C’est une arme qu’une seule partie est en train de manipuler » [5]
Devant la fine fleur de nos diplômés réunis, ainsi, parler
Diplômés représentant toutes les disciplines de nos universités
C’est, sans s’en rendre compte, vouloir les dissuader de s’intéresser
À la matière qui va marquer ce siècle, comme les siècles derniers
Ont été marqués par la découverte de l’atome et de l’électricité
Monsieur le président, votre remarque que « son utilisation malveillante pourrait
Des pertes humaines et matérielles massives ainsi que des traumatismes, causer » [5]
Peut être appliquée, telle quelle, à n’importe quelle découverte future ou passée
Un chef d’État, Monsieur le Président, est censé encourager le progrès
Et, dans les domaines technologiques et autres, l’ouverture aux avancées
Or, à ne compter que sur notre propre intelligence, vous nous avez appelés
Sous-entendant « l’IA, je vous invite à vous en détourner, à la laisser tomber »
Et ce, devant nos lauréats, toutes disciplines confondues, devant vous rassemblés [5]
C’est à négliger un progrès crucial de la science que vous les avez invités
Cela nous met en porte-à-faux avec l’avenir, avec la sciences et ses percées
Monsieur le Président, retirez votre conseil et laissez les experts s’exprimer
Le risque c’est que nos jeunes têtes bien faites, vous pourriez mal les influencer
Déjà, Monsieur le Président, pour l’intégration de l’IA, on est mal logé
Quant à son emploi dans les prestations aux citoyens, et cela d’après
Le rapport que l’Institut Oxford insights, en 2022, a publié
Où la Tunisie, sur 181 pays, 70-ème, est classée
Par rapport au dernier classement effectué, nous avons reculé [6]
Mauvais scores qui tiennent du fait que l’IA n’y est pas une priorité
Non, Monsieur le Président, l’IA, des Tunisiens savent, aussi, la bien dominer
Monsieur le Président, avant d’en parler, il fallait vous renseigner
Allez discuter avec nos experts du GAFAM et des Facultés [7]
Dont plusieurs appartiennent aux universités du monde les plus réputées
Ou occupent dans les plus prestigieuses entreprises du GAFAM des postes clés
Bien plus de la moitié parmi eux sont des tunisiennes, fait qu’il convient de noter
Et, la Tunisian Artificial Intelligence Society, leur nouveau-née
Dont l’objectif est de promouvoir une culture d’IA dans notre société
Et créer une stratégie tunisienne en matière d’IA pour nos diplômés
Et dont le réseau s’étend sur les pays du monde les plus développés
Et, je suis sûr, Monsieur le Président, que sur votre aide, elle peut compter
Vous oubliez qu’un président, de tout savoir, n’est pas obligé
Mais où est votre ministre des Techno de la com pour vous l’expliquer
Certainement, comme ses collègues, vous contredire, il ne va pas oser
Quitte à vous laisser exprimer des choses qui font la risée du monde entier
Le mieux, Monsieur le Président, c’est davantage, vous-même, tout seul, vous informer

En lisant des articles, des livres vous permettant une vision non faussée
Qui vous conduira à conclure que l’IA est une immense opportunité
Pour l’humanité, dans des domaines scientifiques et technologiques variés
Qu’elle est le complémentaire, et loin d’être le concurrent, de l’humaine pensée
Un complémentaire grâce à qui notre temps est libéré et optimisé
Permettant d’augmenter notre capacité, sur d’autres problèmes, de nous concentrer
Plus complexes et plus hard qui sont étrangers à son domaine d’activité
Qu’il faudrait, à l’échelle nationale, une vision et une stratégie, élaborer
Pour que son potentiel, en vue du développement du pays, soit exploité
Et que l’IA est désormais une réalité qu’on ne peut plus ignorer
Qui pourrait être réglementée « en sorte qu’elle soit, sur l’humain, centrée »
Comme souhaite le faire l’Union européenne avec des règles d’éthiques imposées [8]
La maxime « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » est toujours d’actualité

Salah HORCHANI

[1] https://lapresse.tn/83114/saied-dans-une-allocution-a-loccasion-de-la-...
[2] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/131019/elections-tunisi...
https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/301021/tunisie-kais-sai...
[3] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/180919/deuxieme-tour-de...
[4] https://politiquemagazine.fr/monde/racisme-detat-et-grand-remplacement...
[5] https://realites.com.tn/fr/reforme-de-leducation-intelligence-artifici...
https://www.facebook.com/Presidence.tn/videos/856287142499364/
[6]https://static1.squarespace.com/static/58b2e92c1e5b6c828058484e/t/639b...
[7] https://magazinedelafrique.com/african-business/une-initiative-tunisie...
[8] https://digital-strategy.ec.europa.eu/fr/policies/european-approach-ar...

URL de cet article 38845
  

Manifeste du Parti Communiste
Karl MARX
Présentation de l’éditeur " On ne peut prétendre que quelques belles pages peuvent à elles seules changer la face du monde. L’oeuvre de Dante tout entière n’a pas suffi à rendre un saint empereur romain aux Communes italiennes. Toutefois, lorsque l’on parle de ce texte que fut le Manifeste du parti communiste publié par Marx et Engels en 1848 et qui a, indéniablement, exercé une influence considérable sur deux siècles d’histoire, je pense qu’il faut le relire du point de vue de sa qualité littéraire ou, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les moyens de défense contre un danger extérieur deviennent historiquement les instruments d’une tyrannie intérieure.

James Madison
4ème président des Etats-Unis, 1751-1836

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.