Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tunisie : La Chariâa dans la constitution serait-elle une provocation malsaine ?

L’Islam est dans notre coeur et dans notre pratique quotidienne, il ne doit pas être la source de la "Fetna" et de la division de notre peuple.

La question posée par l’actualité n’est pas seulement une question d’attitude vis-à -vis de la religion et de sa relation avec l’Etat. La réalité, c’est que la politique en faillite du gouvernement provisoire, face à la crise, consiste à prendre le peuple en étau entre deux fascismes, celui, de plus en plus agressif, de la classe dirigeante et celui d’un autre fascisme menaçant : des intégristes salafistes s’appuyant sur la religion. Des deux côtés, le danger est grand...

Vouloir introduire la Chariâa dans la nouvelle Constitution est une provocation et une déclaration de guerre aux tunisiens qui ont appris à vivre en bonne entente avec l’Islam malikite et hanafite. La Chariâa, c’est cent interprétations, c’est ouvrir une voie royale au fascisme et à la dictature. La chariâa islamique comme source essentielle pour l’élaboration des lois, c’est est aussi accepter des attitudes agressives de ces jihadistes, intégristes et salafistes et leur diktat, c’est aussi la répudiation et les quatre femmes et tant d’autres choses. Non, les tunisiens et surtout les tunisiennes n’en veulent pas de cela. Ce n’est pas le projet de la révolte du 14 janvier. Les tunisiens n’ont pas dégagé Ben Ali pour instaurer la chariâa dans le pays. C’est la contre-révolution qui s’installe dans le pays, c’est un projet de société diamétralement opposé à celui du peuple dans son écrasante majorité. La Constituante joue avec le feu et si elle persiste elle perdra !

Sadok Chourou, député d’Ennahdha et membre de la commission du préambule, a déjà donné le ton dans les débats de sa commission en déclarant que « le préambule doit se faire suivant trois références fondamentales, qui sont le Coran, la Sunna et l’unanimité des savants de la Umma islamique. C’est l’unique référence fondamentaliste islamiste reconnue et les théologiens de l’Islam sont unanimes là -dessus ». Ces propos de ce salafiste constitue une déclaration de guerre que tous les Bourguibistes et Hachedistes ont bien compris et ne mettront pas beaucoup de temps pour s’opposer à cette agression lâche. Nos moyens sont énormes pour faire face à cette dérive et à ce complot.

N’oublions pas l’introduction de la chariâa au Soudan a abouti in fine à imploser ce pays frère. Il est vrai que la Tunisie n’est pas le Soudan mais les tunisiens n’en veulent pas d’une Constitution basée sur la chariâa. Le risque est énorme et le clivage est net. Le Littoral refuse l’arrogance de ces salafistes comme un certain Chourou et tant d’autres émirs d’ennahdha qui cherchent à déstabiliser notre pays en introduisant des concepts archaïques et anachroniques.

L’Islam est dans notre coeur et dans notre pratique quotidienne, il ne doit pas être la source de la "Fetna" et de la division de notre peuple.

Mustapha STAMBOULI

URL de cet article 16064
   
Du bon usage de la laïcité
sous la direction de Marc Jacquemain et Nadine Rosa-Rosso. Depuis quelques années, une frange de la mouvance laïque, qui se baptise elle-même « laïcité de combat », développe un prosélytisme anti-religieux qui vise essentiellement l’islam et, très accessoirement, les autres religions. Cela nous paraît un très mauvais combat pour la laïcité. Cette logique va-t-en-guerre est d’autant plus malvenue qu’elle se développe dans un contexte marqué, dans le monde, par l’unilatéralisme militaire américain, et, chez (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand le pillage devient une manière de vie pour un groupe d’hommes vivant en société, ils se fabriquent avec le temps un système légal qui l’autorise et un code moral qui le glorifie.

Frederic Bastiat (1801 - 1850)


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.