Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tunisie : La Chariâa dans la constitution serait-elle une provocation malsaine ?

L’Islam est dans notre coeur et dans notre pratique quotidienne, il ne doit pas être la source de la "Fetna" et de la division de notre peuple.

La question posée par l’actualité n’est pas seulement une question d’attitude vis-à -vis de la religion et de sa relation avec l’Etat. La réalité, c’est que la politique en faillite du gouvernement provisoire, face à la crise, consiste à prendre le peuple en étau entre deux fascismes, celui, de plus en plus agressif, de la classe dirigeante et celui d’un autre fascisme menaçant : des intégristes salafistes s’appuyant sur la religion. Des deux côtés, le danger est grand...

Vouloir introduire la Chariâa dans la nouvelle Constitution est une provocation et une déclaration de guerre aux tunisiens qui ont appris à vivre en bonne entente avec l’Islam malikite et hanafite. La Chariâa, c’est cent interprétations, c’est ouvrir une voie royale au fascisme et à la dictature. La chariâa islamique comme source essentielle pour l’élaboration des lois, c’est est aussi accepter des attitudes agressives de ces jihadistes, intégristes et salafistes et leur diktat, c’est aussi la répudiation et les quatre femmes et tant d’autres choses. Non, les tunisiens et surtout les tunisiennes n’en veulent pas de cela. Ce n’est pas le projet de la révolte du 14 janvier. Les tunisiens n’ont pas dégagé Ben Ali pour instaurer la chariâa dans le pays. C’est la contre-révolution qui s’installe dans le pays, c’est un projet de société diamétralement opposé à celui du peuple dans son écrasante majorité. La Constituante joue avec le feu et si elle persiste elle perdra !

Sadok Chourou, député d’Ennahdha et membre de la commission du préambule, a déjà donné le ton dans les débats de sa commission en déclarant que « le préambule doit se faire suivant trois références fondamentales, qui sont le Coran, la Sunna et l’unanimité des savants de la Umma islamique. C’est l’unique référence fondamentaliste islamiste reconnue et les théologiens de l’Islam sont unanimes là -dessus ». Ces propos de ce salafiste constitue une déclaration de guerre que tous les Bourguibistes et Hachedistes ont bien compris et ne mettront pas beaucoup de temps pour s’opposer à cette agression lâche. Nos moyens sont énormes pour faire face à cette dérive et à ce complot.

N’oublions pas l’introduction de la chariâa au Soudan a abouti in fine à imploser ce pays frère. Il est vrai que la Tunisie n’est pas le Soudan mais les tunisiens n’en veulent pas d’une Constitution basée sur la chariâa. Le risque est énorme et le clivage est net. Le Littoral refuse l’arrogance de ces salafistes comme un certain Chourou et tant d’autres émirs d’ennahdha qui cherchent à déstabiliser notre pays en introduisant des concepts archaïques et anachroniques.

L’Islam est dans notre coeur et dans notre pratique quotidienne, il ne doit pas être la source de la "Fetna" et de la division de notre peuple.

Mustapha STAMBOULI

URL de cet article 16064
   
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Malheur aux pays qui ont besoin de héros.

Bertolt Brecht


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.