Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Un riche touriste détroussé à Paris (et ce n’est qu’un début).

Devant la boutique Yves Saint Laurent, avenue Montaigne à Paris un avocat vénézuélien s’est fait arracher sa montre de la marque Audemars Piguet, modèle Tourbillon Concept Openworked, avec bracelet en crocodile, et valant 210 000€ » ( =15 ans de SMIC).

D’autres malfrats en bande organisée sont sur un casse fixé au 23 avril et qui frappera les esprits par son ampleur. Jouant sur la crédulité des citoyens, il s’agit de s’introduire chez eux avec le sourire avant de repartir en emportant la sécurité sociale, le canevas avec la biche dans le bois, le droit au chômage, les heures supplémentaires, la boule de verre où il neige quand on la remue, la retraite, l’avenir des enfants, les 35 heures, la soupière à médicaments, les CDI, le chemin de table au crochet, les droits syndicaux, le baromètre qui n’a jamais marché, les casques anti-coups de tonfas, et autres babioles auxquelles les gens simples sont comiquement attachés.

Leur plan ne peut échouer si les victimes sont braquées ce jour-là contre le voisin autoproclamé qui essaie de les alerter avec sa voix forte (il est sourd, ou quoi ?) et son égo surdimensionné d’insoumis.

Théophraste R. (Sous-directeur de la Brigade de détection des bateleurs et bonimenteurs médéfiens voleurs du peuple).

URL de cette brève 5352
https://www.legrandsoir.info/un-riche-touriste-detrousse-a-paris-et-ce-n-est-qu-un-debut.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/03/2017 à 07:25 par calame julia

Pour le casse du 23 Avril 2017, nos voisins partageant notre langue ou pas, s’en donnent à coeur joie tout étonnés que l’on puisse être au courant par anticipation du casse ! Jamais les feignasses n’ont inventé quoique ce soit ! La créativité appartient à ceux et surtout celles qui ne roulent pas sur l’or... parce que le cadran solaire ou le calendrier perpétuel n’ont aucune notion de classe. Tu t’es vu quand tu donnes l’heure ? Ben quand je donne l’heure à qui ?

#133362 
04/03/2017 à 09:14 par Clocel

Mais... Que fait la police ??? " Faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-là...

#133365 
04/03/2017 à 09:32 par J.J.

Une partie de mes ancêtres étant originaires d’Auvergne (un pays où l’argent coûte cher, prétendait Alexandre Vialatte), je ne donne jamais l’heure, mais je veux bien la prêter.

On se demande bien pourquoi le "voisin autoproclamé" a tant de peine à se faire entendre ! Par contre, on n’entend que trop certain candidat qui, toute honte bue, continue à vociférer. Ce qui me remplit d’effroi, c’est que de prétendus citoyens semblent décidés à voter pour ce sinistre personnage qui bénéficie de la présomption de culpabilité, et aussi menteur qu’un Cahuzac ! J’oubliais, c’est un grand chrétien, pétri des vertus et des valeurs que procure la foi !

#133366 
04/03/2017 à 10:40 par daniel

"s’est fait arracher sa montre"
- Ce n’est qu’un partage des richesses, donne moi ta montre et je te donnerai l’heure.
- Et syndicalement, une prise de guerre.

#133375 
06/03/2017 à 11:57 par Autrement

Il s’avère après enquête que le malfrat, agissant en bande organisée, qui a subtilisé (l’objet vaut bien un verbe de luxe) la montre Audemars Piguet d’un touriste, n’est autre qu’un agent du CSA : cette montre doit permettre à ce dernier de mesurer au centième près et "avec équité" le temps de parole des candidats à la présidentielle. Vu la haute technicité du mécanisme, le calcul du smic est inclus dans le fonctionnement des rouages, et son montant inversement proportionnel au temps de parole alloué.

#133423 
RSS RSS Commentaires
   
En finir avec l’eurolibéralisme - Bernard Cassen (dir.) - Mille et Une Nuits, 2008.
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un court ouvrage collectif, très dense, publié suite à un colloque organisé par Mémoire des luttes et la revue Utopie critique à l’université Paris 8 en juin 2008, sous la direction de Bernard Cassen, fondateur et ancien président d’ATTAC, à qui, on s’en souvient, le "non" au référendum de 2005 doit beaucoup. La thèse centrale de cet ouvrage est que l’« Europe » est, et a toujours été, une machine à libéraliser, au-dessus des peuples, contre les peuples. Dans "La fracture démocratique", (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La gauche n’a pas la moindre putain d’idée du monde dans lequel elle vit.

José Saramago


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.