RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Xavier Darcos et les maternelles

« Mes deux derniers enfants fréquentent une école maternelle - de quartier, comme on dit - à Toulouse. La majorité des gosses n’y est pas - comme on dit aussi - française de souche (est-ce le cas de mes filles, dans les veines desquelles coule 28% de sang italien ?). Le personnel de cette école est remarquable. Les enfants sont heureux, ils travaillent bien, mangent bien et ont des histoires à raconter le soir. Lorsque les vacances scolaires se terminent, ils ont hâte de retrouver leur établissement. Je sais qu’en France des milliers d’autres écoles donnent la même satisfaction aux enfants et aux parents, et que ce type d’institution n’existe pas dans la plupart des pays européens. Bref, nous sommes en présence d’un service public de grande qualité. En bonne logique sarkozyenne, il est condamné. »

J’écrivais cela dans mon blog en janvier 2008.

Depuis, Xavier Darcos a lancé son crachat à la figure des enseignants de maternelle qui, après cinq années d’enseignement supérieur, changent les couches des enfants.

Darcos est un personnage très contradictoire : fils de trésorier-payeur général, professeur de classes préparatoires, inspecteur général de l’Éducation nationale, membre de l’Institut, c’est un notable dans toute la splendeur de la respectabilité. Mais Wikipédia souligne des aspects plus sulfureux de sa personnalité. Ses tendances fortement machistes : « Le 23 février 2004, Xavier Darcos a eu publiquement des propos considérés comme insultants et sexistes à l’égard de Véronique Fayet (« Que Mme Fayet cesse de mettre en avant sa "fidélité" à Alain Juppé. Ce n’est tout de même pas à la femme adultère de donner des leçons de fidélité conjugale ! »). Il a par la suite maintenu ses propos devant la presse avant de présenter ses excuses à Véronique Fayet, sur la pression notamment des Chiennes de garde. » Et, avant cela, sa capacité à , peut-être, frôler certaines limites : « Alors jeune professeur de lettres agrégé du lycée Laure-Gatet de Périgueux, le futur ministre était à l’époque également membre de la commission académique qui choisissait les sujets des examens. Mais peu après la tenue des Épreuves Anticipées de Français du mois de juin 1982, des accusations de fuites qui auraient bénéficié à certains candidats de la ville furent rapidement portées à l’encontre du professeur. Saisi de l’affaire, le recteur de l’académie de Bordeaux prononça l’annulation de l’épreuve dans la ville, ordonna une enquête administrative et déposa plainte contre Xavier Darcos. Il apparut que Xavier Darcos avait effectivement fait travailler ses élèves, quelques jours avant le bac, sur un sujet très voisin de l’un des trois proposés aux candidats. Le futur ministre fut inculpé et cité à comparaître le 30 mai 1983 devant le tribunal de grande instance de Périgueux. La justice a estimé que, les sujets ayant été choisis finalement sur plusieurs listes de propositions, personne ne pouvait prévoir de manière certaine quels seraient les trois sujets finalement proposés aux candidats et a prononcé la relaxe de Xavier Darcos. Quelque 670 candidats avaient, quant à eux, reçu une nouvelle convocation pour une nouvelle épreuve en octobre. »

Sa saillie contre des professeurs des écoles ne fut pas une bavure (même s’il bava). Elle ne venait pas de nulle part. Elle était préméditée. L’objectif de la clique sarkozyste est de détruire l’école maternelle publique et de ne laisser subsister qu’un enseignement privé pour les enfants de familles favorisées. Cela peut être réalisé en deux quinquennats.

URL de cet article 7296
  

Même Auteur
Harald Welzer : Les Guerres du climat. Pourquoi on tue au XXIe siècle
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un ouvrage aussi important que passionnant. Les conclusions politiques laissent parfois un peu à désirer, mais la démarche sociologique est de premier plan. Et puis, disposer d’un point de vue d’outre-Rhin, en la matière, permet de réfléchir à partir d’autres référents, d’autres hiérarchies aussi. Ce livre répond brillamment à la question cruciale : pourquoi fait-on la guerre aujourd’hui, et qui la fait ? L’auteur articule, de manière puissante et subtile, les questions écologiques, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Malheur aux pays qui ont besoin de héros.

Bertolt Brecht

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.