RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Renforcement du pouvoir citoyen et des droits sociaux, sanctions envers les États-Unis : le Venezuela répond à la tentative de coup d’État

Thierry DERONNE
Alors qu’en 1973 il restait des médias occidentaux pour s’émouvoir du coup d’État perpétré au Chili, ceux d’aujourd’hui scandent à l’unisson : “Président du Venezuela, laisse-toi te renverser ! C’est pour ton bien ! Renonce à défendre le choix des électeurs ! Renonce à la loi, à la Constitution. Si tu arrêtes un putschiste, nous dénoncerons la répression au Venezuela !”. Le bulldozer des news, déjà bien rodé pour créer le personnage Chavez, a été réactivé pour fabriquer le tyran Maduro qui agite au loin un poing brutal pour mieux écraser des foules fanatisées alors que la voix feutrée de l’opposition de droite ou du porte-parole de la Maison Blanche, de face, en plan proche, s’étonne de tant de violence. Même lors du coup d’État manqué contre Chavez en 2002, jamais on n’avait observé une telle intensité dans le bombardement médiatique pour nous faire accepter la nécessité d’une intervention extérieure, ou d’un coup d’État, sans attendre les élections. C’est sans doute l’erreur historique, et suicidaire, de la gauche (...) Lire la suite »

Israël se précipite vers la prochaine guerre à Gaza (Haaretz)

Gideon LEVY

Israël se dirige vers la prochaine éruption de violence avec les Palestiniens comme s’il s’agissait d’une sorte de catastrophe naturelle qui ne peut pas être évitée.

La prochaine guerre éclatera cet été. Israël lui donnera un autre nom puéril et elle aura lieu à Gaza. Il y a déjà un plan pour évacuer les communautés israéliennes le long de la frontière de la bande de Gaza. Israël sait que cette guerre va éclater, et Israël sait aussi pourquoi – et il s’y précipite au grand galop les yeux bandés, comme si c’était un rituel cyclique, une cérémonie périodique ou une catastrophe naturelle qui ne peut être évitée. Ici et là, on perçoit même de l’enthousiasme. Peu importe l’identité du Premier ministre et du ministre de la Défense – il n’y a aucune différence entre les candidats en ce qui concerne Gaza. Isaac Herzog et Amos Yadlin ne disent bien évidemment rien, et Tzipi Livni se vante du fait que grâce à elle, aucun port n’a été ouvert à Gaza. Le reste des Israéliens ne sont pas non plus intéressés par le sort de Gaza et bientôt, Gaza sera obligée de leur rappeler à nouveau sa situation tragique de la seule manière qui lui est laissée, les roquettes. La situation de Gaza est désastreuse, (...) Lire la suite »

Rapprochement Cuba/Etats-Unis : perspectives et obstacles (Al Mayadeen)

Salim LAMRANI

Depuis l’annonce historique du 17 décembre 2014, Washington a annoncé quelques mesures destinées à assouplir l’état de siège économique qui pèse sur Cuba. Mais le chemin est encore long.

Le 16 janvier 2015, les mesures d’assouplissement annoncées par les Etats-Unis, dans le cadre du processus de normalisation des relations bilatérales impulsé entre les Présidents Barack Obama et Raúl Castro, sont entrées en vigueur. Si elles ne mettent pas un terme aux sanctions économiques, elles constituent un signal positif et confirment la volonté de Washington de mettre un terme à une politique anachronique, cruelle et inefficace. Cette polítique constitue en effet le principal obstacle au développement de l’île, affecte les catégories les plus vulnérables de la population cubaine et suscite la condamnation unanime de la part de la communauté internationale [1]. La première mesure concerne les possibilités de voyage à Cuba. Si les citoyens étasuniens ne sont toujours pas autorisés à se rendre dans l’île en tant que touristes ordinaires – alors qu’ils peuvent se rendre en Chine, au Vietnam ou en Corée du Nord –, Washington a décidé de faciliter les déplacements dans le cadre de 12 catégories (...) Lire la suite »
Hier le Chili, aujourd’hui le Venezuela et le Brésil ?

Quand tout commence par une grève des camionneurs... (Revista Forum)

Renato Rovai

L'ambiance délétère actuelle au Brésil, qui voit une campagne de destruction systématique de la présidente Dilma, de son parti, le PT, et du gouvernement (par le biais de la Petrobras en particulier) menée avec une virulence extrême par les médias dominants, fait penser au scénario Vénézuélien*. Ces derniers jours, les camionneurs, dont les revendications sont certainement légitimes, ont déclenché une grève qui commence à faire tâche d'huile. Sa couverture par les médias (qui n'hésitent plus à parler ouvertement d'impeachment, même si une première action, déposée début janvier, a été rejeté ces derniers jours par la Cour Suprême) est de politiser le mouvement, ce qui n'est pas pour rassurer certains observateurs, dont Renato Rovai, de la Revue Forum.

Le mouvement des camionneurs en grève commence à prendre une tournure dangereuse. Alors qu'il avait débuté avec des revendications liée à cette catégorie, en questionnant la réduction des coûts du fret et la hausse du prix du carburant, il s'est considérablement politisé dans les dernières heures. Aujourd'hui des photos de camions circulent déjà en ligne demandant la destitution de la présidente Dilma (comme celle qui illustre cette note). Et de blâmer la corruption pour les problèmes de transport dans le pays. Pendant toute la journée, l'ensemble des médias traditionnels ont rajouté du gazole dans la chaudière de la politisation. Leurs analystes-jongleurs n'ont pas économisé leurs arguments pour prouver que la seule responsable de la situation est la présidente Dilma. Ces analystes prévoient déjà le chaos, avec des pénuries de carburant dans certains États et des problèmes dans la distribution des aliments tels que le lait, le soja, le blé, etc. Malgré la distance temporelle et la différence de (...) Lire la suite »

OTAN : mercenaires et propagande au service d’une machine de guerre 2/3

ANTICONS : Observatoire du néo-conservatisme
Des bases juridiques confuses, sans appui ni déni international À 21 heures, le 20 septembre 2001, le président George W. Bush devant le Congrès prononça un discours dans lequel le religieux s’entremêlait avec le patriotisme. En réaffirmant que Dieu est du côté américain, Bush promettait une vengeance « du bien contre le mal ». Pour la première fois ce soir-là, il utilisera l’expression de « guerre contre le terrorisme », les « amis » d’hier étant devenus les « méchants » du moment. Dans son allocution Bush exigera que le gouvernement afghan livre les terroristes présents sur son sol sans conditions, ce qui revenait à sous entendre leur complicité en dehors de toutes preuves factuelles que le monde entier attend toujours d’ailleurs. Rédigé par Michael Gerson, une figure de proue de l’intelligentsia évangélique, ce premier sermon américain post-9/11 vendu sous forme de « stratégie du choc » marquera par sa sémantique les fondements de la doctrine Bush : la « guerre préventive » qui, sous prétexte de lutte contre (...) Lire la suite »
Robert Ford, celui qui voulait armer les "rebelles" en Syrie, reconnaît maintenant qu’ils ne représentent rien

Syrie : Après avoir été un de leurs principaux promoteurs, l’ex-ambassadeur des Etats Unis n’est plus favorable à l’armement des rebelles (McClatchy)

Hannah Allam
Dans la famille Ford, on connaît le cinéaste John Ford (un pseudonyme en réalité), l'acteur Harrisson Ford et le critique de cinéma Charles Ford. Un nom qui semble prédestiner à exercer une activité en rapport avec le cinéma ! Et quand on n'est pas dans le cinéma spectacle, on joue aux cow-boys et aux Indiens pour de vrai en poussant à la guerre civile, ce qu'a fait avec entrain et ténacité l'ancien ambassadeur des États Unis en Syrie, un certain Robert Ford. Robert Ford était en poste à Damas au moment où les premiers troubles ont agité la Syrie, Plutôt que de se contenter de rendre compte à son gouvernement de l'évolution de la situation quitte à rappeler aux autorités locales comment les États Unis concevaient un règlement politique de la crise, Robert Ford s'est immédiatement attelé à attiser les tensions et à bien faire comprendre qu'un révolution à la libyenne trouverait un entier soutien à Washington. C'est exactement ce qui s'est passé et comme en Libye, la France et le Royaume Uni étaient chargés (...) Lire la suite »
L’ère de la civilisation humaine, aussi courte et étrange fût-elle, semblerait tirer sa révérence.

La fin de l’Histoire ?

Noam CHOMSKY
Il n'est pas agréable de sonder les pensées qui doivent passer par l'esprit de la chouette de Minerve au crépuscule alors qu’elle entreprend la tâche d'interpréter l'ère de la civilisation humaine, qui peut-être maintenant se rapproche d’une fin déshonorante. Cette ère a débuté il y a presque 10.000 ans dans le Croissant Fertile, qui s'étend des terres du Tigre et de l'Euphrate, traverse la Phénicie sur la côte orientale de la Méditerranée jusqu’à la Vallée du Nil, et puis vers la Grèce et au-delà. Ce qui se produit dans cette région est riche en enseignements douloureux sur les bas-fonds auxquels l’espèce humaine peut plonger. La fin probable de l'ère de la civilisation est annoncée dans un nouveau projet de rapport par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’évaluateur généralement prudent de ce qui arrive au monde physique. Les terres qui bordent le Tigre et l'Euphrate ont été la scène d’horreurs indescriptibles ces dernières années. L'agression de George W. Bush et de (...) Lire la suite »

Le Venezuela et la bataille pour l’hégémonie mondiale (La polilla cubana)

Angel GUERRA CABRERA
La crise d'hégémonie que traversent les Etats-Unis a créé sur la scène internationale une situation instable, dangereuse et au dénouement imprévisible car Washington ne se résigne pas à la perte de la primauté presque absolue dont il jouissait sur la planète. Il semblerait ne pas vouloir se rendre compte que le monde devient multipolaire, ce qui l'oblige à prendre en considération les intérêts et les conceptions d'autres acteurs – dont la Chine et la Russie – à moins qu'il souhaite courir le risque de pousser l'humanité vers l'holocauste d'une guerre nucléaire. Il agit souvent guidé plus par l’irrationalité que par le pragmatisme, comme en Ukraine. Ou, comme nous le voyons en Amérique Latine et dans les Caraïbes ou encore dans le cas de Cuba dont il affirme qu'elle va changer de politique. Il ne cesse pas de répéter avec une audace inouïe que "son objectif est toujours le même". C'est à dire réinstaurer la capitalisme et la démocratie libérale pourrie sur l'île contre l'opinion du peuple cubain. Washington (...) Lire la suite »

Biopiraterie en France : comment des entreprises privées menacent de s’approprier des semences et des plantes

Sophie CHAPELLE

Aider les chercheurs à cataloguer des semences, et se retrouver ensuite privé du droit de les planter : c’est la menace qui pèse sur les paysans français. Des entreprises privées nouent des partenariats avec des instituts de recherche publique pour collecter des graines dans les champs des éleveurs et des cultivateurs.

Puis déposent des brevets, qui privatisent l’utilisation future de ces plantes et de leurs vertus, grâce à des failles réglementaires qui permettent aux multinationales de s’accaparer la biodiversité. « Aujourd’hui, un paysan qui partage ses ressources génétiques avec la recherche n’est plus protégé », dénonce la Confédération paysanne. Enquête sur ces nouveaux risques de biopiraterie. « On veut mutualiser nos semences, pas se les faire voler ! Non aux brevets sur le vivant ! ». Déguisés en bagnards, boulets aux pieds, une dizaine de paysans déambulent dans les allées du Salon de l’agriculture ce 23 février. Direction, le stand de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Pourquoi cet institut de recherche est-il dans la ligne de mire de la Confédération paysanne ? Tout a commencé par un banal coup de fil. Jean-Marc Arranz, animateur à la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques, est contacté au printemps 2014 par un centre de ressources génétiques (CRG), basé à Lusignan en (...) Lire la suite »
Grèce : quelques nouveaux éléments d’appréciation sur le compromis

Le problème en Europe, c’est l’Allemagne de Merkel

Jean-Luc MELENCHON

Maintenant nous entrons dans une bataille de propagande contre la Grèce de Tsipras. Une troupe composite de droitiers écumant de rage, de gauchistes toujours prompts à excommunier qui ne se plie pas à leur mantras abstraites, et d’ancien gauchistes pour qui l’échec des autres doit justifier leur propre mutation libéralo-libertaire, se coalisent pour chanter sur tous les tons la « capitulation de Tsipras ».

Que dis-je : « la première capitulation » comme titre « Médiapart ». Car bien-sûr, il y en aura d’autres ! C’est acquis d’avance ! Il est temps de se démoraliser promptement ! Il est juste de rentrer à la maison, de ranger les banderoles pour en faire des mouchoirs, d’éteindre les lampions et de se couvrir la tête de cendres froides. Jean Michel Aphatie a immédiatement posé le diagnostic : Tsipras a promis n’importe quoi, et maintenant, comme tous les autres, il doit « s’incliner devant les réalités ». Les réalités c’est la politique des intérêts allemands avec lesquels nous sommes appelés à collaborer dans notre propre intérêt ! Cette vision de la réalité n’est pas conforme aux faits. Elle est seulement une pièce dans le jeu de nos ennemis. Le but de notre lutte est la victoire. La partie se joue dans un délai qui n’est pas de huit jours. Deux rythmes sont à concilier. D’abord celui de l’opinion grecque parce qu’il engage la survie du gouvernement de Syriza. Ensuite celui des élections en Europe dans les pays où la (...) Lire la suite »
28 

Philippe Val a déjoué un complot : Acrimed gangrène la formation des journalistes !

Martin COUTELLIER

Ayatollah responsable de l’épuration du journalisme, des médias et de la critique des médias, Philippe Val, patron licencieur (de Siné, Porte et Guillon) et chasseur de têtes, n’est jamais en panne d’inspiration : la liste est longue de ses mensonges et calomnies d’une insondable bêtise. Et elle vient de s’allonger...

Il y a peu, parmi les facteurs qui expliqueraient selon lui « la crise que traverse le journalisme », Philippe Val avait découvert celui-ci, sans doute le principal : « On peut relever l’intérêt des jeunes journalistes pour l’idéologie de Bourdieu selon laquelle les dominants ont toujours tort et les dominés toujours raison » [1]. Pierre Bourdieu, c’est connu, a soutenu une pareille imbécilité ! Mais c’est dans le Causeur du mois de février que nous découvrons une nouvelle façon originale de présenter, toujours en le dénigrant, le rôle qu’a pu jouer la critique radicale des médias, et en particulier Acrimed. Élisabeth Lévy déclare (p. 93), non sans déploration sous-entendue, « [que] la dénonciation de "l’islamophobie" bat son plein » : une occasion pour Philippe Val d’affirmer avec un sens subtil de l’à-propos : Si elle n’était produite par un psychiatre [2], cette prose inquiéterait véritablement pour les capacités intellectuelles de son auteur. Mais, en grand penseur qu’il est [3], peut-être Philippe Val (...) Lire la suite »

Israël contre les Juifs

Pierre STAMBUL

C’est un refrain bien établi. Vous critiquez Israël et le sionisme ? Vous êtes antisémite ! Un Juif français veut pouvoir « vivre son judaïsme » ? On l’invite à faire son « alyah » et à apporter sa pierre à la colonisation de la Palestine.

On essaie de nous marteler que l’histoire des Juifs s’est achevée et qu’Israël en est l’aboutissement. Israël fonctionne comme un effaceur de l’histoire, de la mémoire, des langues, des traditions et des identités juives. La politique israélienne n’est pas seulement criminelle contre le peuple palestinien. Elle se prétend l’héritière de l’histoire juive alors qu’elle la travestit et la trahit. Elle met sciemment en danger les Juifs, où qu’ils se trouvent. Et elle les transforme en robots sommés de justifier l’injustifiable Retour sur un passé récent L’histoire des Juifs français n’a strictement rien à voir avec Israël. Régulièrement spoliés, massacrés ou expulsés par différents rois très chrétiens, les Juifs ont acquis la citoyenneté française avec l’Abbé Grégoire pendant la Révolution. Ces deux derniers siècles ont été marqués par une quête de la citoyenneté et de l’égalité des droits. L’affaire Dreyfus a révélé que, si une partie de la société française était antisémite, une autre partie, finalement majoritaire, (...) Lire la suite »
12 

Pétition pour la nomination d’un « ambassadeur de choc » en Libye : Bernard-Henri Lévy

Maurice LEMOINE
Le 17 février 2015, décrivant devant le Conseil de sécurité des Nations unies un pays qui pourrait devenir une menace pour l’Europe comme pour l’Afrique, le ministre libyen des affaires étrangères Mohammed Al-Dairi a appelé « à ne pas rester silencieux face au terrorisme en Libye ». Comme en écho, et évoquant le même pays lors d’une réunion de dirigeants sociaux-libéraux européens tenue à Madrid le 21 février, le Premier ministre français Manuel « 49-3 » Valls a estimé que le « djihadisme terroriste » était aux portes de l’Europe. De fait, depuis la fin de 2011 et l’élimination de Mouammar Kadhafi au terme de ce que l’OTAN présenta en 2012 « comme un modèle d’intervention », la « Libye libre » a quelque peu sombré dans le chaos. Partition, « somalisation », seigneurs de la guerre, clans mafieux… Livré aux milices, le pays est dirigé par deux Parlements et deux gouvernements rivaux. A la multitudes de groupes sanguinaires aux alliances changeantes – Ansar Al-Charia, Majlis Shura Shabab al-Islam, Fajr Libya (Aube de la (...) Lire la suite »

Le dilemme de "l’Ouest" après Debaltseve : que faire de Porochenko ? (Moon of Alabama)

Moon of Alabama
Bien que chacun d’entre nous ait donné le meilleur de lui-même - les courageux combats des forces militaires et navales, la diligence et l’assiduité de Nos serviteurs de l'État, et le dévouement de Nos cent millions de sujets - la guerre n’a pas tourné nécessairement à l'avantage du Japon, et la situation générale du monde a évolué contre nos intérêts dans tous les domaines. - L'empereur Hirohito admettant la défaite du Japon Le président fantoche ukrainien Porochenko aurait dû prononcer un discours similaire. En effet, la guerre en Ukraine n’a pas non plus tourné nécessairement à l’avantage de son gouvernement. Mais le discours de Poroshenko (voir ci-dessous) a été encore plus déconnecté de la réalité que les euphémismes de Hirohito. Il y a environ six jours plusieurs milliers de soldats du gouvernement ukrainien se sont trouvés encerclés dans la poche de Debaltsevo. La seule route vers les lignes amies était minée et sous le feu direct et indirect de l’opposition. Plusieurs tentatives pour sortir et entrer (...) Lire la suite »
L’« accord de transition » Machado-Ledezma-Lopez

Ce que révèle et ce qu’occulte le programme de la droite vénézuélienne en cas de succès d’un coup d’Etat (Aporrea)

Luigino BRACCI
Caracas, 21 février 2015. Après seize ans de révolution, l’extrême droite vénézuélienne rêve encore et toujours de répéter le coup d’Etat qui coûta la vie à Salvador Allende et à des milliers de chiliens. Le gouvernement bolivarien a déjoué le 12 février une nouvelle tentative au cours de laquelle des officiers de l’Armée de l’Air allaient bombarder (notamment) le siège de la télévision latino-américaine Telesur, l’Assemblée Nationale et le palais présidentiel. Ces militaires ont été arrêtés ainsi qu’un des organisateurs politiques – qui est aussi un des maires de Caracas : Antonio Ledezma, déjà connu pour ses répressions d’étudiants et de journalistes sous les régimes « démocratiques » d’avant la révolution mais aussi pour son soutien aux militaires d’extrême-droite auteurs du coup d’Etat manqué de 2002 contre Chavez (1). Depuis, Ledezma utilisait son poste de maire pour organiser des violences comme celles de 2014 qui ont causé la mort de 43 citoyens vénézuéliens (ce plan baptisé « La Sortie » visait à créer le chaos (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Bande d’enfoirés !

Des jeunes anonymes contre des vieilles célébrités nanties et fières de l’être (« Ce qu’on a on ne l’a pas volé ») dans un face à face à la West side story où deux bandes rivales se disputaient le contrôle d’un quartier et voilà la Toile qui s’enflamme sur un clip des Enfoirés. https://www.youtube.com/watch?v=gcILWXCIA7c

A juste raison.

Parce que, entre ceux qui ont tout eu et ceux qui désespèrent, la chanson de Jean-jacques Goldmann fait l’impasse sur le responsable de la détresse des jeunes, sur leur véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présente jamais sa candidature, il n’est donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance.

Coluche n’a jamais dit que l’ennemi de la femme c’est l’homme, de l’ouvrier l’immigré et du jeune le vieux. Leur ennemi commun, c’est le banquier et ils doivent l’affronter ensemble, unis.

Théophraste R (Chef du bureau de repérage des diversions sentimentalo-politico-musicales).
PS. Chantons en choeur : « Entre vous plus de controverse, cons caducs ou cons débutants, jeunes cons de la première averse, vieux cons des neiges d’antan... ».







 
VIDEOS

 
voir la liste des vidéos proposées sur :
Le Grand Soir Tube
Voir aussi
Daesh : une multinationale de la mort
*20 000 terroristes issus de 90 pays actifs en Syrie
L’Etat islamique, plus connu sous le nom de Daesh, a carrément investi le territoire européen. L’argent vient des monarchies du Golfe, les terroristes sont fournis par les pays occidentaux et les (...)
Ikram GHIOUA
*Il affiche le Tshirt BDS France sur son stand de légumes bio et les policiers municipaux le menacent de pousuites pour « INCITATION A LA HAINE RACIALE » !
Un délire de plus dans la série totalitaire de la patrie des droits de l’Homme (s’il n’en réclame aucun ni pour lui ni pour les autres), où les délits d’apologie du terrorisme, ou d’incitation à la haine (...)
Comité BDS France 34
*L’impérialisme américain et la catastrophe en Libye
Le weekend dernier, le groupe Etat islamique (EI) a affiché une vidéo montrant l’horrible décapitation de vingt et un travailleurs chrétiens coptes enlevés dans la ville de Syrte sur la côte libyenne. (...)
Joseph KISHORE
*Entrez dans le monde des banques françaises, là où la finance a un visage
Voici un livre enquête qui vous fera découvrir la face obscure des grandes banques françaises. Pour la première fois des journalistes et des économistes évaluent le coût exorbitant, mais passé sous (...)
Basta !
*Ramadan et Plenel bâtisseurs de l’islam de France
S’il est pour ses disciples un maître, notre confrère Edwy Plenel est, quoiqu’il arrive, un mètre. Celui qui sert à mesurer la modernité, la justesse d’une cause : le directeur de Médiapart est l’homme (...)
Jacques-Marie BOURGET
*Les « dégâts collatéraux » de la guerre contre le terrorisme : les enfants musulmans tous suspectés de djihadisme à l’école de la République !
Il est temps de dénoncer les dérives de l’Education Nationale et les nouvelles directives de la ministre Najet Vallaud-Belkacem. Après le retrait du PowerPoint de l’académie de Poitiers, dû à l’action (...)
Jamilla FARAH
18 
*La réorganisation du monde : la fin des monnaies nationales
Il est de plus en plus clair que les crises économiques, politiques, financières et monétaires actuelles constituent autant de préludes à l’accouchement d’un marché unique mondial et supranational. (...)
Liliane HELD-KHAWAM
COMMUNIQUÉ DU Dr BACHAR AL-JAAFARI
*Réponse de la Syrie au 9ème rapport de la Commission d’enquête internationale sur les violations des droits de l’homme
Bonjour Mesdames et Messieurs, Vous venez d’écouter, comme moi, l’Ambassadeur britannique [1] censé devenir le prochain Président du Conseil de sécurité. Il vous a parlé de la réunion informelle de la (...)
Bachar al-Jaafari
*Israël n’est pas une démocratie (Middle East Monitor)
L’éternelle propagande israélienne, bien ancrée dans les esprits, raconte qu’Israël est la « seule démocratie au Moyen-Orient. » Les déclarations des dirigeants politiques occidentaux, notamment les (...)
Asa Winstanley
*L’armée irakienne abat deux avions britanniques transportant des armes pour l’Etat Islamique (Fars News)
TEHERAN (FNA) – Un parlementaire a révélé lundi que l’armée irakienne avait abattu deux avions britanniques transportant des armes pour les terroristes de l’EI dans la province d’Al-Anbar, « La (...)
*Blattaria, Blattaria, Blattaria
Les blattes vivent en petits groupes de type familial. Ces groupes se composent d’individus du même âge et probablement nés de la même mère. Dans les habitations, ces groupes se rassemblent pour former (...)
Gaëtan Pelletier
*L’Europe et la Grèce
Je demande pardon aux amoureux du poète, mais pour tenter de rendre hommage à nos cousins je n'ai pas trouvé mieux. M. D. L’Europe un jour dit à la Grèce : Vous avez bien sujet d’accuser la facture (...)
Mauris DWAABALA
*"Tout est perdu" - Porochenko après Minsk-2 (FortRuss)
Lors des négociations de Minsk, Kiev a eu la possibilité de sauver la face avant de rendre son dernier souffle. Imaginez-vous dans la peau de Petro Porochenko pendant une minute : vous arrivez en (...)
Ivan Lizan
*De quoi le projet de Syriza est-il le nom ?
Le 26 janvier dernier, Radio-Canada annonçait « Victoire de la gauche radicale en Grèce, un ras-le-bol de l’austérité[1] », ce qui, pour certains, dont moi-même, devait être un petit moment de plaisir, (...)
Benedikt ARDEN
*Les lignes bougent en Syrie
L’implication, directe et féroce, de la Turquie dans la destruction de ce qui était considéré comme la perle de l’Orient ne fait déjà pas l’ombre d’un doute depuis déjà bien longtemps. Elle remonte à (...)
Ammar BELHIMER
Derniers commentaires
Pétition pour la nomination d’un « ambassadeur de choc » en Libye : Bernard-Henri Lévy
Le problème en Europe, c’est l’Allemagne de Merkel
Bande d’enfoirés !
Pétition pour la nomination d’un « ambassadeur de choc » en Libye : Bernard-Henri Lévy
La fin de l'Histoire ?
Interventions (1000 articles).
Bande d’enfoirés !
Bande d’enfoirés !
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
Le Venezuela et la bataille pour l'hégémonie mondiale (La polilla cubana)
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
Comment éviter la case "prison" ?
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
Les « dégâts collatéraux » de la guerre contre le terrorisme : les enfants musulmans tous suspectés de djihadisme à l’école de la République !
Les « dégâts collatéraux » de la guerre contre le terrorisme : les enfants musulmans tous suspectés de djihadisme à l’école de la République !
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
Le problème en Europe, c’est l’Allemagne de Merkel
Bande d’enfoirés !
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
Ramadan et Plenel bâtisseurs de l'islam de France
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 1er mars 2015
vous étiez 13449 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.