RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Campagne internationale de solidarité avec le Venezuela

Suite à la signature par le président des Etats-Unis d'un décret exécutif déclarant « l’urgence nationale » pour faire face à la situation au Venezuela qui constituerait « une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique extérieure des Etats-Unis », le gouvernement vénézuélien a lancé un appel à la solidarité internationale afin qu'elle se joigne à la campagne. L'objectif de cette campagne est de rappeler au gouvernement des Etats-Unis que non seulement les gouvernements de la région ont dénoncé cette ingérence (voir le communiqué officiel de du 14 mars l'UNASUR : ESP - FR) mais aussi que partout dans le monde les peuples, militants progressistes, collectifs, partis, syndicats, associations, etc. soutiennent le Venezuela contre cette escalade qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de déstabilisation permanente. Le Venezuela a reçu des manifestations de solidarité de citoyens et de personnalités provenant des quatre coins du monde... L'objectif est de réunir 10 (...) Lire la suite »

«  Comment expliquer l’ascension du FN  ?  ». Mystère.

Hervé LE GALL

«  Comment expliquer l’ascension du FN  ?  ». Mystère.
(ou : les journées d’Herveï Legallovitch, sur l’Archipel du Goulag Médiatique Français)

Comme si toute la musique du monde se réduisait dorénavant à un unique morceau, de hard-rock bien gras. Je conserve mon abonnement à « orange » pour me délecter de leur page d’accueil. Je l’ai à l’esprit chaque fois qu’un « journaliste » pose une des questions rituelles à Jean-Luc Mélenchon : « M. Mélenchon, comment expliquez-vous le triomphe de Marine Le Pen parmi les couches populaires, pour lesquelles vous êtes inaudible ? ». Le riff, la rythmique du morceau sont donc assurés par les « actuorange » ; tandis que les italiques signalent les solos des guitaristes. J’éprouve une tendresse particulière pour Calvi et ses comparses, aussi ne les ai-je mentionnés qu’une ou deux fois, par peur de paraître impudique. Les faux-culs d’ « Arrêt sur images » me réjouissent beaucoup, également, et me permettent de résister à la mélancolie ... qui a fini, malgré tout, par avoir le dernier mot (voir ma Conclusion). Je remercie les zombies (au sens jarmuschien de Only Lovers Left Alive, cette errance bouleversante à travers un (...) Lire la suite »
Fissures. Le bloc occidental n’est plus ce qu’il était.

Il était une fois, le bloc occidental

Zouhir MEBARKI
Chaque jour, il s'effrite un peu plus. Des petits blocs se forment sur des dossiers différents mais toujours avec le même point commun. Le dernier dossier qui fait apparaître au grand jour les divergences occidentales est celui de la Syrie. John Kerry, le secrétaire d'Etat étasunien, a pris de court tout le monde, dimanche dernier, en annonçant l'intention de son pays de négocier avec le président syrien, Bachar al Assad. Il n'en fallait pas plus pour que, le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, et son Premier ministre, Manuel Valls, sortent de leurs gonds et crient presque à la trahison. Pour un peu, ils gronderaient Kerry. Enfin, si les Etats-Unis n'étaient pas cette puissance bien plus supérieure que les Etats d'Europe réunis. Ils ont tout de même marmonné qu'il était hors de question d'envisager « une solution politique tant que Bachar al Assad restera et John Kerry le sait (sic) » a déclaré, lundi dernier, Valls sur le plateau de Canal +. Il n'a pas pu se retenir comme (...) Lire la suite »
Le bidouillage politico-médiatique du résultat du premier tour des élections départementales

Tripartisme fictif

Eric Coquerel

Depuis dimanche soir, montage à l’appui des photos de Valls, Sarkozy, Le Pen côte à côte, on nous vend le tripartisme. La vie politique français se résumerait donc à deux libéraux (un de « gauche », un de droite) et une « facho ».

Incontestablement la droite a gagné cette élection en étant unie. Incontestablement le FN a consolidé son implantation. Mais l’image d’une gauche rassemblée derrière Manuel Valls est évidemment une arnaque. Il n’y a pas un bloc « de gauche » derrière le PS.

L’arnaque aux étiquettes Cette manipulation n’a rien de spontanée. Elle a même été préparée de longue date. Face à un nouveau mode de scrutin, le Ministère de l’intérieur avait la latitude de classer de différentes manières un binôme lorsqu’il était composé de candidats de deux partis différents. En choisissant arbitrairement de les étiqueter « Divers Gauche », quels qu’ils soient, voir même « Union de la Gauche » dans certains cas, il a pris une décision politique. D’autant que le FDG et EELV s’étaient adressés officiellement à lui pour demander qu’il en soit autrement pour nos binômes communs. Refus. L’objectif poursuivi ? Il s’agissait de réduire dimanche soir l’échec du PS et d’effacer du tableau toute trace d’alternative à gauche. Si on en croit le Ministère, le FDG atteindrait ainsi 6,09 % et EELV 2% contre un PS « et ses alliés » (dixit) à 21,85 % (nul n’a noté par ailleurs que les binômes exclusivement socialistes n’atteignent que 13,70 % des suffrages exprimés, la catégorie Union de la Gauche étant additionné (...) Lire la suite »
12 

Revue crade des printemps et des automnes - 21 mars 2015 ou revue des « blogs sujos » brésiliens, ces « blogs sales », comme les appellent les médias dominants.

Lucien

Si le Brésil m'était traduit... passe en revue quelques événements importants de ces dernières semaines au Brésil, traités par la blogosphère brésilienne d'information alternative. Comme la presse dominante a nommé cette blogosphère les blogs sujos, ces « saletés de blogs, cette blogosphère dégueulasse et cradoque », nous avons choisi d'appeler cette revue la Revue crade.

La dernière Revue crade, commencée le 7 janvier et mise en ligne le 29 du même mois, s'était arrêtée avant l'élection du président de la Chambre des Députés. [1] 1er février 2015 - l'élection du nouveau président de la Chambre des Députés Il faut savoir, tout d'abord, que cette élection du président de la Chambre des Députés aurait dû être une formalité, puisque traditionnellement, ce poste revient à un membre du parti qui compte le plus d'élus, en l'occurrence le PT au pouvoir. Mais le député Eduardo Cunha, du PMDB (parti de la base alliée du gouvernement), en avait décidé autrement et menait une campagne féroce pour son élection. Cette campagne lui a servi, et la majorité des membres du PMDB, appuyée par l'opposition, a voté pour lui. Cette élection, le gouvernement à peine installé au pouvoir, a considérablement fragilisé celui-ci, en mettant la majorité du PMDB contre lui et, de fait dans l'opposition. Cette élection a fait passer le gouvernement de la coalition à la cohabitation, situation jusque là inédite (...) Lire la suite »

Elections à Air France : « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose »

Charles HOAREAU

Les élections professionnelles viennent d’avoir lieu dans cette entreprise nationale où étaient appelés à voter plus de 50.000 salariés. A en croire la presse, en particulier celle qui est favorable au grand patronat le résultat est catastrophique pour la CGT.

Qu’on en juge : « La CGT se prend une grosse claque aux élections professionnelles » (Le Figaro) « Nouveau revers pour la CGT » (Huffington Post) « La CGT se prend une claque » (Le Point) « Trou d’air pour la CGT » (Boursier.com) Et tous d’affirmer que la CGT passerait de la 1ère à la 4ème place et certains osant même dire que la CFDT progresserait, donc sous-entendu la CGT perdrait au profit de la CFDT... Et dans le corps de l’article la presse de faire le lien (essentiellement en recopiant sans trop de vérification la dépêche AFP) à la fois avec les autres entreprises nationales où la CGT a reculé mais aussi avec le fameux plan TRANSFORM poussé par la direction d’Air France et que la CGT seule combat parce qu’il est un recul en terme de service public et d’emplois. Et d’en tirer donc la conclusion que les salariés veulent le plan ou en tous cas en ont compris la nécessité et sanctionnent le seul syndicat qui se bat contre. Alors la CGT dépassée par plus « moderne » qu’elle ? Le syndicalisme de « (...) Lire la suite »
Encore et toujours le mensonge comme préparatif d’un mauvais coup

VENEZUELA : La Hojilla démonte la nouvelle manipulation de la droite avec des "lettres" d’enfants remerciant Obama de menacer le Venezuela !

Mario Silva

"Cette lettre est intéressante. Elle est juste mal orthographiée comme si un enfant l’avait écrite". La droite veut faire croire aux gens que les enfants sont forcés dans les écoles. Mais il montre de vraies photos d’enfants mutilés par les bombes américaines.

Les dirigeants de l'opposition ont commencé une campagne de mensonges accusant le gouvernement bolivarien de forcer les écoliers vénézuéliens à écrire des « lettres » contre les États-Unis ; une tentative de fausser la menace réelle du décret d'Obama qui considère le Venezuela comme un danger pour les Etats-Unis. Montrant une lettre présumée d'enfants vénézuéliens qui "dénonce" ne pas pouvoir entrer dans leurs écoles s'ils ne rédigent pas une lettre manuscrite contre Obama, de nouveau, Mario Silva démonte la tentative grossière. "Cette lettre est intéressante. Ils l'ont écrite avec des erreurs orthographiques comme s'il s'agissait d'un enfant, et c'est l'opposition qui ose nous accuser d'endoctriner les enfants et tuti quanti " a déclaré Silva, montrant la lettre avec des soldats américains dessinés près du message. "Président Obama, je ne peux pas aller à l'école si je n'écris pas ça. Je tiens à te remercier de ne pas autoriser ceux qui volent ou tuent à sortir du pays. Merci M. Obama" "Franchement, vous (...) Lire la suite »

Quand Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM, remet en cause l’interdiction du travail des enfants !

Denis Quillard
C’est une vidéo assez hallucinante que vient de dénicher Mediapart. On y voit Alexandre de Juniac se prononcer, lors des rencontres patronales de Royaumont les 6 et 7 décembre 2014, sur les acquis sociaux. Sans vergogne, le PDG d’Air France – KLM s’en prend aux 35 heures, à l’âge de la retraite, et semble même remettre en question l’interdiction du travail des enfants. Une intervention d’un mépris crasse dont le timing laisse songeur, alors que la compagnie traverse une crise profonde. En demandant à de Juniac de prendre la parole sur le thème « les acquis sociaux face aux enjeux mondiaux », les organisateurs de cette petite surboum patronale à laquelle assistait le président du Medef Pierre Gattaz n’ont pas fait les choses au hasard. Probable qu’ils se doutaient qu’ils auraient affaire à un bon client, il qu’il y aurait même moyen de rire un peu. Pari gagné. Pendant plus de 20 minutes, de Juniac régale son auditoire. La mine gourmande, le numéro 1 du groupe aérien semble oublier l’existence des caméras, (...) Lire la suite »
La France est désormais une nation aux ordres et lâche

L’effondrement de la diversité intellectuelle française (Counterpunch)

Andre VLTCHEK
Il y a plusieurs hommes munis de fusils mitrailleurs devant le bâtiment de Charlie Hebdo à Paris. Ce sont des policiers, portant des gilets pare-balles, équipés d’armes lourdes. Ils observent avec insistance les quelques piétons passant par là, de ce regard qui leur est propre, à la fois dégoûtant et tout à fait intimidant. Les journalistes de Charlie Hebdo sont bien protégés, et pour certains post mortem. Si vous pensiez que la France n’est pas autant un État policier que la Grande-Bretagne ou les États-Unis, revoyez la question ! Des militaires munis d’armes lourdes mais aussi la police sont visibles dans toutes les gares et à de nombreux carrefours, et même dans d’étroites ruelles. Les fournisseurs internet espionnent ouvertement leurs utilisateurs. Les médias de masse autocensurent leurs reportages. La propagande d’État marche « à plein régime ». Mais le peuple français, tout du moins dans sa grande majorité, croit qu’il vit dans « une société ouverte et démocratique. » Si vous leur demandez pourquoi, (...) Lire la suite »
35 

Médias d’information (Rebelion)

Koldo Campos Sagaseta
S’il y avait une justice, au-delà des toges et des bonnets carrés, si l’éthique était autre chose qu’un grotesque haut-le-corps, inopportun et nullement rentable, si les médias étaient indépendants et non pas otages des intérêts de leurs propriétaires et maîtres, si la vérité n’était pas emprisonnée derrière un code-barres, alors oui, Obama, ce flamboyant Prix Nobel de la Paix, ce super spot ourdi dans la fabrique à présidents de la Maison Blanche, aurait déjà été jugé et condamné. Et, avec lui, ce sinistre chœur de fortunes insatiables dont le sort ne s’arbitre pas dans les urnes parce qu’il est au-dessus de toute légalité. Et peu importe l’inventaire des charges qui serait dressé ; toujours Obama et le pouvoir qu’il incarne l’emporteraient. Il y a un mois à peine, le président des États-Unis s’est vanté publiquement de l’impunité de ses fautes. C’est au cours d’un entretien, nullement improvisé, accordé au site VOX, confortablement calé dans son fauteuil, qu’il annonçait l’intention du crime avant même de le (...) Lire la suite »

L’endurance du déchet

Ivan CHAUMEILLE

Dix personnes meurent accidentellement lors du tournage d’une émission de téléréalité.

« Le barbare c’est d’abord celui qui croit à la barbarie ». Gageons qu’à cette barbarie, les producteurs de « Dropped », ils y croient. Et s’il en est ainsi, nous sommes d’emblée justifiés à vouloir saisir ce qu’avec un tel concept, ils essaient, certainement, mais maladroitement, de penser. Les choses sont simples : il s’agit de lâcher des sportifs — que leur endurance a rendus célèbres, de les lâcher donc dans un milieu hostile où ils auront à affronter l’inconditionnelle question de leur survie : à savoir recharger leur téléphone portable et passer un coup de fil au producteur de ladite émission de téléréalité. Soit dit en passant ce que la stylistique anglophone épingle sous le vocable de « name-dropping » : un lâcher de noms, soit un argument d’autorité qui consiste, on l’aura compris, à invoquer un nom célèbre en lieu et place de la garantie d’un acte ou d’un discours — ce que nous-mêmes avons fait en rappelant en ouverture de ce texte un extrait de Race et Histoire de Lévi-Strauss... Le point de chute, donc, (...) Lire la suite »

Pourquoi je suis soulagé que Netanyahu ait gagné (The Electronic Intifada)

Ali ABUNIMAH

Beaucoup avaient espéré que Benjamin Netanyahu serait battu aux élections israéliennes d’hier. Je n’étais pas de ceux-là.

Beaucoup l’avaient déjà enterré – des sondages pré-électoraux montraient son parti, le Likoud, à la traîne derrière l’Union centriste prétendument du centre gauche, dirigée par Yitzhak Herzog et Tzipi Livni. Mais je gardais à l’esprit l’élection de 1996 où Netanyahu était universellement considéré comme le perdant bien après que les bulletins eurent été déposés. À la suite de l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, on s’était attendu à ce que son successeur « pacifiste » Shimon Peres, qui avait lancé une invasion sanglante contre le Liban quelques mois plus tôt en espérant prouver à l’électorat sa compétence musclée en matière de « sécurité », gagne facilement. Mais le soir de l’élection, Netanyahu a dit à ses partisans, « Il est encore trop tôt, et la nuit est longue ». Pendant qu’on comptait les bulletins de vote, il avait pris de l’avance et il a battu Peres, assurant son premier mandat comme Premier ministre. Netanyahu a recommencé mardi. Alors que pratiquement tous les bulletins étaient comptés, le Likoud (...) Lire la suite »

L’Empire du Chaos s’installe en Europe - L’État islamique en Ukraine

Justin RAIMONDO
Alors que nous combattons l’État islamique, l’EI, alias ISIS, en Irak et en Syrie, et que les responsables américains soulignent le prétendu danger d’une attaque sur le territoire américain, Washington et le Califat se battent du même côté en Ukraine. Dans une remarquable série d’articles dans l’Intercept, Marcin Mamon s’est penché sur un aspect du conflit en Ukraine auquel personne d’autre n’a fait attention : le rôle joué par le Bataillon Doudaïev, « une force de combat des islamistes radicaux composée de Tchétchènes, mais incluant également des combattants de tout le Caucase ainsi que quelques Ukrainiens ». Les clés des organisations clandestines islamistes en Ukraine ont été remises à Mamon par un contact à Istanbul, Khalid, qui commande la branche ISIS locale. « Nos frères sont là », a-t-il dit à Mamon, et le journaliste s’est rendu en Ukraine où il a été mis en rapport avec un contact nommé Ruslan, qui l’a conduit au camp clandestin de Munayev. Portant le nom du premier président de la Tchétchénie (...) Lire la suite »

L’usage du marxisme dans les sociétés postcoloniales. Qu’en est-il d’Haiti ?

Jean-Jacques CADET
Introduction Les études postcoloniales ont pris une autre ampleur avec les Subalterns Studies qui ont reconceptualisé la catégorie de "subalterne" en faveur des sociétés opprimées. Avec ce mouvement intellectuel d’origine indienne, les oubliés de l’Histoire sont devenus objet d’étude d’excellence. Penser en subalternes, c’est ériger, au détriment des élites, les groupes défavorisés en véritables agents de la transformation sociale. C’est penser "par le bas" pour retrouver ceux dont la voix a été ignorée ou détournée. D’où tout le sens du terme "subalterne" désignant une personne ou un groupe de rang inférieur, qu’il s’agisse de race, de classe sociale ou de genre. Il y est exactement question des sociétés qui ont subi la colonisation occidentale, ce par quoi l’Europe est entrée dans leur histoire. Cette démarche d’inspiration gramscienne consiste, selon Merle Isabelle, à repenser les modalités de l’écriture de l’histoire dans le contexte d’une situation coloniale. Ou bien faire des sociétés colonisées le file (...) Lire la suite »

Discours d’A. Tsipras avant le vote du projet de loi humanitaire

Alexis TSIPRAS

Au nom de quel accord européen, de quel traité, de quel sur-pouvoir, de quel principe osent certains parler d’acte unilatéral, argument qu’osent aussi répéter machinalement certains individus au sein même de ce Parlement ? S’ils le font juste pour nous faire peur, notre réponse est simple : Nous n’avons pas peur et nous ne laissons pas intimider À rapprocher du titre des Échos : "Réformes en Grèce : Merkel et Hollande recadrent Alexis Tsipras"

Mesdames et Messieurs les députés Aujourd’hui c’est un grand jour, parce que c’est la première fois depuis plus de quatre ans que le Parlement grec discute et vote un projet de loi qui n’a pas été « traduit » mais écrit « ici ». Il est peut-être paradoxal de le souligner, mais ce projet de loi n’est pas la traduction d’un « e mail ». Il a été écrit en grec, et il va être voté par une grande majorité. Tout aussi important est le fait que le Parlement va voter pour un projet de loi qui répond aux besoins sociaux d’un grand nombre de personnes et non pas au cercle restreint des privilégiés attitrés. Le Parlement va voter un projet de loi favorable à ceux qui ont le plus besoin de soutien. C’est le premier projet de loi depuis cinq ans qui non seulement n’affaiblit pas les citoyens et ne porte pas atteinte aux droits sociaux et au droit du travail, mais qui vise à soutenir et protéger les couches sociales les plus vulnérables. Le gouvernement commence à mettre en œuvre ses engagements électoraux même si certains (...) Lire la suite »
« …C’est à ça qu’on les reconnaît »

Les chiens de ferme, les beaufs et les Bidochon, ça porte le FN à l’Elysée

Maxime VIVAS

Quand le FN gouvernera, les faux antifafs (mais vrais chiens de ferme) se planqueront dans leur niche-mirador et la foule immense des beaufs et des Bidochon continuera à regarder les infos à la télé et à acheter des journaux bourrés de pub et propriétés des banques pour qui Hitler a toujours mieux valu que le Front populaire.

Dans le maquis du Vercors, nous serons peu nombreux.

Malheur à celui qui croit que la justesse de ses opinions se mesure à ce qu’en disent ses amis, alors qu’elle s’apprécie surtout à la bassesse de ses contradicteurs. Une idée croît, embellit et se vérifie sous l’orage des mensonges nécessaires pour la combattre. Elle se nourrit du terreau de la haine jeté sur elle à grandes pelletées par ses adversaires. C’est (presque) infaillible(1) : si l’argument d’un débatteur est méprisable, l’opinion de son contradicteur tient la route. Mettons au négatif les affirmations péremptoires des politologues, économistes, éditorialistes, qui encombrent les médias et, alors, des choses apparaissent, qui sont des vérités. Au début du 20ème siècle, August Bebel, dirigeant des sociaux-démocrates allemands a dit : « Quand la bourgeoisie m'applaudit, je me demande quelle erreur j'ai bien pu commettre ». Et ça marche plutôt bien quand on remplace bourgeoisie par médias, ou par MEDEF, ou par PS, ou encore par : CIA, NSA, Tsahal, FN, Angela Merkel, Benjamin Netanyahou, David Cameron, (...) Lire la suite »
26 
Parlons (Inter) Net
La pluie de météorites était une pluie de chômeurs

Selon une étude de l’Institut français pour la santé et la recherche médicale (Inserm), 584 suicides pourraient être imputés entre 2008 et 2010 à la hausse du chômage, lequel tuerait de lui-même entre 10 et 20 000 personnes par an.

Ces chiffres dramatiques ont des équivalents en Allemagne et en Espagne et c’est pourquoi François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy, tous trois sous le choc, on survolé en hélicoptère des bâtiments de Pôle Emploi, se donnant un peu de hauteur pour mieux apprécier la catastrophe.

Bernard Cazeneuve voulait les entraîner ensuite sur les lieux de la chute de l’avion de la Germanwings qui a fait 150 victimes allemandes et espagnoles, mais Hollande l’a recadré sous prétexte que plus de 150 avions bourrés de chômeurs s’écrasent par an dans l’Hexagone (environ un tous les deux jours).

Du coup, les journalistes, très émus, se sont mis à parler de ça en boucle, qui devant des sièges de Pôle emploi, qui devant le siège du MEDEF, qui devant le siège du parti solférinien.

Théophraste R. (Chef du bureau de reconversion des pleureuses).

PS. Le CSA aurait adressé une sévère mise en garde à Mathieu Gallet, président-directeur général de Radio France qui aurait maladroitement déclaré que cette hécatombe est aussi horrible que la couleur de la moquette de son bureau ou des sièges de sa voiture.







 
VIDEOS

 
voir la liste des vidéos proposées sur :
Le Grand Soir Tube
Voir aussi
*Le FN est un parti du capital.
Mais qu’est-ce que le Front National ? L’UMP et le PS sont des partis du capital et ont une politique subordonnée à la celle des multinationales. La France est une dictature du capital et la forme (...)
Jimmy DALLEEDOO
« Nous on va vous arracher la gueule »
*A l’extrême-droite, on aime les menaces anonymes ! Celles qu’on envoie, bien sûr !
Roger Martin est menacé par des nervis embarqués dans les « wagons » du train du FN (1). Dans un message téléphonique bardé d’injures, un correspondant anonyme, manifestement renseigné par la police (...)
Roger MARTIN
*Banksy
C’est un type formidable et un artiste étourdissant. “ Banksy ” est un pseudonyme. Il s’appelle peut-être Robert Banks, un patronyme très britannique, ou Robin Gunningham, qui ne l’est pas moins (vieux (...)
Bernard GENSANE
*Daech et la légende de Gilgamesh
« Je vais présenter au monde celui qui a tout vu, Connu la terre entière, pénétré toutes choses, Et partout exploré tout ce qui est caché » L’épopée de Gilgamesh Selon la légende, Gilgamesh était un roi (...)
Ahmed BENSAADA
*Netanyahou enterre définitivement les Accords d’Oslo
A l’issue des élections de dimanche dernier, le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahou a déclaré que le succès de son parti Likoud était une victoire pour son peuple : « ... nous venons de (...)
Daniel VANHOVE
*Dimanche : dans le monde des caves on appelle ça un cas de conscience, nous on dit un point d’honneur.
Comme me le disait ma mère qui était croyante : - Mais tu penses trop, fiston ! Voilà, je vous expose ma couille : je dois voter dimanche dans un canton où, selon un schéma plutôt commun, le binôme (...)
Mauris DWAABALA
*Les leçons géopolitiques d’un tankiste russe (Fort Russ)
Cela fait trois ans que Mosfilm a terminé l’une des créations les plus insolites de l’industrie contemporaine du cinéma russe, le film Tigre blanc* de Karen Shakhnazarov. L’année 2012 a été une bonne (...)
Yuriy SELIVANOV
* Les langues amérindiennes et la révolution
L’universitaire Jeyny Gonzalez Tabarez, de l’Université centrale du Venezuela, spécialiste des langues des « peuples natifs » a croisé, pendant son séjour au Festival CulturAmérica, son expérience avec (...)
Jean ORTIZ
*Le Monde VS Venezuela : une nouvelle mission accomplie pour l’agent Paranagua
Fiction journalistique réalisée pour un projet dans le cadre des Nouvelles Ecritures de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, le Blog "AGENT PARANAGUA" narre les aventures imaginaires (...)
Paulo PARANAGUA (agent fictif ?)
En gros, le scénario est le même qu’en Libye, en Syrie ou en Irak...
*Sakwa : La politique de l’UE en Ukraine est d’une "grande stupidité "
Le chercheur britannique et analyste politique de la Russie, Richard Sakwa, pense que la responsabilité de l'escalade en Ukraine revient à Washington et à Bruxelles. La guerre n'est pas (...)
Richard Sakwa
*Sortir de la nuit coloniale
Entre éclipse solaire et marées hautes, la France a les yeux pétillants de joie et de curiosité. Mais en filigrane s’esquissent déjà des lendemains qui déchantent. L’arrivée des extrêmes au pouvoir en (...)
Salim METREF
*La France réac
D’autres plus compétents que moi analyseront les résultats du premier tour des élections départementales. Mais j’ai lu tellement de posts d’espoir incantatoires avant le scrutin, suivis ce matin de (...)
José FORT
*Communiqué de SYRIZA pour la Journée mondiale contre le racisme
De l’exploitation indicible des travailleurs agricoles à Manolada jusqu’au récent crime à Chalandritsa, des déportations illégales de réfugiés aux frontières jusqu’au camps de détention d’ Amygdaleza, et (...)
SYRIZA
*80 années nous séparent, et pourtant ! De l’expérience nazie aux votes frontistes !
extrait choisi de : " 80 années nous séparent, et pourtant ! De l’expérience nazie aux votes frontistes ! Quand les erreurs du passé sont reconduites au présent. " Août 2012 – Cercle Ouvrier du Bassin (...)
Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais
*Qui veut la peau des ZAD ?
Était-ce de l’ironie ? Le 6 mars, jour même où la Zone A Défendre (ZAD) de la forêt de Sivens a été une nouvelle fois évacuée par la police, Manuel Valls s’est inquiété du « silence de la société et des (...)
Célia Izoard et Matthieu Amiech
Derniers commentaires
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 26 mars 2015
vous étiez 11754 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.