RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Canard enchainé

Histoire de l’attentat contre Mélenchon

Jacques-Marie BOURGET, Bérenger TOURNE

Multiples descentes de police, perquisitions à la pelle : le système politico-judiciaire a voulu faire la peau de Mélenchon, le chef des "Insoumis". Avec le recul, la manoeuvre apparait plus clairement que dans l'instantané des coups de gueule. (Jacques-Marie Bourget est journaliste, Bérenger Tourné est avocat au barreau de Paris, s'ils sont insoumis ce n'est pas pour avoir adhéré à un parti, mais par philosophie).

Dix-sept lieux perquisitionnés simultanément, soixante-dix policiers mobilisés et un quarteron de magistrats pour les accompagner : Jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis ont été traités en djihadistes. JLM hurle à la forfaiture, se montre violent, pas assez mais incompréhensible. Et le flot sorti des robinets à mensonges, ceux des médias qui se rêvent dominants, le noient, le moquent, le ridiculisent, l’invectivent. Jusqu’au Canard Enchainé qui, ceci étant dit en passant, détient 128 millions de provision sur ses comptes, crie « au voleur ». Dans le couloir de la mort sont placés les Insoumis. La cible de l’hebdomadaire du mercredi est le député de ce mouvement, Alexis Corbière. Cet incroyable bandit a bénéficié, complétement légalement d’une « aide au logement ». Pas du tout réservée « aux plus modestes », comme va le klaxonné BFM and co, mais distribuée en fonction des revenus déclarés. Comme, à l’heure de sa demande, Corbière est un modeste prof et sa femme une avocate sans assez de causes, qu’ils ont trois (...) Lire la suite »
50 

Armement : Les petites erreurs et manipulations du "Canard Enchaîné" pour ne pas parler des armes à l’uranium "appauvri"

Thierry LAMIREAU

Il n’y a pas que certains médias qui manipulent les populations...il y a aussi Le Canard Enchaîné !

Les petites erreurs et manupulations du Canard Enchaîné pour ne pas parler des armes à l’uranium « appauvri » ! Dans un article intitulé : « Les dix malheurs du RAFALE en INDE » le sieur Jérôme CANARD (un pseudonyme évidemment) a voulu nous impressionner avec ses infos liées à d’éventuelles ventes d’aéronefs Rafale en Inde. Il cite « la signature, avant la fin de cette année 2013, d’une série de six contrats entre l'Inde et les États-Unis. » Ce cher « volatile » a « du plomb dans l’aile » car il fait plusieurs erreurs : 1 / Il précise la vente, entre autres matériels, « de 22 hélicoptères de combat Apache et 512 bombes CBU-105 capables de perforer le béton en profondeur. »…matériels de guerre vendus par les États-Unis à l'Inde. 2 / Plus loin, il indique : « que l'Inde, le Pakistan et la Chine possèdent les belles fusées qui permettent de balancer leurs bombes chez l’adversaire alors que ces pays équipent pourtant toujours leurs armées en matériel classique. » En outre, un deuxième petit texte est inséré dans le (...) Lire la suite »

Le « vrai » journalisme enfin récompensé par l’aveu Cahuzac

Denis THOMAS

Avec les aveux de Jérôme Cahuzac, un coup de tonnerre a secoué la classe politique. Cet éclair remet (enfin !) en lumière la nécessité impérieuse et citoyenne du journalisme d’investigation à l’origine de la sortie de l’affaire.

Un métier âpre et dont l’exercice est de plus en plus complexe compte tenu de la crise économique que traverse le secteur notamment du fait de la révolution Internet, et ce, particulièrement en France. Ses exigences n’en demeurent pas moins immuables. Rien à voir avec le cirque médiatique aujourd’hui le plus communément et tristement répandu.

Souvenons-nous. 1974 : Nixon tombe avec le Watergate. Le scandale est porté à la connaissance du public par le Washington Post et ses journalistes Woodward et Bernstein. 1981 : Giscard quitte l'Elysée : l'affaire des diamants de Bokassa sortie par le Canard Enchaîné y est pour beaucoup. Nous sommes au coeur des « trente glorieuses ». Riches encore. Car ne nous y trompons pas : l'aboutissement d'une enquête journalistique indépendante coûte cher. En temps et en hommes. Donc en argent. Il ne s'agit pas, dans ces cas où la publication de l'information conduira à la démission d'un homme (ou d'une femme) d'Etat ou au démantèlement d'un système, d'attendre que les éléments vous arrivent cuits et pré digérés de la bouche d'un contact lors d'un dîner mondain. CARNET D'ADRESSES Bien au contraire, le départ, puis le fil de l'enquête, ne peuvent se dérouler que dans des conditions où l'exactitude des faits révélés ne souffrira au final aucune réserve. Ce processus n'existe que parce que le journaliste a su, (...) Lire la suite »

Canard Enchaîné : Nicolas Sarkozy perçoit toujours son salaire de ministre de l’Intérieur.

reprise d’article
Politique.net, mercredi 12 décembre 2007. Après la polémique sur l'augmentation de salaire du président de la République, voici que le Canard Enchaîné nous apprend que Nicolas Sarkozy cumule en ce moment son salaire de président de la République et celui de ministre de l'Intérieur. L'information est sure puisqu'elle a été confirmée par l'Elysée. C'est du jamais vu. Décryptage. (...) - Lire l' article www.politique.net Le baratineur Sarkozy est en train de nous faire les poches ... par Jean-Jacques Chavigné. Grève SNCF : vous avez dit privilégiés ? Ou la nécessité de distinguer les privilèges bateaux des bateaux des privilégiés, par Jacques Gaillard. Lire la suite »