RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Guerre bactériologique

Les États-Unis et les armes bactériologiques…

Moon of Alabama

Le 6 octobre 2018 …des scientifiques tirent la sonnette d’alarme au sujet du programme d’armes bactériologiques étatsunien. Des preuves récentes d’essais de substances biologiques létales à Tbilissi, en Géorgie, ont suscité l’inquiétude au sujet de la recherche américaine sur les armes biologiques dans certains pays étrangers. Des scientifiques européens sont extrêmement préoccupés par un douteux programme de recherche, financé par le Pentagone, qui semble destiné à propager des maladies aux cultures, aux animaux et aux humains à l’étranger. La création de telles armes et des moyens spéciaux de les distribuer est interdite par le droit national et international.

Les États-Unis mènent des recherches sur les armes biologiques dans le monde entier : Des scientifiques de la guerre biologique utilisant la couverture diplomatique testent des virus d’origine humaine dans des laboratoires biologiques du Pentagone, disséminés dans 25 pays à travers le monde. Ces biolaboratoires étasuniens sont financés par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) dans le cadre d’un programme militaire de 2,1 milliards de dollars – Cooperative Biological Engagement Program (CBEP), et sont situés dans des pays de l’ex-Union soviétique comme la Géorgie et l’Ukraine, le Moyen-Orient, le Sud-Est asiatique et l’Afrique. Jusqu’au milieu des années soixante-dix, l’armée des EU a testé des armes de guerre biologique sur la population étasunienne, parfois à grande échelle et sur des races spécifiques. Après qu’une enquête du Congrès eut révélé l’ampleur du programme, de tels tests ont été transférés à l’étranger. Des entreprises privées utilisent des laboratoires contrôlés par le gouvernement des (...) Lire la suite »