RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Mouvement des Non Alignés

Venezuela : communiqué du Mouvement des Pays Non-alignés condamnant les sanctions des Etats-Unis

"Le Bureau de Coordination du Mouvement des Pays Non-Alignés condamne catégoriquement la décision du Gouvernement des Etats-Unis d'imposer des mesures coercitives unilatérales contre la République Bolivarienne du Venezuela dans le but d'affaiblir sa souveraineté, son indépendance politique et son droit à la libre détermination, en violant clairement le Droit International et même les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies et de la Déclaration sur les principes du Droit International concernant les relations d'amitié et la coopération entre les Etats conformément à la Charte des Nations Unies. Le Bureau de Coordination du Mouvement des Pays Non-Alignés exprime sa solidarité et son soutien au Peuple et au Gouvernement du Venezuela en condamnation de ces mesures illégales qui affectent l'esprit de dialogue et d'entente politique entre les deux nations." 18 décembre 2014 Traduction Françoise Lopez (Cuba Si France (...) Lire la suite »

Le Mouvement des Pays Non Alignés a convoqué une réunion d’urgence au sujet de la crise à Gaza

Radio Havane Cuba , Prensa Latina
Pretoria, 2 août (RHC-PL)-L'Iran a convoqué une réunion d'urgence du Mouvement des Pays Non Alignés au sujet de l'agression israélienne contre la Bande de Gaza, qui a coûté la vie à plus de 1 500 personnes , chiffre diffusé par l'ONU. La vice ministre sud-africaine des Affaires étrangères et de la Coopération , Nomaindia Mfeketo, a confirmé aujourd'hui sa participation à la rencontre pour transmettre le message solidaire d'organisations civiques de son pays avec la juste cause palestinienne. Divers mouvements sociaux et activistes à Pretoria telle que La Ligue Juvénile du Congrès National Africain et l'Alliance de Solidarité avec le Peuple Arabe ont demandé l'immédiate expulsion de l'ambassadeur israélien en Afrique du Sud, Arthur Lenk. Des organisations non gouvernementales sud-africaines ont exigé du président jacob Zuma l'application de sanctions économiques et militaires contre Tel Aviv et de boycotter leurs intérêts commerciaux dans cette nation. Lors de récentes déclarations le porte-parole (...) Lire la suite »

Le Mouvement des Pays Non-Alignes condamne l’ingérence des Etats-Unis au Venezuela

Algérie, 28 mai 2014 (MPPRE) – Les Etats membres du Mouvement des Pays Non-alignés (MNOAL) ont pris position en faveur de la République Bolivarienne du Venezuela devant la dénonciation faite devant cet organisme le ministre du Pouvoir Populaire pour les Relations Extérieures du Venezuela, Elias Jaua Milano, à propos de l’ingérence du Gouvernement des Etats-Unis dans les sujets internes de cette nation sud-américaine.

Texte intégral : Paragraphe sur le Venezuela approuvé par le Comité Politique de la Conférence Ministérielle du MNOAL en relation avec le projet de document final. 406. Les Ministres expriment leur soutien au Gouvernement constitutionnel du Président Nicolas Maduro Moros, qui a été démocratiquement élu par la majorité du peuple vénézuélien le 1' avril 2013. Ils condamnent les politiques illégales et agressives du Gouvernement des Etats-Unis contre le Venezuela, y compris l'initiative législative du Comité des Relations Extérieures du Sénat destinée à imposer à ce pays des sanctions affectant sa souveraineté et son indépendance politique, violant clairement les principes et les objectifs de la Charte des Nations Unies. Ils prennent note avec satisfaction du dialogue politique conduit par le Président Nicolas Maduro Moros avec tous les secteurs de la société vénézuélienne, destiné à trouver des solutions aux défis communs du pays et à poursuivre son chemin vers le développement et le bien-être, dialogue (...) Lire la suite »

Non-alignés, le retour !

Zouhir MEBARKI

Moment fort. C’est le plus grand regroupement international du monde. Le mouvement des pays non alignés compte 120 pays membres et 17 autres pays y participent en observateurs.

La dernière fois que l'Algérie avait abrité les travaux de ce grand regroupement mondial, c'était en 1973. En septembre de cette année-là s'était tenu, à Alger, le sommet de ces pays non alignés sous la présidence de Houari Boumediene et totalement animé par son ministre des Affaires étrangères, Abdelaziz Bouteflika. A partir de lundi prochain, tous ces pays seront de nouveau présents à Alger où se tiendra la 17ème conférence ministérielle de ce mouvement qui revient en force sur la scène internationale. Comme au temps des blocs. De la Guerre froide. De la bipolarité. De l'afro-asiatisme. Du tiers-monde. Au fil du temps, de 1955 à Bandoeng en Indonésie où a eu lieu la première conférence afro-asiatique à laquelle une délégation algérienne conduite par Aït Ahmed a participé, six mois seulement après le déclenchement du 1er Novembre 1954, à 1961 dans l'ex-Yougoslavie du maréchal Tito qui a abrité le premier sommet du mouvement élargi aux pays d'autres continents, la ligne directrice est restée la même. A savoir le (...) Lire la suite »

Les pays non alignés saluent la victoire électorale de Maduro au Venezuela

Prensa Latina
Nations Unies, 17 avril (PL) Le Mouvement des Pays Non Alignés a félicité aujourd'hui Nicolas Maduro pour son élection en tant que président du Venezuela tout en soulignant la participation massive des citoyens de ce pays durant la journée électorale qui s'est déroulée dans ce pays sud-américain. La lettre de félicitation de cette organisation qui réunie 120 Etats a été distribuée ce mercredi par sa présidente du bureau de coordination et représentante aux Nations Unies. La lettre exprime la certitude de l'organisation quand au fait que « le Venezuela, sous la présidence (de Maduro), continuera de contribuer à la consolidation de l'unité du Mouvement des Pays Non Alignés et à la lutte commune en défense des principes du Mouvement ». Le document salue par la même occasion la participation massive des vénézuéliens aux urnes et la transparence ainsi que le climat démocratique qui a caractérisé les élections. Le bureau de coordination lance aussi un appel à la préservation du climat de paix, tolérance et (...) Lire la suite »

Les Non-Alignés : une utopie en quête d’une nouvelle boussole

Chems Eddine CHITOUR
« Le Mouvement des non-alignés ? Combien de divisions ? » - Appréciation dévalorisante de l'Occident Du 28 au 30 août s'est tenu à Téhéran le XVIe Sommet des pays non-alignés, et ce, dans l'indifférence la plus totale des pays occidentaux et du black-out des médias occidentaux main stream. Malgré cela, vingt neuf chefs d'État ou de gouvernement ont fait le déplacement, tandis que la majorité des 120 membres de ce mouvement étaient représentés au niveau ministériel. A l'issue de ce sommet, l'Iran prendra pour trois ans la présidence du Mouvement des non-alignés. Le mouvement des non-alignés, lit-on dans l'encyclopédie Wikipédia est une organisation internationale regroupant 118 États en 2008 (17 États et 9 organisations internationales y ont en plus le statut d'observateur), qui se définissent comme n'étant alignés ni avec ni contre aucune grande puissance mondiale. Le but de l'organisation tel que défini dans la « Déclaration de La Havane » de 1979 est d'assurer « l'indépendance nationale, la souveraineté, (...) Lire la suite »

Mouvement des Non Alignés : le monopole occidental du pouvoir est menacé (Dissident Voice)

Ismail SALAMI
L'Occident a beau ignorer délibérément et mépriser ostensiblement le sommet du Mouvement des Non Alignés de Téhéran, il apparaît clairement que ce sommet a énormément chagriné Washington et Israël et qu'un dialogue entre les nations pour parvenir à la paix garde toujours une grande potentialité. La veille de l'inauguration du sommet des Non Alignés, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait preuve de son cynisme habituel en qualifiant la présence de représentants de haut niveau de plus de 120 pays au sommet de "tâche sur l'humanité". La colère et le désespoir de Netanyahu sont cependant bien compréhensibles. Le 16ième sommet des Non Alignés s'est terminé officiellement vendredi à Téhéran par une résolution comprenant plus de 700 clauses. La résolution finale qui a été lue par le président iranien Mahmud Ahmadinejad exprimait le soutien du programme d'énergie nucléaire de l'Iran, le rejet des sanctions unilatérales étasuniennes contre la République Islamique et appelait à soutenir plus efficacement (...) Lire la suite »

De l’OCI au MNA : L’offensive de paix iranienne (Dissident Voice)

Eric WALBERG
L'écart entre la vision des médias occidentales du Moyen-Orient et la réalité est effarant. Le leader égyptien Moubarak était considéré comme un bon garçon et un allié solide jusqu'à ce que, tout à coup, il devienne un méchant, un homme corrompu, un tyran bon à jeter. Cette vision à très court terme de l'empire est devenue la norme en toutes choses. Cela ne devrait donc pas surprendre que l'Iran, "l'Axe du Mal", soit-disant démangé par le désir de construire une bombe atomique pour terroriser toute la planète, ait, en fait, de bonnes relations -qui en plus ne cessent de s'améliorer- non seulement avec ses voisins, l'Afghanistan (aide à la reconstruction en plus d'un nouveau train de Harat au Golfe Persique) et le Pakistan (le Pipeline de gaz de la Paix) mais aussi avec des rivaux moins amicaux comme l'Arabie Saoudite et maintenant l'Egypte. Ce mois-ci, deux conférences - celle de l'OCI (l'Organisation de la Coopération Islamique) et celle du MNA (Mouvement des Non Alignés) - montrent l'influence (...) Lire la suite »

Fidel Castro : intervention à la quatrième conférence au Sommet des Pays Non Alignés, Alger, le 7 Septembre 1973

Fidel CASTRO
Je constate que l'intervention de Fidel en 1985 a suscité des débats intéressants sur LGS, et que l'un des commentateurs le remercie de cette pensée révolutionnaire. Je vous en propose une autre, antérieure et bien plus courte, qui avait fait beaucoup de bruit à l'époque : le discours prononcé le 7 septembre 1973 au Quatrième Sommet des pays non alignés, tenu à Alger. C'était le temps où les maoïstes diffusaient la théorie des deux impérialismes aussi mauvais et redoutables l'un que l'autre, au nom de quoi le Tiers-monde, et donc les pays non alignés devaient, comme je ne sais plus trop quel fameux roi ou prince de France, se garder à droite et se garder à gauche. Un an plus tôt, Fidel a entrepris une longue tournée à l'étranger (3 mai-5 juillet 1972) qui l'a conduit en Guinée, au Sierra Leone et en Algérie, puis dans la plupart des pays socialistes d'Europe (Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Pologne, RDA, Tchécoslovaquie, URSS). Et là , il s'efforce de conscientiser tous ses interlocuteurs et auditoires du (...) Lire la suite »

Les Non-Alignés, bref bilan sur une "méthode"

Danielle BLEITRACH
Lundi 18 septembre 2006. Le mouvement des Non Alignés né de la Conférence de 1955 à Bandung en Indonésie, a été fondé à Belgrade en 1961. Regroupant essentiellement des pays du Sud, il marquait l'indépendance face un monde divisé en deux blocs. A la chute de l'Union Soviétique et des pays satellites européens, il avait connu une certaine mise en sommeil et beaucoup doutaient désormais de son utilité. Cuba, au contraire, estimait que ce mouvement était plus utile que jamais, parce que la situation des pays du Sud allait s'aggraver tant sur le plan du développement que sur celui des guerres et de l'insécurité mondiale. Le MNA constitue aujourd'hui le plus grand bloc international après les Nations Unies. Les Nations Unies regroupent 192 Etats, le MNA en compte 118 [1], dont tous étaient représentés au sommet de la Havane ainsi que 56 chefs d'Etat et 90 ministres des affaires étrangères. La conférence, en l'absence de Fidel Castro alité, a été présidée par Raoul Castro, président par intérim de Cuba. (...) Lire la suite »