RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le vaccin contre le H1N1 responsable de 700% d’augmentation du nombre des fausses-couches.

8 Décembre 2010 - Des documents récents présentés au Comité de Conseil des Vaccins pour Enfants des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies des USA (sigle en anglais : CDC) ont révélé une information à faire dresser les cheveux sur la tête à propos des effets des vaccins contre le H1N1 et la grippe aviaire sur les femmes enceintes. Selon ce rapport, le taux de fausses-couche chez les femmes enceintes durant la pandémie de H1N1 et de grippe aviaire en 2009 a augmenté de plus de 700% en comparaison avec les années antérieures, pointant directement le vaccin comme responsable - mais le CDC nie la vérité et continue à affirmer que personne n’a subi de préjudice.

Selon le CDC, environ 50% des femmes enceintes ont été vaccinées contre le H1N1 en 2009/2010. Celles-ci, auxquelles leurs médecins avaient prescrit la vaccination contre la grippe saisonnière, étaient trois fois plus susceptibles d’attraper la maladie. Et les chiffres montrent clairement qu’avec l’augmentation des vaccinations à cause de la peur du H1N1 est survenue une forte augmentation des fausses-couches, avec de multiples effets secondaires indésirables mentionnés.

Mais il semble que la CDC ne se soucie pas des faits, au moment où de nombreuses informations indiquent que l’agence a manqué de reporter si peu que ce soit cette information vitale aux fournisseurs de vaccins. De fait, quand pour la troisième fois on lui a présenté les documents, Le Dr Marie McCormick, chef du Groupe de Travail pour l’Evaluation et les Risques des Vaccins du Département de la Santé des Services Humains des Etats-Unis, a en effet eu l’audace de dire qu’il n’y avait pas d’effets secondaires indésirables dus au vaccin lors de son administration à des femmes enceintes.

"L’estimation fallacieuse et sans fondement donnée par le groupe d’évaluation du CPC a donné le feu vert au Comité de Conseil en Pratiques d’Immunisation (ACIP) pour continuer à recommander la vaccination à tout le monde en 2010/2011, y compris aux femmes enceintes", a expliqué Eileen Dannemann, directrice de la Coalition Nationale des Femmes Organisées, qui a présenté l’information.

"Le vaccin contre la grippe pour 2010/2011 contient les mêmes éléments que ceux qui sont impliqués dans la mort de ces foetus, le composant viral du H1N1 et la neurotoxine du mercure (Thimerosal). Il contient en outre deux autres souches virales - une injection triple pour tout le monde."

(...) Pendant ce temps-là , continuant de mentir à la population, le CDC exhorte tout le monde, y compris les femmes enceintes, à se faire vacciner.

Source : http://www.aporrea.org/actualidad/n171089.html

Le rapport en anglais : http://www.progressiveconvergence.com/H1N1-RELATED%20miscarriages.htm

Article en anglais :
Possibly over Three Thousand Miscarriages : CDC Still Lying about H1N1 Vaccine Safety
http://www.naturalnews.com/030190_vaccines_miscarriage.html
Despite up to 3,500+ Miscarriages, CDC Still Lying about H1N1 Vaccine Pregnancy Safety
http://www.tbyil.com/H1N1_Vaccine_Pregnancy_Dangers.htm

En 2009 :

Article du 30 Juillet 2009 :
H1N1 : les femmes enceintes, à vacciner en priorité
http://www.lefigaro.fr/sante/2009/07/30/01004-20090730ARTFIG00290-h1n1...

Article de « Laissez les vivre » en Novembre 2009 :
Vaccin H1N1 : danger pour les femmes enceintes et leur bébé
http://www.chretiente.info/200911203642/vaccin-h1n1-danger-pour-les-fe...

URL de cet article 12270
  

RÉVOLUTIONNAIRES, RÉFUGIÉS & RÉSISTANTS - Témoignages des républicains espagnols en France (1939-1945)
Federica Montseny
Il y a près de 80 ans, ce sont des centaines de milliers d’Espagnols qui durent fuir à l’hiver 1939 l’avancée des troupes franquistes à travers les Pyrénées pour se réfugier en France. Cet événement, connu sous le nom de La Retirada, marquera la fin de la révolution sociale qui agita l’Espagne durant trois ans. Dans ce livre, on lit avec émotion et colère la brutalité et l’inhumanité avec lesquelles ils ont été accueillis et l’histoire de leur survie dans les camps d’internement. Issu d’un travail de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.