RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Pierre CAPOUE

La Syrie au bord d’une crise internationale

Pierre CAPOUE

Entre un cargo russe détourné en urgence et un avion militaire turc abattu par la DCA syrienne, la révolution populaire en Syrie menace d’entraîner beaucoup de monde dans la tourmente

Début juin, le MV Alaed un cargo russe battant pavillon de Curaçao a été contraint en urgence à faire demi-tour. Suite à des renseignements américains, la société britannique d'assurance maritime, Standard Club, a suspendu les contrats d'assurance des huit navires de la société russe Femco, dont le Alaed fait partie. Sans assurance, le MV Alaed, parti de Kaliningrad, se voyait interdit d'accostage dans la plupart des ports. La résiliation de l'assurance est intervenue alors que le MV Alaed faisait route au large du port écossais de Thurso. Encore dans les eaux internationales, le capitaine a rapidement fait demi-tour pour rejoindre le port ami de Mourmansk, en évitant soigneusement les eaux territoriales européennes. Résilier l'assurance d'un navire en mer est une mesure assez rare, c'est un peu comme si vous rouliez sur une autoroute et que sans crier gare votre assureur résilie votre contrat. Que ce passerait-il en cas d'accident ? Un juge vous donnerais certainement raison contre la politique (...) Lire la suite »

Washington Pékin, un faux pas de deux

Pierre CAPOUE

« Signaling a determination to counter a rising China, President Barack Obama vowed Thursday to expand U.S. influence in the Asia-Pacific region and « project power and deter threats to peace » in that part of the world even as he reduces defense spending and winds down two wars » : Lobbies pro TPP dans le secteur de la sécurité - http://transpacpartners.com/

Entre la semaine dernière et cette semaine, pas moins de trois sommets internationaux majeurs se sont tenus, mettant à chaque fois les USA et la République Populaire de Chine en présence. Mais de ce coté ci du monde à part une brève d'agence pour dire que le président Obama était content de son séjour sur les plages de Waikiki à Hawaï, où il s'était rendu pour assister au sommet de l'APEC (Asia-Pacific Economic Cooperation) c'est le calme plat. Pourtant, les discutions en cours sont en passe de modifier les relations économiques entre plusieurs acteurs majeurs de l'économie mondiale. D'abord, il y a eu la tenue de l'APEC qui regroupe 21 pays bordant l'océan Pacifique. La Chine participe y participe depuis les années '90 au coté des USA.Ensuite il y a eu l'annonce d'un nouveau venu le TPP (Trans-Pacific Partnership), lancé 2005 par l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Brunei et le Chili. Le projet du TPP a pris une tout autre dimension à partir de 2008 avec l'arrivée des États-Unis. Le TPP regroupe (...) Lire la suite »
Les lois antiterroristes donnent un sentiment d’impunité lors de violences policières.

Un seul fruit pourri peut ruiner toute une récolte.

Pierre CAPOUE

Alors que le monde libre fait la fête à «  Times Square - NY » pour la mort de Ben Laden, n’est-il pas temps d’avoir quelques considérations pour la liberté d’expression, d’association et sur ce que nous avons perdu avec l’établissement des lois antiterroristes depuis 2001.

On nous a bien expliqué qu'avec la disparition de l'épouvantail d'Al-quaïda, le terrorisme n'est pas mort. Il faut comprendre que les lois comme le « patriot act. », aux États-Unis, ne seront pas abrogées prochainement. Il en va de même pour nos législations antiterroristes en France, en Belgique et en Europe en générale. Ces lois destinées à nous protéger tirent tous azimuts, mais souvent à blanc. Cet arsenal législatif a été beaucoup utilisé depuis 2001, mais à quelques exceptions près, ces lois antiterroristes n'ont jamais permis d'inculper des terroristes et encore moins des terroristes islamistes. Par contre, ces lois s'avèrent très pratiques contre les mouvements gauchistes, anti-capitalistes, altermondialistes et contre les mouvements syndicaux trop revendicatifs. Quatre camarades belges d'une organisation de défense des prisonniers politiques (le Secoure Rouge) ont font d'ailleurs encore les frais aujourd'hui. Alerté en 2008 par ces collègues italiens, la justice belge a interpelé et incarcéré (...) Lire la suite »

Europe, objectif 393.

Pierre CAPOUE
Le 06 juin 1944, la coalition formée des armées américaine, anglaise, belge, canadienne, française, néerlandaise, norvégienne et polonaise débarquait sur les plages de Normandie. Alors qu'au même moment, la glorieuse Armée Rouge libérait la Roumanie du joug nazi et s'apprêtait à lancer « l'opération Bagration » qui allait en terminer avec les trois armées de la wehrmacht déployées à l'Est. Le cauchemar du grand Reich nazi, qui devait s'étendre de l'Atlantique à l'Oural, touchait à sa fin. 07 juin 2009, l'Europe en paix s'apprête à se rendre aux urnes pour désigner ses représentants au Parlement Européen. Mais aujourd'hui se souvient-on encore des raisons qui ont motivé la création de la CECA (1) et par la suite de la Communauté Européenne de l'Union européenne. A l'issue de la Seconde Guerre Mondiale, alors que l'Europe pansait encore ses blessures, s'imposa l'idée que plus jamais l'Europe ne devrait connaître de période aussi sombre que celle imaginée par les nazis. La paix au service des intérêts (...) Lire la suite »

Durban ou la revanche des indigènes.

Pierre CAPOUE
Alors que la plupart des commentateurs se focalisent sur les rodomontades du président iranien, un aspect fondamental de la conférence d'examen de Durban est volontairement passé sous silence. Durban c'est : l'affirmation croissante des peuples des anciennes colonies et la perte d'influence de l'hyperpuissance américaine. Une Universalité de compromis A la fondation de l'ONU le 26 juin 1945 il n'y avait que 51 pays représentés. Les vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale et l'Europe dans son ensemble bénéficiaient encore d'une grande aura dans le monde. Le Vietnam s'appelait l'Indochine. L'Algérie était française. La République démocratique du Congo n'avait pas encore connu Mobutu et s'appelait toujours le Congo-Belge. L'Angola et le Mozambique étaient sous domination portugaise. Le Kenya tout comme le Nigeria, entre autres, étaient des joyaux de la Couronne britannique... (sur les empires coloniaux, voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Empires_coloniaux) Les pays signataires de la Charte des (...) Lire la suite »
12 

Dans quel État j’erre

Pierre CAPOUE
Suite de l'article : « Le fantasme terroriste en Belgique » Voir aussi : « Le cauchemar, lettre de prison » Tout au long de la semaine dernière, jour après jour, nous avons vu les soupçons pesant sur les inculpés du « Secours Rouge » s'effondrer les unes après les autres. Les soi-disant explosifs se sont révélés n'être que d'inoffensifs pétards de feu d'artifice. Hormans, le truand « est rangé des voitures » depuis des années, le Parquet, d'ailleurs, ne semble pas lui reprocher d'activités en rapport avec le grand banditisme ou quelques autres affaires criminelles que ce soit. Sassoye, l'ançien terroriste, a un métier régulier et ,de plus, il est suivi régulièrement par la justice, qui n'a rien trouvé à lui reprocher depuis sa sortie de prison. Les autres inculpés Fayoumi et Abdallah, malgré leurs noms à consonance arabisante (ce qui pour certain serait certainement suffisant comme preuve de culpabilité), sont inconnus de la justice. Le cryptage des mails est un procédé légal en Belgique pour (...) Lire la suite »

Le fantasme terroriste en Belgique.

Pierre CAPOUE

Quatre militants de la gauche radicale arrêtés pour avoir marqué leur soutien aux détenus italiens du PCPM (Partito Communista Politico Militare)

Que se passe t'il en Belgique depuis jeudi dernier ? Voilà que la police et la justice se mettent à poursuivre de vieux militants politiques d'extrême gauche actifs dans les années '80, d'anciens truands sortis de prison depuis des années. Mais en plus de cela, la police fédérale, sous prétexte de poursuivre d'hypothétiques terroristes vient aussi de mettre en détention une jeune journaliste de la télévision de la communauté française de Belgique (RTBF). Cette sinistre plaisanterie serait risible, si elle ne faisait pas ressurgir quelques vieux démons belges à propos d'un petit groupe politique d'extrême gauche. Les CCC (Cellules Communistes Combattantes) posèrent une trentaine de bombes dans les années '80 contre les intérêts des grandes banques et contre des installations de l'OTAN. Leurs actions se soldèrent au final par la mort de deux pompiers emportés par le souffle de la dernière bombe posée par ce groupe, en 1985, au siège de la FEB (Fédération des entrepreneurs belges). Mais aujourd'hui de (...) Lire la suite »
10 

Que maudite soit la guerre.

Pierre CAPOUE
12 août 2005. Seul un fou peut vouloir aller à la guerre ; seul fou criminel peut vouloir envoyer de jeunes gens à la guerre. Soyons clair toute de suite, il n'y a pas de bonne guerre. S'il me semble nécessaire aujourd'hui de rappeler cette simple évidence, c'est qu'il me semble, que dans les médias et par extension dans les conversations, cette simple vérité est passé à la trappe de l'oubli aux profits de justifications tantôt humanitaires, tantôt sécuritaires, plus rarement économiques -seule véritable cause des guerres. La guerre s'est sale Et si nous avions oublié l'horreur de la guerre, voilà une idée affreuse. Si en cinquante ans de paix armée nous (européen, occidentaux, habitants des pays industrialisés) avions oublié l'ignominie de l'affrontement des hommes, des corps torturés par la douleurs, de l'odeur putride des cadavres en décompositions. Avant de donner notre opinion sur la légitimité de telle ou telle action militaire, ne devrions nous pas toujours faire acte d'empathie en vers (...) Lire la suite »