RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Yorgos MITRALIAS

Bolivie : Coup d’État raciste contre ses peuples indigènes !

Yorgos MITRALIAS

Que s’est-il passé en Bolivie ? Et s’il s’agit d’un coup d’État, que veulent et qui ciblent les putschistes ?

La réponse la plus claire et la plus autorisée à toutes ces questions est donnée par la protagoniste du coup d’État, la “présidente par interim” autoproclamée du pays Jeanine Añez quand elle twitte de la façon suivante ce qui semble être son désir le plus ardent : “Je rêve d’une Bolivie libérée des rites indigènes sataniques, la ville n’est pas pour les “Indiens”, il vaudrait mieux qu’ils aillent sur l’Altiplano ou au Chaco”. C’est à dire à la très haute montagne ou à la savane quasi désertique... Encore plus éloquents que les paroles sont pourtant les actes qui ont suivi. C’est ainsi qu’on a vu Mme Añez arriver au palais présidentiel pour prendre ses fonctions présidentielles en brandissant triomphalement ...une énorme Bible au dessus de sa tête, tandis que le vrai cerveau du coup d’État, le raciste extrémiste de droite Luis Fernando Camacho et ses amis criaient “la Bolivie pour le Christ, Pachamama n’entrera plus jamais dans ce palais” ! Tout un programme si on pense que Pachamama est la Mère-Nature de ces peuples (...) Lire la suite »

Chut, la Catalogne révoltée saigne et l’Europe fait semblant de ne rien voir !

Yorgos MITRALIAS
Comme en 1936... Ce n’est sûrement pas un hasard si Kurdes et Catalans sont deux peuples solidaires avec des traditions de soutien mutuel et de luttes communes. Mais, ce n’est peut être pas aussi un hasard que Kurdes et Catalans soient ces jours-ci la cible des agressions brutales des Saintes Alliances de notre temps. Sort commun et énième tragédie commune, mais aussi commune la colère populaire et la détermination de poursuivre la lutte !... Cependant, force est de constater que si leurs sacrifices et leurs luttes sont communes, il y a quand même une chose qui les sépare : les médias et les chancelleries de par le monde ne réagissent pas de la même façon face aux heurs et aux malheurs de deux peuples. C’est ainsi que tandis que l’abandon des Kurdes de Syrie par Trump et son massacre par l’armée d’Erdogan émeut, fait descendre dans la rue des milliers de manifestants, mobilise la diplomatie internationale et est couverte par les médias, la répression sauvage du peuple catalan par l’État espagnol (...) Lire la suite »
10 

Les Etats-Unis un pas avant la guerre civile !…

Yorgos MITRALIAS
“Pouvez-vous imaginer combien radicalement notre monde pourrait changer si demain une guerre civile allait éclater dans la superpuissance planétaire, les États-Unis d’Amérique ? Ne vous empressez pas de sourire en pensant que tout cela n’a rien à voir avec la réalité ou que cela ressemble plutôt à de la science-fiction. Ne le faites pas parce que cela a beaucoup à voir tant avec la réalité qu’avec l’actualité nord-américaine ! Parce qu’en plus de Trump qui ne cache pas ses penchants pour la guerre civile, ils sont aux États-Unis de plus en plus nombreux ceux de ses amis et de ses ennemis qui voient se rapprocher cette perspective cataclysmique, hier encore impensable..." Voici ce qu’on écrivait en Mars 2019 comme introduction à un article au titre éloquent “Le spectre de la guerre civile hante déjà les États-Unis d’Amérique ! » (1) En l’espace de sept mois qui ont suivi, la menace de la guerre civile aux États-Unis s’est précisée et est devenue immédiate puisque Trump fait tout ce qu’il lui est possible pour (...) Lire la suite »

La haine contre Greta Thunberg : voici ceux, avec nom et adresse, qui la financent !

Yorgos MITRALIAS
La haine contre Greta : Voici ceux, avec noms et adresses, qui la financent ! Il est généralement accepté que les vainqueurs des élections européennes du 26 mai ont été l’extrême droite et les Verts. Et il est aussi généralement accepté qu’aux succès des Verts ont contribué grandement les mobilisations sans précédent d’une jeunesse s’inspirant de la combativité et des thèses radicales de la jeune suédoise Greta Thunberg. En conséquence, il n’est pas surprenant que cette extrême droite choisisse d’attaquer ce qu’elle appelle “le mythe du changement climatique” et surtout, cible de plus en plus son attaque sur la personne de cette Greta Thunberg qui galvanise la jeunesse en Europe et au-delà ! A la tête de la campagne contre Greta, ponctuée de centaines de textes et de photomontages souvent très vulgaires, il y a trois des plus importants partis européens d’extrême droite : Le Rassemblement National français, le AFD allemand et l’UKIP britannique. Et derrière ces partis d’extrême droite et de leur campagne (...) Lire la suite »
42 
L’exposition de racisme islamophobe et d’autoritarisme de Netanyahou et de Trump tourne très mal

Quand les jeunes députées Omar et Tlaib ouvrent des brèches béantes dans la sainte alliance américano-israélienne !

Yorgos MITRALIAS

Les effets et bienfaits collatéraux de l’irruption de Bernie Sanders au cœur de la scène politique étasunienne sont déjà nombreux, importants et commencent à se faire sentir bien loin des États-Unis, aussi loin que le Moyen Orient.

La preuve en est le véritable séisme que sont en train de provoquer depuis quelques jours tant aux États-Unis et au Moyen Orient qu’au sein de la diaspora juive deux fidèles de Bernie, les intrépides jeunes députées étasuniennes Ilhan Omar et Rashida Tlaib. Il a donc suffit de l’annonce du voyage aux territoires occupés de ces deux ennemies jurées de Trump et de Netanyahou, pour que tout le monde assiste au spectacle totalement inédit d’un président des États-Unis en pleine crise de nerfs, qui incite publiquement le premier ministre d’Israël, lequel s’empresse d’obtempérer, à interdire l’entrée de son pays, allié le plus proche des États-Unis, à deux élues du Parlement des EU ! De l’avis commun, c’était choquant, scandaleux et du jamais vu ! Mais, c’est la suite des événements qui nous intéresse car très didactique et surtout, très prometteuse des développements qui, à la longue, pourraient changer des équilibres mortifères restés immuables depuis plus d’un un demi siècle. En effet, provoquant des réactions en (...) Lire la suite »

Grèce : L’introuvable « retour à la normalité » sur fond de faillite historique de ses gauches !…

Yorgos MITRALIAS

Presque unanimement, tant les médias grecs et internationaux que les leaders des principaux partis grecs ont commenté les résultats des élections du 7 juillet en célébrant “le retour à la normalité” du pays dont la crise a défrayé la chronique européenne pendant la dernière décennie.

Retour donc à la normalité car l’addition des scores de Nouvelle Démocratie (39.9%) et de Syriza (31,4%) donne un écrasant 71,3% en faveur du bipartisme qui semble revenir en force après un intermède chaotique qui a vu des masses de citoyens abandonner les partis de leur vieux bipartisme traditionnel et se déplacer pratiquement d’une extrémité à l’autre du paysage politique en des temps record ! Et aussi, quelle meilleure preuve de la réalité de ce retour à la normalité que l’absence des députés de la très néonazie Aube Dorée des bancs du nouveau Parlement hellénique, ce qui annoncerait (?) la fin de ce pur produit d’une période agitée, mais désormais révolue... Alors, “retour à la normalité” ? Oui, sûrement, mais seulement en apparence. Et tout d’abord, parce que la crise historique (économique, mais aussi sociale et politique) qui a fait naître une Grèce qui ressemblait à l’Allemagne de Weimar comme deux gouttes d’eau, est toujours ici, indifférente aux exorcismes et autres vœux pieux que lui adressent (...) Lire la suite »

Bernie Sanders s’engage à annuler toute la monstrueuse dette étudiante !

Yorgos MITRALIAS

Il fera payer Wall Street ...
Bernie Sanders s’engage à annuler la totalité de la monstrueuse dette étudiante !

L’engagement pris le lundi 24 juin par Bernie Sanders et ces extraordinaires députées de la gauche radicale que sont Ilan Omar, Alexandria Ocasio-Cortez et Parfila Jayapal, a de quoi galvaniser et mettre en mouvement des dizaines sinon des centaines de millions de citoyens étasuniens qui croulent sous le fardeau d’une dette étudiante astronomique qui approche les 1 600 milliards de dollars : effacer l’ensemble de cette dette dans les six mois qui suivront l’élection de Sanders à la présidence des États Unis en 2020. Et tout ça selon un plan d’ensemble garantissant la gratuité de l’enseignement, contenu dans un paquet de projets de loi consignés par Bernie et ces trois députées ! (1) Pure produit des politiques néolibérales de ces 40 dernières années qui ont institué un enseignement de plus en plus cher, cet endettement monstrueux concerne directement 44 millions d'Étasuniens qui ne peuvent pas rembourser leur dette et, indirectement, d'un nombre bien plus élevé si on tient compte du fait qu’il gangrène (...) Lire la suite »

Les financeurs de Trump derrière l’extrême droite européenne qui cible la révolte des jeunes contre la catastrophe climatique !

Yorgos MITRALIAS

Il est généralement accepté que les vainqueurs des élections européennes du 26 mai ont été l’extrême droite et les Verts. Et il est aussi généralement accepté qu’aux succès des Verts ont contribué grandement les mobilisations sans précédent d’une jeunesse s’inspirant de la combativité et des thèses radicales de la jeune suédoise Greta Thunberg (photo).

En conséquence, il n’est pas surprenant que cette extrême droite choisisse d’attaquer ce qu’elle appelle “le mythe du changement climatique” et surtout, cible de plus en plus son attaque sur la personne de cette Greta Thunberg qui galvanise la jeunesse en Europe et au-delà ! A la tête de la campagne contre Greta, ponctuée de centaines de textes et de photomontages souvent très vulgaires, il y a trois des plus importants partis européens d’extrême droite : Le Rassemblement National français, le AFD allemand et l’UKIP britannique. Et derrière ces partis d’extrême droite et de leur campagne abjecte, deux think tanks climats-sceptiques conservateurs, le EIKE (Institut Européen pour le Climat et l’Énergie) et le CFACT-Europe (Comité pour un Lendemain Créatif), lesquels soutiennent de manière multiforme, et pas seulement avec des « arguments » et des conférences, la négation de la catastrophe climatique par l’extrême droite. L’Institut EIKE, de la bouche de son vice-président, nie évidemment d’avoir le moindre (...) Lire la suite »
20 

Le spectre de la guerre civile hante déjà les États-Unis d’Amérique !

Yorgos MITRALIAS
Pouvez-vous imaginer combien radicalement notre monde pourrait changer si demain une guerre civile allait éclater dans la super-puissance planétaire, les États Unis d’Amérique ? Ne vous empressez pas de sourire en pensant que tout ça n’a rien à voir avec la réalité ou que ça ressemble plutôt à de la science fiction. Ne le faites pas parce que ça a beaucoup à voir tant avec la réalité qu’avec l’actualité étasunienne ! Parce que en plus de Trump qui ne cache pas ses penchants pour la guerre civile, il sont aux États-Unis de plus en plus nombreux ceux de ses amis et de ses ennemis qui voient se rapprocher cette perspective cataclysmique, hier encore impensable... Quelques semaines après que son ancien avocat Michael Cohen – qui est peut être celui qui le connaît mieux que tout autre – eut déclare que Trump n’accepterait jamais une passation de pouvoir pacifique, Trump lui-même allait confirmer l’avertissement de Cohen avec une nouvelle déclaration fort éloquente. Dans une interview du tristement célèbre Steve (...) Lire la suite »

Quand l’Allemagne, qui refuse de dédommager les Grecs victimes de la Wermacht, verse des pensions aux fascistes espagnols de cette même Wermacht !

Yorgos MITRALIAS
(A l'occasion de la révélation du scandale des pensions que l'Allemagne continue de verser à des étrangers ayant servi le Troisième Reich, nous (ré)publions l'article qui suit, écrit et publié en décembre 2015, en tant que contribution au débat concernant les responsables de l'actuel réveil des pires démons de l'entre deux-guerres.) C’était la deuxième semaine d’octobre passé quand la nouvelle est tombée en Espagne comme une bombe : l’Allemagne paye – encore aujourd’hui (!) – des pensions aux fascistes espagnols qui ont combattu aux côtés de la Wehrmacht à Stalingrad ! À la suite de cette révélation, l’un après l’autre, presque tous les journaux espagnols déterraient des semaines durant le passé douloureux et consacraient nombre d’articles à l’infâme Division Azul (Division Azur) et ses 37 000 volontaires qui, avec la bénédiction du dictateur Franco, se sont trouvés il y a 73-74 ans en Russie pour prêter main forte à l’Allemagne nazie et à sa tentative d’écraser le... bolchevisme ! Le protagoniste, mais aussi le (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10