Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

50 

A veauté !

Refaire du De Gaulle (« Les Français sont des veaux ») ou du Serge July qui engueula dans Libération les électeurs ayant voté non au référendum de 2005 sur l’Europe ?

Non ! Ayons l’esprit sportif : dimanche 23 avril 2017, on a été virés hors des cordes et il ne reste que deux pugilistes sur le ring. Du bas, laissons-les se battre. Que le meilleur gagne (si l’on peut de parler de « meilleur »).

D’aucuns voudront se joindre à Alain Madelin, Manuel Valls, Myriam El Khomri, Jean-Pierre Raffarin, Daniel Cohn-Bendit, Bernard Arnault, Vincent Bolloré, Philippe Douste-Blazy, Jean-Yves Le Drian, à quelques banquiers et à la moitié du PS pour encourager Macron en lançant depuis les gradins des canettes de bière et des pétards fumigènes sur la fausse blonde après avoir pris des paris avec les bookmakers du MEDEF, du CAC40 et de la banque Rothschild.

Pour ma part, je vais sombrer dans un état d’indifférence politico-comateuse, sans bonheur ni douleur, qui me rend libre de ne pas choisir entre la peste brune et ceux qui l’ont fabriquée pour nous ligoter.

Ils m’ont fait voter Chirac en 2002 contre le borgne, je ne voterai pas en 2017 pour Macron contre la fille.

Et pourquoi pas (je les vois venir) en 2022 contre la nièce ?

Théophraste R. (néo-pratiquant des loisirs halieutiques dominicaux en eau douce, loin des requins et des morues).

PS. Merci à ceux qui ont mis le feu (alors qu’on leur répète depuis des années de ne pas jouer dans le foin avec des allumettes) de bien vouloir ne pas me reprocher l’embrasement de la grange et mes réticences à toucher des seaux d’eau en leur compagnie.

Pas un merci à ceux qui ont voté pour Hamon, privant Jean-Luc Mélenchon des quelques points qui auraient permis de changer ce pays et de lui épargner ce qu’il va vivre.

Bravo à Hamon qui est passé en un clin d’oeil d’un discours « de gauche » au ralliement au candidat de « mon adversaire la finance ».

URL de cette brève 5415
https://www.legrandsoir.info/a-veaute.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
24/04/2017 à 08:50 par martin cano

Avis partagé.

#134762 
24/04/2017 à 08:55 par Roger

Et les habituels commentateurs de reprendre en chœur : "vote historique" ! la droite de gouvernement n’est pas au 2ème tour.Ils n’ont pas osé ajouter "ni la gauche", sans doute pour éviter de chagriner l’héritier de Hollande et du PS dont l’originalité est d’être ni de droite ni de gauche. Nous avons donc en vue la victoire de la "petite bourgeoisie française qui ne sait plus très bien où elle est" (A.Accardo).
La droite est tellement bien au 2ème tour, qu’il n’y a plus qu’elle. D’ailleurs à peine connues les estimations, Fillon, ses amis et Hamon appelaient à voter Macron.
Théophraste je t’en prie ne va pas trop contribuer à l’extinction des espèces halieutiques.Nous sommes beaucoup dans les groupes d’appui de la FI, à ne pas vouloir perdre de l’énergie en nous déplaçant le 7 mai (le 2ème tour est clairement plié), mais plutôt à l’utiliser pour continuer à amender et faire avancer les idées de l’Avenir en commun...après demain est un autre jour.

#134763 
24/04/2017 à 09:07 par babelouest

Bien entendu, c’est le pire qui est en tête, socialement, financièrement, pour notre tissu industriel ou ce qui en reste, pour le tissu agricole "responsable" qui devra plier devant l’agriculture massivement industrielle et artificielle, non régulée, polluée... pour nos efforts écologiques, ennemis du Grand Profit et des Grands Projets Inutiles Imposés, pour la solidarité, pour nos principes les plus profonds....

Bon, bien sûr, il aurait pu pleuvoir. D’ailleurs je connais des coins même pas au sud, où des mesures drastiques sont déjà appliquées à propos de l’eau.

#134764 
24/04/2017 à 09:19 par ozerfil

F. Mitterrand, homme de Droite ambitieux d’une intelligence remarquable qui s’est présenté de Gauche pour arriver au pouvoir, a favorisé l’émergence du FN pour en arriver là : figer le Système en éliminant la vraie Gauche.

Le PS s’est ensuite chargé de discréditer la Gauche, en prétendant gouverner en son nom, mais en faisant depuis toujours une politique de Droite, ce qui a détourné les vrais électeurs de Gauche, dégoûtés et pas trop lucides, vers le FN qui se présentait opportunément comme la Troisième Voie.

Le piège FN a parfaitement fonctionné, en prenant, depuis son émergence, beaucoup de voix à la vraie Gauche, et B. Hamon, issu du PS, chez qui il a joué le rôle du dissident, a affaibli JL Mélenchon avec qui, comme par hasard, il a refusé de s’allier alors que tout semblait les pousser l’un vers l’autre !!

JL Mélenchon a pris beaucoup de voix au PS... mais pas assez : il réalise un très bon score... inutile !

Le PS n’existe plus ?
Qu’importe : il s’est métamorphosé en "En Marche" avec l’appui de divers politiciens de Droite opportunistes et un forcing indécent des médias !!

Le danger du FN ?
Inexistant : ayant, pour des raisons différentes, toute la classe politique contre lui, le FN n’accédera jamais au pouvoir !

Le seul réel danger pour le Système, la vraie Gauche, représentée par JL Mélenchon, a été écarté !! C’était l’essentiel pour eux.

Tout cela est EXTRÊMEMENT bien pensé, depuis des décennies, pour aboutir au bipartisme et à une pseudo-alternance à l’américaine où les dissidents finissent toujours par être écartés et la politique du pays reste toujours la même, ultra-libérale, hégémonique et belliqueuse ; ça ne vous rappelle rien - dans le rôle du toutou ?!!

Ils sont vraiment TRÈS forts pour manipuler les gens et les conduire à voter où ils veulent !!

Bienvenus aux Veaux dans l’ultra-libéralisme à la Sauce Macron !

Préparons les mouchoirs...

#134767 
24/04/2017 à 09:21 par Louis St O

Certains que je connais ne voulaient pas Mélenchon, non, ils voulaient Le Pen pour montrer qu’ils sont « contre le system !!! » Ils auront Macron et seront demain journaliers ou tâcherons.

#134768 
24/04/2017 à 09:36 par Georges SPORRI

JLM doit se remotiver très vite pour continuer le travail de "punition" contre le PS... Consigne d’abstention au second tour + essayer de faire élire le plus possible de députés de gauche anti-maqueron à l’assemblée. Essayer de faire battre les députés sortants de la droite du PS qui ont voté pour la loi travail (publier la liste des sociaux traîtres abjects !).

#134771 
24/04/2017 à 09:38 par Assimbonanga

Mention spéciale à France Inter qui a participé à la banalisation de la blondasse. Pour eux, c’était "tout sauf Mélenchon". A chaque grand meeting, à chaque marche, événement du front-de-gauche, c’était MLP qu’ils invitaient à leur matinale, le 7/9 de Patrick Cohen.
Honte à France Inter.

#134772 
24/04/2017 à 09:55 par BEYER Michel

Le MEDEF sort gagnant de cette élection. Le grand patronat avait 3 candidats, avec un soupçon de favoritisme pour Rastignac-Macron. 2 sont au 2ième tour. C’est comme cela.
Le score de JL.Melenchon est un point d’appui important. C’est aussi pour obtenir cette nouvelle donne que nombre d’électeurs se sont prononcè, même s’ils ne partagent pas la totalité du programme de "France insoumise".
A l’examen immédiat, je pense que JL.Melenchon n’aurait pas eu les moyens d’appliquer son programme. Nous aurions, sans doute vécu une période à la "grecque". Mais sa victoire aurait permis de relancer les luttes.
D’aucuns prédisent des "Législatives" intéressantes. Je crois que ce qu’il ressortira c’est une Assemblée Nationale sans majorité, ingouvernable, sauf magouilles au détriment du Peuple Français.
Certains, y compris parmi les électeurs de JL.Melenchon, considèrent l’élection présidentielle, dans cette formule, comme le pied en matière de démocratie. Avoir le choix entre Macron et Le Pen, c’est une honte pour le Peuple Français.

#134775 
24/04/2017 à 10:32 par L. A.

D’accord avec vous Théophraste R., quelle affliction !
C’est presque désespérant, mais courage, il va falloir se remuer pour les législatives, car si c’est la blondasse qui passe, n’oublions pas qu’elle aura à sa disposition l’article 16 de la Constitution (les pleins pouvoirs pour les crânes rasés), face à quoi les Assemblées et leurs deux présidents seraient un des seuls contre-feu. Et si c’est le dingue qui s’installe (comme c’est probable), ça ne sera pas tellement mieux, car je pense que ce type est vraiment un taré dangereux.
Bravo et merci à vous et vive la France insoumise !
L. A. (Quasi dépressif, mais habitué à la longue.)

#134776 
24/04/2017 à 10:37 par Bernard Gensane

Beau succès pour la droite : deux de ses représentants sont au second tour.
Mine de rien, celui qui a réussi un joli coup, c’est Hollande. Il a compris qu’il n’avait aucune chance dans cette élection, alors il a laissé s’envoler son poulain Macron. Á la fin de la campagne, il a concentré ses tirs (lui et ses relais) sur Mélenchon, le seul vrai danger pour Macron.
Pour l’Université, ce que prépare Macron est pire que ce qu’avaient réalisé Pécresse et Fioraso. Dans d’autres domaines aussi, j’imagine.

#134777 
24/04/2017 à 10:55 par CN46400

La bourgeoisie vient, encore une fois, de nous donner une leçon dans l’art de manipuler une élection. Elle a fabriqué, en quelques mois, une espèce de Rastignac, looké 21°siècle, abondamment promotionné sur ses médias. Elle a utilisé un vieux, défraichi en quelques semaines, pour fixer les électeurs de droite rétifs au néo Rastignac. Elle a attiré, sans doute avec moultes promesses de prébendes, la direction déconsidérée du parti socialiste qu’elle a utilisé pour couler le candidat pourtant choisi par l’électorat du PS. Elle a même, pour le même objectif, promu pendant 10 jours le candidat des insoumis avant de le faire taxer de "chaviste bolivarien totalitaire" pour stopper son décollage avant de risquer la cata.
Quant le prolétariat saura aussi bien manoeuvrer, la révolution socialiste sera en vue. En attendant on ne peut que répéter, deux siècles après Marx : Prolétaires, unissez-vous !

#134780 
24/04/2017 à 11:14 par Gilbert

En 2002, j’ai voté également comme beaucoup, Chirac, l’un des innombrables voyous de notre "droite républicaine".
Cette fois ci, je voterai blanc.Je mets un point d’honneur à ne pas voter pour Macron qui d’évidence sera une calamité sans nom pour le peuple de France.
Entre autres, j’ai entendu ce matin son soutien pour les traités CETA et TAFTA , ce qui laisse augurer la sauce que l’on va nous servir.
A molns que les législatives ne permettent de contrer ce qui semble écrit.
Sinon, à nous le peuple, de rester attentif et d’être capable de mobilisation et en celà la campagne de JLM a été un formidable espoir.
Gilbert

#134781 
24/04/2017 à 11:21 par Jean-Paul

Merci Théophraste R.
La lucha sigue !

#134782 
24/04/2017 à 11:53 par Sifobema

Bonjour,

C’est ma première intervention, je n’ai pas résisté à enfin "commenter" suite aux derniers événements.
Bravo à toute l’équipe de LGS pour les formidables articles.
— -

Une mécanique bien rodée...
Un peuple qui se fait gruger chaque fois qu’il aspire à faire véritablement changer les choses...
Une troisième voix qui nécessite du courage pour les floués du système : L’Abstention.

Oui, clairement, à ce stade, Que Mélenchon et les insoumis soient insoumis jusqu’au bout !
Qu’aussi tous les autres électeurs qui ne se reconnaissent ni en Macron, ni en Le Pen, soient fidèles à leur désir de changement jusqu’au bout !

Que les leaders politiques aient le courage d’appeller à l’abstention !

ABSTENTION !
Que ce second tour pipé à l’avance, se voie révoqué par le peuple français qui se prononcera souverainement en refusant d’aller aux urnes choisir entre la Peste et le Choléra !

Théophraste, je suis d’accord avec toi, mais, le désir de contribuer à la dynamique du changement a été commun, plutôt que de rentrer en autarcie politique, il faudrait encourager la prise commune de position radicale.

Le Conseil Constitutionnel et le peuple français valideraient-ils un second tour avec un taux d’abstention de 40% minimum ?

Les français devront choisir leur Président au second tour...
Mais les jeux sont faussés.
Il ne reste plus qu’à le signifier haut et fort en refusant d’aller aux urnes.

Le mécanisme qui annonçait le pipage des élections.
Primaires :
1. Je soutiendrai le gagnant des primaires.
Et puis on le lâche contre le pantin qui servira le mieux le système ...
Hollande en sait quelque chose après avoir coulé le PS.
Hammon aura 5 ans au moins pour méditer son manque de courage, et ne s’être pas rallié à Mélenchon alors que tout le monde l’avait trahi.

2. Je me retirerai de la course si je suis mis en examen.
Fillon pourra longtemps méditer son hara-kiri politique, autant à cause de ses bévues personnelles que pour son manque de discernement.

— -
Le Pen fera difficilement mieux que 25% au second tour.
Macron ne ferait pas mieux en cas d’abstention.
Au moins 40% d’électeurs pourraient bien décider, par leur abstention, de remettre en cause ce second tour.

Sifobema.

#134785 
24/04/2017 à 11:57 par Roger

Ils sont vraiment TRÈS forts pour manipuler les gens et les conduire à voter où ils veulent !
Ozerfil


Je fais la même analyse, et on doit reconnaître à Hollande une réelle habileté au service d’un cynisme absolu aiguisé par sa "carrière " au sein et à la tête du PS.
Mais il faut ajouter que la petite bourgeoisie intellectuelle (classe moyenne) qui a voté Macron est dotée d’une subjectivité ad hoc :
"le système capitalisme a besoin pour fonctionner de façon optimale non seulement de tout un arsenal objectivé dans des institutions, des appareils et dispositifs nombreux, mais il a besoin aussi et surtout de sujets qui lui soient dévoués corps et âmes, de prosélytes d’autant plus dévoués à son service qu’il assure mieux leur existence. Les classes moyennes ont à cet égard toujours manifesté leur attachement au système nourricier..." (Alain Accardo, Pour une socioanalyse du journalisme, Agone, 2017)

#134786 
24/04/2017 à 12:03 par hf

Bernard Gensane
Beau succès pour la droite peut-être mais aussi pour d’autres. rappel rapide :
En 1983 Mitterrand met en selle Le Pen pour diviser la droite et couvrir sa conversion au libéralisme et à l’Europe libérale. On se rappelle l’ineffable Beregovoy : "Avec un FN à 15% la droite est inéligible"...
Plus près de nous Hollande invente la créature Macron pour prolonger, hors du PS canal historique cette fois, une politique libérale désavouée au point de lui interdire de se représenter. Il faux voir dans cet avatar, "l’avènement du vide" pour reprendre E. Todd, le prolongement et l’aboutissement de la stratégie mittérrandienne, une fois la page du PS d’Epinay tournée.
Car enfin qu’aurons nous donc dans ce second tour sinon la synthèse de ces deux byzantins, et à la fin c’est Beregogoy qui gagne : une droite éliminée et le candidat choisi par le pouvoir qui est élu.
Qui a dit que le PS était absent du second tour ? Il y est entièrement.
Par ailleurs, fut rapidement confirmé hier le piège de la division à gauche que j’ai évoqué à de nombreuses reprises. Aucun des deux candidats n’a jamais voulu, en réalité, d’un rapprochement, certes difficile à réaliser, mais qui aurait permis une présence au second tour. On peut ensuite incriminer qui on voudra, on va se payer 5 ans de libéralisme pur jus, surtout les plus modestes auxquels chacun aurait dû penser prioritairement durant tout ces mois de campagne.
Navrant et révoltant.

#134787 
24/04/2017 à 12:22 par Autrement

Non aux scorpions et aux limaces qui tiennent le haut du pavé grâce aux médias des milliardaires !

#134788 
24/04/2017 à 13:13 par Sheynat

de ne pas choisir entre la peste brune et ceux qui l’ont fabriquée pour nous ligoter


Pareil, pas mieux. :-(
Je pense glisser une enveloppe sans rien dedans pour le 2ème tour, faut que je vérifie si c’est légal.

#134789 
24/04/2017 à 13:16 par Toff_de_aix

Fini, ce pays est fini. Quel que soit le résultat dans quinze jours (sans moi, j’ai déjà donné, merci) ce sera l’avènement du FN soit maintenant, soit dans 5 ans. J’ai carrément envie de dire : pourquoi attendre ? Au moins, on economisera 5 ans de destruction de tous les conquis sociaux, et de ce qui nous reste de code du travail. On pourra alors affronter l’ennemi fasciste en face, de façon tout à fait franche, et pas déguisée comme ces ordolibéraux de m€rude.

Le niveau de culture politique des français, vu leur vote, confirme bien ce que nous étions nombreux à pressentir : zéro, triple zéro, le vide, le néant de la société du spectacle.

Et j’en vois certains qui disent "tout n’est pas joué, préparons les législatives !". Moi ça me fait marrer, pour un futur probable Ken président qui n’hésitera pas gouverner à coup d’ordonnances et de 49.3...sans compter la militarisation des "forces de l’ordre", leur impunité désormais inscrite dans la loi (sans doute par hasard ?), et le niveau d’implication ABYSSAL du veau français moyen (on l’a bien vu lors des manifs il y a un an !), veau qui vient d’ailleurs de veauter en bêlant de joie pour fêter Pâques tout les jours.

Au fond, ce pays n’aura que ce qu’il mérite, il faut croire que les gens n’ont pas encore assez morflé ?

#134790 
24/04/2017 à 13:36 par Hassinus

Il faut regarder les choses en face et avec sang froid : la ligne de démarcation est entre pro libéralisme ou contre libéralisme, ou permettre l’avancée de ce système économique ou le freiner. Droite et gauche se sont amalgamées en la personne de Macron.
Macron c’est le syndicat des libéraux gauche et droite réunis, ils s’unissent non seulement pour casser les acquis sociaux et poser des verrous pour garder leur suprématie pour toujours, la dynamique Mélenchon leur a fait trop peur. Sans compter que Macron Président c’est le renforcement de Marine Lepen pour 5 ans. Doit -on rester les bras croisés ou réfléchir avec nos têtes en bons léninistes.
Ne faut-il pas faire barrage au libéralisme et au cercle de la Rotonde ne serait-ce pour un pied de nez à ceux qui hurlent au barrage anti Lepen, procédé, éculé qui a toujours servie les dirigeants et promoteurs du libéralisme.
Si j’étais un grand dirigeant des « Insoumis » eh bien je me soumettrais pas à ce tour de passe passe qui permet de faire perdurer la casse du pays. J’ai voté Mélenchon et fait campagne pour lui (article ici même et clip sur youtube). C’est ce qui me permet de dire que si j’étais lui, je ferais taire mes tripes ; me boucherais le nez pour reprendre hologramme et autre péniche pour appeler à faire barrage au monstre bicéphale. Être ou ne pas être, la question est le monstre - pilule dorée- ou Mme Lepen, quel est le moindre mal pour l’avenir ?
Comme beaucoup de Français, je suis persuadé que Mme LEPEN n’appliquera son programme se discréditera très vite, et ça sera toujours ça de gagné. L’épreuve du pouvoir est le meilleur filtre. Sortie de l’Otan, referendum sur l’Europe, abrogation de la Loi El Khomri, révocation des élus, si elle applique ne serait-ce qu’un point, c’est déjà mieux que le monstre bicéphale.
Batailler pour faire barrage à Macron et à l’Olympe au large spectre qui le soutient ( De Hue, Giscard – rappelons nous la loi Giscard/pompidou) Valls, Bayrou en passant par Cohen- Bendit…) sans appeler à Voter à son adversaire c’est garder les mains propres et conserver l’estime de soi

#134791 
24/04/2017 à 13:38 par Salvador

Egalement passablement irrité par les autres candidatures d’extrême gauche, quoi qu’en disent Artaud et Poutou pour s’en défendre. Le ralliement des Verts à Hamon est également en partie préjudiciable.
L’échec d’un véritable Front de gauche, à nouveau.

#134792 
24/04/2017 à 13:46 par mandrin

bon une chose est sure, je me déplace pas pour les fachos en crâne rasé de même pour les fachos en costard caviar, aussi coté salope embusqué qui emboite le pas a la tarlouse du cac 40 se scrutin est une révélation des plus concrète et d’ajouté au Hamon, Pierre Laurent, la clémentine Autin et autre...la liste peut encore s’ affinée.
Maintenant la France insoumise démontre une vraie dynamique qui va prendre de l’ ampleur en vague montante par la clarification spontanée des postures prise par les larbin cité ci-dessus et sincèrement merci de tout coeur... le brouillard se lève.
Nous n’avons pas de temps a perdre avec eux mais de nous mobiliser plus encore pour les législatives et tenter de coller une cohabitation d’entré de jeux !

Vive La France Insoumise elle a un pied ferme dedans !

#134793 
24/04/2017 à 14:23 par calame julia

Entièrement d’accord avec B. Gensane !
Et je constate comment certaines interventions écrites sur LGS ont fait le jeu du résultat d’hier !

#134794 
24/04/2017 à 14:50 par L. A.

@ Sifobema

« Les français devront choisir leur Président au second tour... Mais les jeux sont faussés. Il ne reste plus qu’à le signifier haut et fort en refusant d’aller aux urnes »


Bien que n’ayant rien de « mieux » à proposer moi-même, je me permets de mettre fortement en doute votre analyse sur ce point-là. En refusant d’aller aux urnes, on ne signifie ni « haut et fort », ni mezzo voce, ni à voix basse, que les jeux sont faussés. On ne signifie même pas qu’on refuse d’être manipulé. On signifie uniquement qu’on abandonne l’issue à ceux qui vont voter (ou à ceux qui les manipulent si vous préférez) et rien d’autre. Hélas ! C’est une illusion de penser que, aux yeux de « l’ensemble des citoyens », une importance et un sens profond puissent être attribués à une abstention, même massive. « L’ensemble des citoyens » a toujours montré son caractère fondamentalement moutonnier, peureux, assez bête et sans mémoire. Et là une fois de plus…
L. A. (Assez désabusé, mais ça ne m’empêchera pas d’espérer un sursaut, un jour…)

#134796 
24/04/2017 à 15:06 par Autrement

Bienvenue Sifobema !
D’accord avec toi pour le second tour. Sauf qu’il ne faut pas appeler ça "abstention" (pour éviter la confusion avec la passivité des blasés), mais "refus de vote".
Voter dans un tel cas, ce serait boire volontairement l’huile de ricin.
Il y a mieux à faire pour prolonger la magnifique campagne des Insoumis. Non pas avec de tristes combines d’alliances de partis ou fractions (finis les cartels borgnes et boiteux !), mais par l’amplification du mouvement (déjà en cours) en faisant appel aux syndicats et aux associations progressistes pour qu’ils en deviennent partie prenante. La FI, rappelons-le, admet la double appartenance et a vocation à mobiliser tous les citoyens qui se reconnaissant d’une manière ou d’une autre dans le programme l’Avenir en commun. Il y a un important travail à continuer, notamment dans la dénonciation et la mise à nu de l’intox dominante, qui est pour une bonne part responsable de la honte de ce premier tour. La force unitaire sera dans les luttes ou ne sera pas.

#134797 
24/04/2017 à 15:48 par cunégonde godot

M. Gensane :
Beau succès pour la droite : deux de ses représentants sont au second tour.
Mine de rien, celui qui a réussi un joli coup, c’est Hollande. Il a compris qu’il n’avait aucune chance dans cette élection, alors il a laissé s’envoler son poulain Macron. Á la fin de la campagne, il a concentré ses tirs (lui et ses relais) sur Mélenchon, le seul vrai danger pour Macron.
Pour l’Université, ce que prépare Macron est pire que ce qu’avaient réalisé Pécresse et Fioraso. Dans d’autres domaines aussi, j’imagine.

M. Mélenchon est puni par celui qu’il s’est empressé de faire élire en 2012. Car c’est il y a cinq ans, en 2012, qu’il fallait renvoyer dos à dos la droite (Sarkozy) et la droite (Hollande).
La chrysalide Macron était dans les valises que l’euro-mondialiste Hollande a posées sur le perron de l’Elysée en 2012. Sa mue fut sa nomination comme ministre des Finances. Une campagne systématique de la presse stipendiée a fait le reste.
Ne pas choisir aujourd’hui c’est bien, mais cela ne suffira pas à battre la créature médiatico-mondialiste.
Il reste à savoir laquelle des deux "droites" aujourd’hui en présence – "droite" nationaliste ou "droite" mondialiste – est à terme la pire pour les Français. Pour ceux qui ne refusent pas de se poser la question, bien entendu...

#134798 
24/04/2017 à 15:54 par Nofutur

Et comme aurait dit un insoumis à barbe avec un béret et concernant la France insoumise :
"Y esa ola nunca mas se parara...

#134799 
24/04/2017 à 15:56 par franck-y

Pour Sheynat : Une enveloppe vide est un vote blanc (Code Electoral).
Pour 2022 et la nièce Le Pen : Pas de problème. La prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires françaises et la construction française des centrales nucléaires anglaises vont nous éviter ce dilemme. Il faudra plutôt choisir entre "Mad Max" ou "The Walking Dead".
Pour tout le monde : Gardons le sourire et l’humour. On fera ce qu’on veut le 7 mai. On est insoumis ou quoi !

#134800 
24/04/2017 à 16:23 par Roger

Je vais demander au porte parole de la FI de détailler publiquement les résultats de la consultation sur le 2ème tour. Ainsi j’aimerais voir apparaître plutôt qu’abstention, l’expression suggérée dans les commentaires "Refus de vote".
Surtout, je supplie JLM de ne donner ni consigne ni position personnelle. Qu’il se contente de rendre compte de l’expression des Insoumis. D’ailleurs, la formule "la consigne est qu’il n’y a pas de consigne", devrait naturellement s’appliquer.
On ne lâche rien, résistance !

#134801 
24/04/2017 à 18:02 par daniel

Même pas foutu de voter correctement les électeurs, cela est déroutant pour être poli, alors les voir se bouger les fesses dans des manifs pour remettre en cause des projets de sociétés à la macron ou autres, il y a encore beaucoup de chemin à faire...
Et pour ne pas "s’acharner" sur les poissons" pêchez no kill

#134803 
24/04/2017 à 19:02 par joel

Voila, c’est fini.
La page est tournée, tristement mais sans surprise. j’avais donné rendez vous au soir du premier tour pour en faire le bilan, or Il y a plusieurs façons d’analyser une élection ; on peut faire l’éloge d’une campagne brillante et sure d’elle même et on aurait raison. Mais on peut également se dire que le but véritable d’une election est de dégager un pouvoir qui va imposer une politique durant cinq ans. Et alors on est bien obligé de constater que, et sans aucune polémique de ma part, c’est Pierre Laurent qui avait raison, que la victoire exigeait un accord de toutes les forces de gauche sur une plate forme commune, une plate forme progressiste sur laquelle je ne reviens pas. Les populations les plus fragiles peuvent, en tout cas , s’attendre au pire. Si on veut éviter celui ci il reste à s’entendre pour les législatives sinon l’assemblée sera bleue ; bleue marine et en marche et alors toute cette campagne n’aura servi qu’à produire de jolis souvenirs ; de belles images. Faire de la politique, c’est construire.

#134808 
24/04/2017 à 23:21 par Autrement

C’est facile de dire : la bourgeoisie sait manoeuvrer : c’est le B-A-BA.
C’est plus dificile de discerner que parmi le personnel de la bourgeoisie, le PS est lui aussi particulièrement doué pour la manoeuvre et la poudre aux yeux.
Le PS, contrairement à ce que disent les médias patelins, est le grand vainqueur de cette élection (qu’il conserve ou non son appellation), comme parti d’alternance. Car son vrai candidat, intronisé dès le début par Gérard Collomb, c’était bien Macron, comme le prouve le ralliement de toutes ses huiles l’une après l’autre, Hamon et Montebourg compris !
La comédie de la primaire, organisée au dernier moment pour empêcher la jonction du PCF et des Verts avec leur allié naturel, la FI, était prévue pour barrer la route au mouvement populaire : on leur agitait le chiffon rose des législatives pour les faire patienter. Hamon s’est maintenu malgré "le candidat de gauche placé en tête", et en sera grassement récompensé dans son parti, où il siègera entre autres avec El Khomry. Les petites bisbilles personnelles, commentées chaque jour par les éditocrates, servaient à amuser la galerie. P. Laurent est tombé dans le panneau la tête la première, et maintenant appelle lui aussi à voter Macron, ce qui fera honnir pour longtemps le PCf par tous les prolos (et intellos) honnêtes.
Car Macron n’est nullement un "barrage" contre le FN, il en est le faire-valoir et le marche-pied, étant donné le programme drastique qu’il a prévu d’appliquer.
Ce qu’il faut, c’est un bruyant "refus de vote" au 2ème tour, et le développement de la FI, seule force politique capable de faire front dans cette situation particulière, de convaincre et de mobiliser plus largement encore avec l’Avenir en commun (puisqu’elle accueille la double appartenance aussi bien que les libres citoyens), et d’offrir une issue de pouvoir aux luttes de classe à venir.

#134826 
25/04/2017 à 00:04 par Roger

L"argument a posteriori : "je vous l’avais bien dit" ça ne fait pas avancer grand chose. Surtout lorsque l’on sait que la directions du PC a longtemps (trop longtemps) traîné des pieds pour apporter un soutien efficace à la FI, et que malgré le soutien actif de nombreux communistes sur le terrain, ce sont tous les éléments de la prophétie autoréalisatrice qui ont été joué. Sur LGS combien de contributions ont cassé du JLM ? Sur le terrain dans ma circonscription, j’ai encore vu les affiches de JLM 2017 recouverte par des affiches PCF Front de Gauche !
En tout cas nous avons fait une belle campagne, et la "tiédeur" du PC ne sera qu’un mauvais souvenir qu’on balayera vite à condition qu’on entende pas l’éternel refrain "je vous l’avais bien dit"...

#134828 
25/04/2017 à 01:11 legrandsoir

Sur LGS combien de contributions ont cassé du JLM ?

UPRistes, principalement.
Tiens, ils sont devenus quoi, au fait ? (NOOON, ne répondez pas...)

#134833 
25/04/2017 à 01:00 par eris

primo:boycotte du second tour ’refus de vote) bonne idée
deuxio ;tenter de faire sortir une majorité insoumise aux législative
tertio ;si ça marche pas refus de payer les impôts sur revenu,zon qu’a démerder entre eux
commentaire : une déléguée cfdt ’syndicat jaune) me dit qu’elle a voté maqueron,ce justifie en disant que le programme insoumis n’est pas réalisable,par contre la loi el connerie est réalisable elle hein ? le cice est réalisable,le démantellement des service public est réalisable,c’est pas de la manipulation de médias ça !!!non c’est de la trouille,les 23% +21%+19% qui ont veauté ont une conscience de la taille d’un couloir et surtout une vision del’avenir de la taille d’une puce,j’attend un an ou deux le premier qui viendra beugler,je jure que je le clash ce pauvre type
majorité de fachos de de tdc
désolé suis en colère

#134832 
25/04/2017 à 08:25 par Toff_de_aix

Pour le "refus de payer les impôts" je vous rassure tout de suite, ils l’avaient prévu ça, le prélèvement a la source sera mis en œuvre en septembre 2018,toutes les équipes de l’état (bercy en maître d’œuvre) travaillent d’arrache-pied dessus depuis plusieurs mois...

#134840 
25/04/2017 à 08:47 par hf

Le second tour oppose le représentant du monde comme il va, le main stream politique favorable à la "mondialisation heureuse" (macron est le fils putatif de Minc), celui de la dérégulation, du consensus de Washington, de la précarité et des attaques continues contre les organisations syndicales et le code du travail. Il est le vote "oui" au referendum de 2005.
En face Le Pen représente l’une des alternatives possibles à cette mondialisation, celle que j’appelle "nationale libérale" et sur laquelle je travaille actuellement. Elle se renforce absolument partout face à la brutalité du libéralisme financier mondialisé et mondialisant.
Mais ce post-fascisme n’est qu’une des alternatives possibles, celle du repli identitaire nationaliste qui libère des pulsions violentes contre les minorités, détourne de la nature réelle du processus en cours et interdit de le comprendre.
Il reste à construire l’autre alternative, à gauche, celle d’un processus internationaliste et nécessairement communiste qui manque et obstrue de ce fait les perspectives d’issues positives et humaines. La fin de campagne de JLM m’a beaucoup déçu sur ce point, en recul sur de nombreux aspects nécessaires à ce projet.
Par ailleurs, je reprends ici au risque de choquer, mais JLM n’est pas pour moi un responsable politique, c’est un excellent tribun, un leader capable d’entrainer des foules nombreuses mais qui, de mon point de vue, ne construit rien de durable sinon autour de lui et lui seulement. Peut-être tient-il cela de son long parcours au PS et de son fonctionnement en tendances cloisonnées, chaque leader fonctionnant comme un chef de meute.
Il reste à présent à construire une gauche vraiment populaire et démocratique, pluraliste en son sein afin d’élaborer cette alternative que j’évoquais plus haut. Les échos qui me parviennent depuis dimanche, dominés par le sectarisme et l’intransigeance des FI locales ne me disent rien de bon et me donnent à penser un parcours semblable à court terme à celui du PG, et son insupportable dogmatisme.
Pour le second tour, bien sur que c’est pas simple, mais l’histoire brutale du siècle passé nous enseigne que donner les clés du pouvoir à des formations fascistes ou post-fascistes est pour le moins un exercice risqué, et que pour destructeur qu’il soit, le projet dont Macron est porteur permettra tout de même à une opposition politique d’exister et se manifester.

#134843 
25/04/2017 à 10:02 legrandsoir

JLM n’est pas pour moi un responsable politique, c’est un excellent tribun, un leader capable d’entrainer des foules nombreuses mais qui, de mon point de vue, ne construit rien de durable sinon autour de lui...

et

le projet dont Macron est porteur permettra tout de même à une opposition politique d’exister et se manifester.

. Bref, votons pour la banque parce que son adversaire véritable n’est pas assez bon.
Soupir !

#134845 
25/04/2017 à 08:48 par calame julia

Roger,
consolez-vous ! puisque je vous apprends que dans un endroit aussi improbable que celui où je vis
(tendance droite dure et même extrême), Jean-Luc Mélenchon, qui apparaissait dans les résultats
antérieurement comme disons Jean Lassalle en pourcentage,
a fait un score de près de quatorze pour cent pour cette consultation. Et cela nous a tous surpris
en famille. Donc ça bouge.

#134844 
25/04/2017 à 10:15 par Sifobema

@L.A. :
D’accord avec l’ambigüité de lecture au sujet de l’abstention, mais l’idée de fond démeure : Ne pas aller voter, en ayant au préalable, clairement, fait savoir que c’est un choix délibéré.

Que reste-t-il aujourd’hui pour crier haut et fort le déni de choix entre EC et MLP ?
À mon avis, entacher l’adoubement du prochain président par un taux d’abstention plus qu’historique, mais qui remette en cause sa "légitimité nationale".

Entre temps, JLM et la FI doivent continuer le combat, mobiliser davantage, et s’imposer aux législatives.
Une projection du score d’un front constitué autour de le FI aux législatives augurerait d’excellents résultats. Mais alors, il faudrait du courage de la part des leaders politiques des autres partis pour y arriver.

Les petits partis de gauche ont aujourd’hui une opportunité à nulle autre pareille grâce à la FI :
Créer un nouveau front de gauche dans lequel les conditions ne seraient pas dictées par le PS mort depuis longtemps, mais par et avec un mouvement jeune, dynamique, refléchi, visionnaire. Et de surcoît, ouvert à tous.

Ils auront alors beau avoir l’exécutif, mais le législatif contre-balancerait leur action et rythmerait même le calendrier du quinquennat.
Seuls des 49.3 leurs permettraient d’imposer donc leurs lois anti-peuple.

Sifobema.

#134848 
25/04/2017 à 13:38 par hf

Le grand soir
Je précise puis qu’apparemment il le faut, notant au passage la spectaculaire évolution depuis 2002, il faut à présent s’excuser de faire barrage au FN et argumenter. OK
Je n’approuve pas le moins du monde le projet de Macron qui constitue en pire tous ce que je combat depuis des dizaines d’années ; mais une vie collective ne se résume pas à cela même si c’est central. L’histoire nous apprend que certaines formations politiques xénophobes, antisémites, anticommunistes, dès lors qu’elles ont le pouvoir, sortent rapidement des pratiques parlementaires et de ce qu’on nomme les "libertés fondamentales". c’est peut être pas grand chose pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. l’histoire de l’Italie ou de l’Allemagne nous dit deux ou trois choses là dessus. C’est tout. Si pour vous ce n’est pas le cas, j’ai à votre disposition quelques ouvrages qui pourraient vous intéresser.
si tout ça n’est que fantasme de prof d’Histoire, pensons à Brahim Bourham et à tous les étrangers, les immigrés, les réfugiés. certes Macron ne constitue pas la panacée, mais Hayot, mais le vieux borgne, mais Maréchal Le Pen...vous y pensez en pensant à eux ?

#134855 
25/04/2017 à 15:59 par JC

C’est dommage oui, que le Tsipras français ne soit pas passé, le type qui est pour le principe d’une construction européenne alors qu’on est au 21e siècle et qu’on a des relations instantanées avec le monde entier et pas uniquement les "blancs". Les "UPRistes" sont toujours là, les traités aussi, rien ne change dans le fond de notre analyse même s’il faut peut-être remettre en question la vision qu’on avait du peuple français et du succès qu’on pouvait avoir en "s’adressant à leur intelligence". Mais, on ne sait jamais, le rythme de 250 adhésions par jour n’a bizarrement pas ralenti depuis le naufrage électoral, et pour ceux qui ont ouvert les yeux et lu les articles importants des traités, y’a pas de retour en arrière possible. On sait quel point d’un programme est applicable, et quel autre est mensonger (soit inapplicable, soit on va manger des condamnations et amendes faramineuses). L’idée progresse dans la société française, encore trop lentement (qu’attendent ceux qui ont des tribunes bien plus larges, pour faire la même éducation populaire concernant la situation actuelle, avant de vendre du rêve sur l’avenir ?).

#134863 
25/04/2017 à 17:15 par Xiao Pignouf

@JC
Le "Tsipras" français ! Ben voyons ! La voyance, ça rapporte ? Garons-nous de votre psittacisme... soit-dit en passant, à moins de 1%, on peut dire que vos idées progressent en France, vitesse grand v même. Si les UPRistes sont là, qu’ils conseillent à leur candidat de changer de stratégie, sinon l’anthropocène sera fini avant qu’il ait pu atteindre 10%.

#134866 
25/04/2017 à 18:54 par Salvador

@hf

Il est juste qu’il est peu souhaitable de voir un jour un parti de droite extrême prendre le pouvoir en France. Ceci dit, et comme vous le savez, ses idées sont maintenant de longue date l’apanage des partis dits républicains (sécurité et immigration), pour des raisons souvent électorales d’ailleurs. J’ajoute -et enfonce une seconde porte ouverte- que ces mêmes partis ont en revanche sans cesse appuyé les dictatures étrangères (puisque vous parliez de dictature avec le FN), dans la mesure où celles-ci leur étaient soumises, du Chili de Pinochet à l’Arabie des Saoud. Je veux dire par là que l’écart peut sembler mince entre la perfidie des uns et la vilenie des autres.

Concernant vos recherches (et l"alternative" frontiste que vous évoquiez), peut-être avez-vous lu un livre d’Aurélien Bernier, La gauche radicale et ses tabous. Plusieurs vidéos sont également accessibles en ligne. Il y explique notamment la baisse de l’électorat de gauche en raison du virage à cent-quatre-vingt degrés opéré par le FN en 98 (Maastricht), devenant soudainement contestataire sur la question européenne (alors qu’ils étaient jusque là ouvertement libéraux !), puis il est vrai par la trahison plus tardive de Robert Hue, en 1998 je crois, qui concédera à Jospin de s’adoucir sur "la question européenne" (l’arrivée de l’"euro-constructivisme", la critique de l’Europe de l’intérieur !), laissant de fait au FN la voie libre : ils devenaient quasiment les seuls à contester l’Europe telle qu’elle était en train de se construire. Je pense que la moelle frontiste demeure identitaire, le reste n’est que rapiéçages et emprunts (si le protectionnisme économique est d’extrême droite, LGS est centriste ;-) ) Il n’est après tout pas un parti d’extrême droite pour rien : la répartition du pouvoir et des richesses n’évoluera en outre guère. Raison pour laquelle, d’ailleurs, il n’effraie pas le Capital ! (gardons à l’esprit la collaboration d’industriels lors de la seconde guerre...)

#134873 
25/04/2017 à 19:18 par ozerfil

Calame Julia,

Ce n’est pas possible, tu vis au même endroit que moi...

#134875 
25/04/2017 à 19:27 par Assimbonanga

Les Pinçon-Charlot analysent le cas Macron : https://www.youtube.com/watch?v=ychwDoh5GIo

#134877 
25/04/2017 à 19:57 par Alain

"Ils m’ont fait voter Chirac en 2002 contre le borgne, je ne voterai pas en 2017 pour Macron contre la fille."
Pour ma pomme je suis bien content de n’avoir pas voter Chirac contre le père, j’avais estimé qu’il y avait assez de monde à droite pour éjecter "n’a qu’un oeil" ;-)

#134880 
25/04/2017 à 20:28 par AF30

à hf,
commentaire après commentaire il semble que la personne de JLM est une obsession chez vous. Ainsi quel que soit le sujet abordé il vous est impossible que de ne pas émettre de réserve à son sujet. C’est bien entendu votre droit sauf que cela finit par fragiliser vos arguments et surtout lassant comme est votre bienveillance permanente pour les choix de la direction du PC.
Quant à l’Histoire, sans en contester sa précieuse utilité, il me semble que vous lui accordez plus qu’elle ne peut donner. Ainsi vous avez un Jean Marie Le Pen et bien d’autres qui sont de bons connaisseurs dans ce domaine et qui en tirent des conséquences diamétralement opposées aux notres.
L’expérience comme disait l’autre est une lampe que nous portons dans le dos et qui éclaire le chemin parcouru.
La seule expérience concernant ce second tour d’élection c’est que le vote "républicain" n’a pas réduit le mal qui se nourrit des reculs sociaux. Il ne s’agit pas d’une remarque très originale, je sais, mais qu’il faut sans cesse rappeler.
Ah ! oui autre chose : l’utilisation des références livresques et autres relèvent de l’argument d’autorité dont usent les sachants pour impressionner ceux qui le sont moins ou qui ont raté telle ou telle publication. C’est bien mais à dose homéopathique.

#134882 
26/04/2017 à 06:53 par François

Quand est ce que les upr nous lacheront enfin la grappe...

#134898 
26/04/2017 à 16:00 par calame julia

ozerfil,
dans un "ancien" havre de verdure ?

#134956 
RSS RSS Commentaires
   
Mai 68 : Histoire sans fin
Gérard FILOCHE
Nicolas Sarkozy accuse mai 68 d’avoir « imposé le relativisme intellectuel et moral », « liquidé l’école de Jules Ferry », « introduit le cynisme dans la société et dans la politique » et « abaissé le niveau moral de la politique ». Il aime à dire que « Les héritiers de ceux qui, en mai 68, criaient " CRS = SS " prennent systématiquement le parti des voyous, des casseurs et des fraudeurs contre la police », avant d’ajouter : « Je veux tourner la page de mai 68 une bonne fois pour toutes ». Selon (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si Eve avait écrit la Genèse, que serait la première nuit d’amour du genre humain ? Eve aurait tout clarifié et dit qu’elle n’était pas née d’une côte, qu’elle ne connaissait aucun serpent, qu’elle n’a offert des pommes à personne et que Dieu ne lui a jamais dit qu’elle accoucherait dans la douleur et que son mari la dominerait. Que tout ça ce sont de purs mensonges qu’Adam a raconté à la Presse.

Eduardo Galeano


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.