RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Accusez les Gazaouis et punissez-les (The Electronic Intifada)

Selon les Documents Palestiniens, Saeb Erekat, le soi-disant négociateur palestinien a dit un jour : "Si quelqu’un éternue à Tel Aviv, j’attrape la grippe à Jéricho."

C’est probablement la seule chose sensée que Erekat ait jamais dite sur le conflit israélo-palestinien. Sauf que ce n’était pas tout à fait exact à moins de considérer que Erekat quand il a dit ça, représentait tous les Palestiniens de Gaza et de remplacer "Jéricho" par "Gaza", ce qui aboutit à "si quelqu’un éternue à Tel Aviv, les Palestiniens de Gaza en sont derechef rendus responsables."

Hier au réveil quand j’ai appris qu’une attaque avait eu lieu à Eilat, à 20 km au sud d’Israël, la première pensée qui m’est venue a été : " Merde, qui a fait ça ?"

En écoutant mon frère me raconter fébrilement les détails de cet incident étrange et mystérieux, j’étais assez bête pour souhaiter que les assaillants ne soient pas de Gaza. J’ai dit naïvement à mon frère : "Espérons qu’ils ne se révèleront pas être des Gazaouis."

Je me suis immédiatement mis à chercher fébrilement sur Internet des informations, espérant toujours qu’on n’accuserait pas Gaza ou que, par miracle, une autre organisation revendiquerait officiellement l’attaque évitant ainsi l’habituel enchaînement insensé qui fait que les Palestiniens de Gaza sont accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis et en "paient le prix fort".

Dans ma dernière entrée sur mon blog, j’ai écrit qu’on "me punissait pour quelque chose que je n’avais pas fait." Je ne pouvais certes pas me douter que ma prémonition se réaliserait aussi vite, pas plus de deux jours plus tard."

J’ai trouvé assez vite une première information sur l’incident sous le titre "Barak : Gaza est la sources des attaques terroristes sur le sud d’Israël".

A ce moment précis j’ai pensé : "Attends, ce n’est pas vrai. Je veux dire, personne à Gaza n’a revendiqué l’attentat, tu sais bien que le Hamas l’aurait revendiqué s’ils avaient commis l’attentat, écoute tu ne peux pas dire comme ça que c’est Gaza alors que ce n’est pas vrai, bla bla bla."

Idiot que je suis ! Il ne m’écoutera pas. Il n’a pas besoin de m’écouter. Et il ne me croira pas. Et ça lui est bien égal qui est responsable ou qui ne l’est pas. Et pour être plus précis, ce qui arrive est exactement ce que la soi-disant IDF (Force de Défense israélienne) souhaite et ce qu’ils attendaient. Un prétexte, aussi mauvais, sans fondement et biaisé soit-il, pour se livrer à leur activité favorite : bombarder, démolir et tuer des Palestiniens dans la bande de Gaza assiégée.

Mais en réalité, Israël n’a jamais eu besoin de prétexte pour bombarder Gaza. Les avions de guerre israéliens bombardent hystériquement Gaza tous les jours. Ils cherchaient seulement un prétexte pour se livrer à des exécutions extrajudiciaires qui ne font que commencer. Et vraiment cela n’a pas pris longtemps à l’opération aérienne, navale et sur le terrain pour se déployer. On ne peut pas dire qu’Israël ait pris le risque de rater cette opportunité.

J’ai envoyé un twitt : "Gaza est la source des attaques terroristes dans le sud d’Israël" a autant de sens que "Gaza est la source du trou d’ozone" mais qu’importe !"

Qui se soucie de la raison pour laquelle le doigt de Barak est pointé - exactement comme celui de Netanyahu dans la photo de l’article précédent- vers les Palestiniens de Gaza en affirmant qu’ils ont commis l’attentat d’Eilat ? Il n’y a pas le moindre fondement à cela sauf celui qui fait que Israël soit considéré comme un état d’Apartheid : les Palestiniens de Gaza ne sont pas des Juifs.

Bien sûr que non ! Je me suis demandé si ma petite soeur n’était pas un peu sotte de réagir innocemment (naïvement ?) à la nouvelle de l’attaque par un " ya haram !" (Oh pitié !). Ou si c’était le réflexe de compassion instinctive d’une fillette qui apprend la mort de quelqu’un.

Je savais que je ressentais la même chose qu’elle mais que ce ne serait pas approprié de manifester de tels sentiments en public, ne serait-ce que par respect pour la mémoire des nombreux martyrs a venir, ceux qui vont payer le "prix lourd" dont a parlé le premier ministre.

Est-ce que Mahmoud - qui avait 13 ans comme ma soeur qui a fait la réflexion dont je viens de parler- a dit la même chose, a ressenti la même chose quand il a appris que des civils israéliens avaient été tués dans l’attaque ? --- Entre parenthèses, trois bombardements intensifs viennent d’avoir lieu tout près et des avions de guerre israéliens sillonnent le ciel de Gaza en ce moment même.

Alors pourquoi Mahmoud a-t-il été tué ?

Israël va-t-il continuer à frapper et tuer sans discrimination des civils innocents par pure vengeance aveugle ? Ne peut-on pas parler "d’un acte de terrorisme violent, brutal et lâche envers des civils innocents", Madame Clinton ?

Ou peut-être que la vie de Mahmoud ne vaut pas la peine d’être regrettée ---Oh mon dieu, je peux dire que j’écris sous le feu. C’était un de vos missiles, vous savez. Pourquoi le président des USA et sa secrétaire d’état n’offrent-ils pas leur "sincères condoléances" aux familles de ces petits enfants-là aussi ?

A dire vrai, considérer Obama comme le premier président Américain Noir est la plus grande imposture de l’histoire de la présidence étasunienne. Il me parait horriblement plus blanc que les autres riches sionistes du Congrès.

Gaza est un territoire palestinien occupé par l’armée israélienne et qui vit en état de siège depuis plus de 5 ans. Ce sont ceux qui vivent dans la bande de Gaza qui sont les vraies victimes. Ce sont eux les vrais opprimés. Crise humanitaire, punition collective, injustice et occupation, tout cela doit être réglé. Au lieu de critiquer notre peuple parce qu’il envoie quelques missiles à l’oppresseur en guise de légère protestation, on devrait forcer Israël à rendre des comptes pour les crimes commis contre les Palestiniens de la bande de Gaza. La violence n’est jamais exercée par les opprimés. Les Apaches F-16 made in USA, les drones sans pilotes, les énormes navires de guerre, les Merkava et autres tanks et toute cette gigantesque machine de guerre sont les vraies sources de la violence.

Comme dit un ami : "La seule "self-défense" à laquelle un occupant colonial peut légitimement aspirer c’est de se retirer des territoires occupés. C’est très très simple." Et "quand Israël justifie ses massacres au nom de la self-défense, c’est comme un voleur qui dirait qu’il avait le droit de tuer sa victime parce qu’elle ne voulait pas lui donner son portefeuille."

Mohammed Suliman

Pour consulter l’original : http://electronicintifada.net/blog/mohammed-suliman/blame-gazans-punish-them

Traduction : Dominique Muselet

URL de cet article 14426
  

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ne nous flattons pas trop de nos victoires sur la nature ; elle se venge de chacune d’elles.

Friedrich Engels

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.