RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Bonne année !

- Bonne année !
- Et surtout la santé !
- oui, la santé !

Évidemment, c’est le « capital » le plus précieux.

Mais cette invocation est souvent « brandie » comme un rempart pour éviter de parler des autres problèmes qui eux essaiment le quotidien et le rendent invivable.
Les occulter au prétexte, pour les mêmes -ceux qui ne s’accrochent plus qu’à la « défense » individuelle de la santé- que, contre ces autres problèmes, eh bien on ne pourrait rien…

Et donc inutile de les évoquer.

Et oui, mais si la ficelle avait deux bouts ? Et si la santé était aussi tributaire des conditions de travail, dépendante de l’insécurité sociale et des angoisses qu’elle génère, des privations de biens et diverses choses – nécessaires à une vie épanouie – qu’elle impose ?

Alors, ne faudrait-il pas aussi parler et de la santé et de notre p... de vie en société, élargir le bout de la lorgnette et revendiquer aussi des conditions de travail, et de vie (salaires, logements, environnement…) décentes pour défendre et garder une bonne santé ?

Que les rêves de liberté
les désirs d’égalité
et les espouirs de solidarité
soient les étoiles de nos vies !

En ces temps où nous avons cotoyé
le solstice d’hiver
nous savons que nous aimons trop
les étoiles pour avoir peur de la nuit.

Guillaume Apollinaire

URL de cet article 29800
  

L’Espagne dans nos coeurs
Loic RAMIREZ
On a beaucoup écrit sur la guerre civile espagnole et si peu sur ses suites. Refusant la défaite, les républicains ont poursuivi leur combat durant plus de trente ans contre la dictature franquiste. Majoritairement exilés en France, ils ont eu pour principal soutien le parti communiste français et ses militants. Diffusion de tracts et de propagande, campagnes de solidarité, déplacement de clandestins et soutien logistique, les femmes et les hommes du PCF ont prêté main-forte aux "rouges" tout au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.