RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Boycott Israël : Les ministres israéliens discutent de l’utilisation d’avocats et du Mossad (middle east monitor)

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a convoqué ses principaux ministres pour discuter de la façon de combattre les initiatives de boycott et de désinvestissement qui prolifèrent en Europe et dans le monde. Étaient notamment présents à la réunion, outre Netanyahu, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le ministre de l’Économie Naftali Bennet, et le ministre des Affaires stratégiques Yuval Steinitz.

La principale proposition au cours de la discussion a été préparée par Yossi Kuperwasser, directeur de cabinet du ministre des Affaires stratégiques ; participaient encore à la réunion, des représentants du Mossad et du Shin Bet et le coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT).

Selon les médias israéliens, « la discussion s’est déroulée à huis clos », sur laquelle un « blackout médiatique » était imposé au point même que les cabinets des ministres présents « n’ont même pas voulu officiellement confirmer la tenue de la réunion ».

Il existe une divergence d’opinion entre Steinitz et le ministre israélien des Affaires étrangères (MFA), le premier insistant pour une approche plus proactive et provocatrice. La proposition de Steinitz consiste à « investir des ressources substantielles » dans une campagne publique, à hauteur de « 100 millions de shekels » (près de 21 millions d’euros). Pour payer « le matériel de relations publiques et des campagnes juridiques et médiatiques agressives contre les organisations qui boycottent ».

Le MFA, cependant, affirme préférer « des manières plus discrètes, plus diplomatiques », jugeant qu’ « une campagne publique contre (les militants BDS) jouerait en leur faveur, les stimulera ». Selon le Jerusalem Post, Lieberman a promis la semaine dernière « que dans les 45 jours à venir, l’opinion saura le plan qu’Israël a mis en place pour lutter contre les boycotts ».

Les idées apparemment débattues par les ministres prévoient notamment d’intenter des procès « devant les tribunaux européens et nord-américains contre les organisations pro-boycotts » et « une action en justice contre les institutions qui boycott les colonies… et les sociétés israéliennes (complices) ». Il y a encore la possibilité « d’encourager à une législation anti-boycott dans les capitales amies dans le monde, comme Washington, Ottawa et Canberra », et « d’actionner le lobby pro-Israël aux États-Unis » pour un tel objectif.

Autre sujet de discussion, « un manque de connaissance et une localisation défectueuse, par les renseignements israéliens, des organisations BDS ». Même si le ministre des Affaires stratégiques Steinitz « a affecté au département des Renseignements de l’armée israélienne un budget de plusieurs millions de shekels avec l’objectif de dynamiser la surveillance militaire de telles organisations », rapportent le Haaretz, « la nécessité pour le Premier ministre de donner des instructions au service de sécurité Shin Bet et du Mossad d’intensifier leurs efforts se présentera probablement ».

Middle East Monitor : http://www.middleeastmonitor.com/news/middle-east/9666-israeli-ministe...

Traduction pour BDS FRANCE

NDLR BDS France : Un service secret d’un pays étranger va venir en France (entre autres) pour espionner les militants BDS et aider à financer des procès contre ces militants. Le ministère français de la Justice va-t-il collaborer avec ce service secret étranger ou va-t-il défendre les citoyens français contre lui ?

»» http://www.bdsfrance.org/index.php++cs_INTERRO++option=com_content++cs_AMP++amp ;view=article...
URL de cet article 24505
   

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre l’homme politique et l’homme d’État est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.

James Freeman Clarke

« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.