RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Israël

Des organisations juives mondiales approuvent le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions

Par cette lettre, nous joignant à de multiples organismes internationaux de lutte pour la justice sociale, nous dénonçons la prise pour cible systématique des organisations qui défendent les droits des Palestiniens et particulièrement le mouvement non violent de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS). Sous couvert d’accusations cyniques et erronées d’antisémitisme, ces attaques confondent dangereusement le racisme anti-Juif avec l’opposition aux politiques d’Israël et à son système d’occupation et d’apartheid. Nous assistons à l’essor alarmant de régimes autoritaires et xénophobes, au premier rang desquels se trouve le gouvernement dirigé par Donald Trump. Ces régimes, tout en s’alliant avec le gouvernement d’extrême-droite d’Israël, font cause commune avec des mouvements racistes et suprémacistes blancs dans leurs propres pays. Or notre histoire nous a trop bien enseigné les dangers que représente la montée de partis et de gouvernements fascistes et ouvertement racistes. L’essor des discours et des (...) Lire la suite »

« Israël a soustrait deux millions de personnes à l’humanité » déclare Sarah Katz

Article paru dans le journal La Marseillaise du 3 août 2018 page 20

Sarah Katz, militante de l’Union juive française pour la paix (UJFP) a retrouvé le sol français après avoir passé quatre nuits dans les prisons israélienness. Elle a été ensuite expulsée du territoire ou elle était venue porter assistance à la population palestinienne via une flottille internationale.

La Marseillaise : Quel est votre état d’esprit après ce périple qui a commencé par l’arraisonnement de votre bateau par l’armée israélienne alors que vous vous trouviez dans les eaux internationales ? Sarah Katz : Ce fut un acte de piraterie très brutal. Le capitaine et le mécanicien norvégiens ont été violemment pris à partie et si nous n’avions pas été européens je pense que notre sort aurait été bien pire. N’oublions pas que le rôle de cette sixième flottille était de pointer du doigt la terrible réalité du blocus israélien que subissent les Palestiniens. Nous apportions des médicaments et surtout du matériel médical de type bandelettes, compresses qui manquent cruellement là-bas. J’ai espéré un moment que nous pourrions faire mieux, mais à partir du moment où l’armée israélienne ne nie même pas qu elle opère illégalement en eaux internationales, que pouvons-nous faire., Nous comprenons bien là ce que signifie soustraire de l’humanité deux millions de personnes (la population de Gaza, ndlr) Mais évidemment, je suis (...) Lire la suite »

Les critiques formelles d’Israël par l’UE ne sont qu’un écran de fumée

Stephen LENDMAN
L'UE entretient des relations normales avec Israël sur les plans politique, économique, financier, technologique et culturel. La critique, lorsqu'elle est formulée, exclut tout ce qui pourrait donner lieu à des démarches concrètes pour obliger l'État juif à rendre compte de ses actes criminels. Bruxelles n'a jamais rien fait pour s’opposer à ses décennies d'occupation illégale, sa violation des lois, normes et standards internationaux fondamentaux, son blocus suffoquant de Gaza, ses trois guerres d'agression sur la bande de Gaza, quantités d'autres violations des droits de l'homme et des droits civils, sa guerre non déclarée contre la Syrie, son soutien à l'EI et à d'autres terroristes, ainsi que quantités d'autres crimes trop graves pour qu’on puisse les ignorer. Le chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, soutient les agendas impérialistes américains et israéliens, leur militarisme et leur belligérance, leur mépris pour la paix et la stabilité du monde. Ses médias ont rapporté (...) Lire la suite »

Sanctions, répressions et tentations ne feront pas reculer les Palestiniens

Kharroubi HABIB

Lors de l’inauguration de l’ambassade américaine à El Qods, Jared Kushner, le gendre du président américain chargé par celui-ci de relancer le dialogue entre Israéliens et Palestiniens en établissant un plan de paix sur la base duquel les deux parties seront conviées à négocier un accord mettant fin à leur conflit, avait déclaré que « les Etats-Unis sont prêts à tout faire pour soutenir un accord de paix ».

L'on sait depuis ce que ce « tout » signifier pour les Palestiniens. Il leur vaut d'être soumis à d'ignobles pressions tant militaires que financières et économiques dont l'exercice simultané est destiné à briser leur résistance et à les faire revenir sur leur refus de tout plan de paix émanant des Etats-Unis que leur alignement inconditionnel sur Israël a disqualifiés en tant que médiateur impartial. L'Amérique et Israël ont en effet entrepris en parfaite collusion de saper le moral des Palestiniens, l'une en mettant fin à l'assistance financière qu'elle fournissait à l'Autorité palestinienne et à l'UNRWA, l'office onusien en charge de venir en aide aux refugiés palestiniens, l'autre en pourrissant la vie aux populations des territoires occupés et de la bande de Gaza. Dans le cas de cette dernière, l'Etat sioniste l'a non seulement isolée hermétiquement du reste du monde mais il l'a soumise également à un traitement militaire combinant une sanglante répression sur sa population qui a le courage de (...) Lire la suite »

Le sénat irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes (The Electronic Intifada)

Ali Abunimah
Les sénateurs irlandais ont voté mercredi un projet de loi pour bannir l’importation de marchandises issues des colonies israéliennes en territoire palestinien occupé. Frances Black, chanteuse et femme politique indépendante qui a présenté la motion, a twitté que le vote « n’était qu’une première étape, mais une étape importante ». « Aujourd’hui nous affirmons avec force : l’Irlande défendra toujours le droit humanitaire international, la justice et les droits humains », a ajouté Black. Passed ! Thank you for all the messages of support.. this is a first step, but an important one. Today we state strongly : Ireland will always stand for int humanitarian law, justice & human rights. Onwards. pic.twitter.com/dO23n3T8ag — Frances Black (@frances_black) July 11, 2018 Le projet de loi sur les Territoires occupés a été approuvé par 25 voix contre 20 au Seanad, la chambre haute de l’Oireachtas, le parlement irlandais. Il devrait passer par plusieurs autres étapes au Seanad et à la chambre basse, le Dáil, (...) Lire la suite »

En Israël, les trois dimensions d’une dérive fascisante

Dominique VIDAL

Les dérives autoritaires et fascisantes de l’État d’Israël sont largement sous-estimées par les médias et les responsables politiques européens. Pourtant, elle sont réelles et porteuses de dangers pour tout le Proche-Orient.

Beaucoup de lecteurs du Monde auront été surpris de découvrir, sous la plume de l’historien Zeev Sternhell, spécialiste éminent du fascisme, une comparaison entre l’Israël d’aujourd’hui et l’Allemagne des débuts du nazisme. C’est que la plupart des grands médias ont peu couvert l’inquiétante radicalisation de la coalition de droite et d’extrême droite qui dirige Israël depuis 2015. Ce phénomène comporte trois dimensions principales. L’État-nation du peuple juif La première et la principale concerne le projet colonial en Palestine, qui connaît un tournant historique. Jusqu’ici les autorités israéliennes, y compris Benyamin Nétanyahou depuis son fameux discours de 2009, faisaient mine d’accepter la perspective dite « des deux États ». Certes elles accéléraient la colonisation — le quotidien israélien Haaretz a donné l’an dernier le chiffre de 700 000 colons juifs, 470 000 en Cisjordanie et 230 000 à Jérusalem-Est —, mais elles maintenaient formellement un flou artistique autour du statut des territoires occupés. (...) Lire la suite »

Israël arme les néo-nazis en Ukraine (The Electronic Intifada)

Asa Winstanley
The Electronic Intifada a appris que des armes israéliennes sont envoyées à une milice néonazie fortement armée en Ukraine. La propagande en ligne du bataillon Azov montre des fusils Tavor sous licence israélienne dans les mains du groupe fasciste, tandis que les militants des droits de l'homme israéliens ont protesté contre les ventes d'armes à l'Ukraine en arguant que les armes pourraient se retrouver entre les mains des milices antisémites. Dans une lettre "sur les licences pour l'Ukraine" obtenue par The Electronic Intifada, l'agence d'exportation d'armes du ministère israélien de la défense déclare qu'ils sont "attentifs à accorder des licences" aux exportateurs d'armes "en pleine coordination avec le ministère des Affaires étrangères et d'autres entités gouvernementales". La lettre du 26 juin a été envoyée en réponse à l'avocat israélien Eitay Mack qui avait écrit une demande détaillée demandant à Israël de mettre fin à toute aide militaire à ce pays. Le statut officiel d'Azov dans les forces (...) Lire la suite »

Salah Hamouri victime, Israël coupable, la France complice.

Bérenger Tourné

Dans son opinion N°34/2017 rendue le 25 avril 2018, le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a jugé illégales tant l’arrestation que la « détention administrative » de Salah Hamouri par l’Etat d’Israël, auquel il est fait injonction de le libérer immédiatement. Faisant fi de cette décision, l’Etat d’Israël a décidé de prolonger de trois mois la détention arbitraire de Salah. Le droit international, Israël n’en a cure, ce d’autant que la France s’assoit dessus de son côté aussi…

C’est officiel. Salah Hamouri passera tout l’été dans sa geôle israélienne, mais toujours sans savoir pourquoi, la moindre charge ne lui ayant toujours pas été notifiée, après désormais 10 mois de « détention administrative ». Ce qui est non moins officiel, c’est que le droit vient d’être dit relativement à la « détention administrative » infligée à Salah Hamouri, en regard de la légalité internationale. Dans son opinion N°34/2017 en date du 25 avril 2018, le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Haut-Commissariat aux droits de l’hommes de l’ONU, a en effet jugé illégales l’arrestation et la détention arbitraire de Salah Hamouri par Israël. On peut y lire que ce sont des forces illégitimes, les « forces d’occupation israélienne » intervenant à Jérusalem-est, territoire illégalement annexé et occupé par ces dernières, qui ont procédé à son arrestation, ce qui l’entache d’emblée d’illégalité. On peut y lire que Salah Hamouri est enfermé sans aucune base légale, sur le fondement d’un prétendu « dossier secret (...) Lire la suite »

Palestine. Le « cher Bibi » emprisonne Salah Hamouri pour trois mois de plus

Pierre Barbancey
Benyamin Netanyahou et son gouvernement d’extrême droite s’acharnent contre l’avocat franco-palestinien, en détention administrative depuis déjà dix mois. Son épouse, Elsa Hamouri, n’a toujours pas été reçue par Emmanuel Macron. La nouvelle est tombée. Sèche comme le claquement d’une porte de prison : la détention administrative de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, qui devait se terminer ce 30 juin, a été renouvelée pour trois mois sur ordre du ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman. Salah Hamouri a été arrêté le 23 août dernier au prétexte qu’une enquête était en cours sur son appartenance supposée à une « organisation ennemie ». Le jeune Franco-Palestinien de 32 ans était supposé être libéré cinq jours plus tard, après avoir subi en tout et pour tout un interrogatoire d’une vingtaine de minutes à son arrivée au centre de police. Mis à l’isolement, il apprend par la suite que, pour les besoins de l’enquête, il est maintenu en détention. Le 29 août, il est présenté devant un juge de la Cour de (...) Lire la suite »

« Israël fait partie intégrante de l’histoire coloniale moderne »

Mitri Raheb
Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Faith in the Face of Empire », vous décrivez la souffrance spécifique des chrétiens palestiniens. Pouvez-vous nous expliquer ce que signifie être chrétien palestinien sous l’occupation israélienne ? Rev. Dr. Mitri Raheb : Pour un chrétien palestinien, vivre sous l’occupation israélienne peut signifier des choses différentes. Pour les chrétiens vivant à Gaza, cela signifie vivre dans une grande prison à ciel ouvert sans beaucoup de chances d’entrer et de sortir, et avec des conditions de vie qui se détériorent : seulement 4 heures d’électricité par jour, une eau potable salée et l’air et la mer pollués. Pour les chrétiens palestiniens vivant en Cisjordanie, cela signifie être entouré de colonies juives israéliennes sans espace pour l’expansion, la restriction des mouvements, être entouré de murs et vivre une sorte de système d’apartheid. Pour les chrétiens palestiniens vivant à Jérusalem-est, il s’agit de vivre dans votre propre ville en tant que résident étranger victime (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190