RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Israël

Une vie palestinienne a-t-elle de la valeur ?

UJFP
Le 8 juin, les médias occidentaux ont titré sur la libération de 4 otages à Gaza. Une fois encore, les médias dominants ont publié des reportages sur l’accueil de ces otages, les montrant comme des personnes avec leurs affects et ceux de leurs proches, quand les Palestiniens sont toujours des nombres. L’UJFP mesure la souffrance que peuvent représenter 8 mois de détention avec la peur permanente de mourir, y compris d’être tué par l’armée de son propre pays. Ces mêmes médias ont été bien discrets sur les « dommages collatéraux » de cette libération : l’armée a investi la zone surpeuplée du camp de Nuseirat en tirant sur tout ce qui bougeait. Le bilan est effroyable, il y a 210 morts et plusieurs centaines de blessés, femmes et enfants en grande majorité. Un journaliste qui a envie de faire son travail sans nécessairement reprendre les éléments de langage d’une armée génocidaire, peut obtenir aisément les images de ce carnage. Des dizaines de corps dans les rues, des voitures et des bâtiments qui brûlent, (...) Lire la suite »

Pierre Perret, le naufrage !

Claude SÉMAL
À 48 heures du scrutin des européennes, le chanteur nonagénaire a publié sur son compte Facebook, un court pamphlet raciste et haineux contre la candidate franco-palestinienne Rima Hassan. Florilège : « Sais-tu pourquoi RIMA Hassan / En tes veines dépourvues de sang / Circule un jus nauséabond / C’est parce qu’il n’est que du poison (...) / Tu crois faire de la résistance / Tu n’résistes qu’à l’intelligence / Celle du cœur dont tu ignores le lien / Et ton combat ne rime à rien » (sic). Si quelque chose « ne rime à rien » (ha ha, subtil jeu de mot), ce sont bien ces horribles vers de mirliton. Pour avoir écouté deux fois Rima Hassan, en meeting et en interview, toute en raison, en fraternité et en sourire, je ne comprends même pas comment un tel portrait de sorcière a pu naître dans je ne sais quel cerveau gâteux ou malade. On pourrait donc l’ignorer ou en rire, s’il n’accompagnait pas le massacre génocidaire en cours du peuple palestinien à Gaza. Car si Rima « n’a pas de sang dans les veines », mais « du (...) Lire la suite »
14 

Tout à propos d’Israël est faux

Caitlin JOHNSTONE
Tout à propos d'Israël est faux. Il s'agit d'une nation entièrement synthétique créée sans aucune considération pour les mouvements sociopolitiques organiques de la terre et de son peuple, plaquée sans racine sur une ancienne civilisation préexistante aux racines profondes. C'est pourquoi elle ne peut exister sans être artificiellement soutenue par une propagande ininterrompue, le lobbying, les opérations d'influence en ligne et la violence militaire de masse. Israël est tellement faux que son ministre de la sécurité nationale d'extrême droite, Itamar Ben-Gvir, a attisé les tensions religieuses en encourageant les militants sionistes à prier sur le mont du Temple, connu des musulmans sous le nom d'Al-Aqsa. En effet, la loi juive interdit historiquement aux Juifs de prier sur le mont du Temple ; un panneau placé en 1967, et toujours en place, par le grand rabbinat israélien indique : « Selon la loi de la Torah, il est strictement interdit de pénétrer dans la zone du mont du Temple en raison de la (...) Lire la suite »

Sortir de la culpabilité collective

Rorik DUPUIS VALDER
Il est certain que l’issue de la tragédie en cours dans la bande de Gaza, transformée en champ de ruines par l’armée israélienne, sera décisive pour l’avenir de l’humanité : saurons-nous vaincre l’empire du mensonge et résister à la tyrannie sioniste, ou devrons-nous finir par nous incliner devant les pouvoirs du tribalisme raciste et de l’argent sale ? Il n’y a plus à tergiverser, voilà le dilemme, terriblement binaire. Sommes-nous encore capables de soutenir l’opprimé, protéger l’être innocent qu’on bombarde en faveur d’idéologies suprémacistes et ségrégationnistes, ou faut-il se résigner face au chantage apocalyptique de ce micro-État artificiel qui, en plus de disposer de l’arsenal nucléaire, bénéficie de la complicité des gouvernements du monde occidental ? Si l’on peut s’étonner qu’une minorité de gens, dans nos sociétés sous emprise atlanto-sioniste, soit ouvertement révoltée par tant d’injustice, c’est qu’une majorité semble victime de cet état de sidération propre à la personne abusée. Au-delà de la (...) Lire la suite »

La langue française s’est enrichie d’un nouveau verbe

Mohamed EL BACHIR
« Le serpent change de peau, non de nature. » (Proverbe persan) Parler pour ne rien dire Après la Bulgarie, Chypre, la Hongrie, Malte, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Suède et la Tchéquie, le 28 mai 2024, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont officiellement reconnu un État palestinien fondé sur les frontières de 1949 à 1967. Du côté français, le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné juge que les conditions ne sont pas réunies pour qu'une reconnaissance d'un État palestinien « ait un impact réel » sur le processus visant la solution à deux États mais ce « n'est pas un tabou pour la France ». Mais quelles sont les conditions et qui les dicte pour que la reconnaissance d'un Etat palestinien ne devienne pas un tabou ? Le mercredi 29 mai 2024, le Président Macron s’est entretenu, par téléphone, avec Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne pour réitérer « la très ferme condamnation par la France des attaques terroristes barbares perpétrées par le Hamas le 7 octobre 2023, la (...) Lire la suite »

Gaza : victoire de la civilisation Judéo-Chrétienne ?

Claire VÉRILHAC

Sous le coup d’une demande de mandat d’arrêt du procureur de la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, le premier ministre d'Israël était invité par LCI. Il a pu ainsi déverser sa propagande habituelle. Y ajoutant le mensonge éhonté de cette "civilisation judéo-chrétienne" qui n'a jamais existé. Associant l'Europe, la France, à ses crimes !

Cette époque est particulièrement dangereuse pour les minorités juives, sommées de défendre le gouvernement d'Israël quels que soient ses crimes. Car se sont les juifs qui sont sans cesse utilisés par les dirigeants israéliens, et leurs complices, pour tenter de faire taire leurs opposants. Les juifs, qu'ils soient en Israël ou en diaspora, sont ainsi embarqués comme caution. Les morts de la Seconde Guerre mondiale, deviennent leur alibi honteux. Ils ont trouvé la parade : toute critique sera qualifiée d'antisémitisme. Alors que le premier pourvoyeur en est l'Etat d'Israël ! Même si c'était très dur d'être traité d'"antisémite" pour défendre la même chose que Nelson Mandela, ou Martin Luther King, des voix courageuses ont continué de s'élever. Les critiques continuant vis à vis de la politique pourrie d'Israël, ils inventent les islamo-gauchistes. Et voilà les juifs qui viennent d'être embarqués comme bouclier de leur sale croisade anti-musulmane. Mais cela ne suffit pas à faire taire les Français (...) Lire la suite »

Génocidaire

Jimmy DALLEEDOO

Au moment où j'écris ces mots, un véritable carnage est perpétré contre le peuple palestinien. Nous sommes témoins d'une atrocité d'une cruauté inimaginable. J'ai dû prendre du recul face à cette horreur, qui a suscité un profond malaise en moi. Ce pamphlet est ma façon de surmonter ce malaise en le partageant avec mes lecteurs. Malheureusement, le génocide en Palestine n'est pas un cas isolé dans l'histoire. Toutes ces tragédies trouvent leur origine dans une même source : la quête de domination des forces capitalistes. Washington et Tel Aviv s'allient, formant ainsi un cartel parmi tant d'autres, dans le but de maintenir leur emprise sur un monde en constante évolution. Comprendre la situation en Palestine nécessite donc de saisir les enjeux à l'échelle internationale. Pour saisir la situation en Palestine, il est essentiel de comprendre l'impérialisme, qui représente le stade ultime de domination des forces capitalistes. En effet, les forces impérialistes menacent les peuples avec le spectre du génocide, comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus de leurs têtes et prête à s'abattre à certains moments cruciaux de l'histoire. Il y a eu de nombreux génocides et massacres à travers l'histoire, tous ayant une cause commune. L'essence même du capitalisme est marquée par la violence, la barbarie et les massacres. Il est crucial de souligner que la classe dominante est universelle : la bourgeoisie en est un exemple frappant. L'analyse de ces événements doit se faire en tenant compte de la lutte des classes. Voici quelques exemples illustrant cette réalité. Ce texte est un pamphlet pour vous…

1- L’Algérie L'Algérie connaît actuellement une phase de croissance économique notable. Son PIB a augmenté de 3 % en 2022 et de plus de 4 % en 2024. Bien qu'elle n'ait pas été retenue comme candidate pour intégrer les BRICS, elle a réussi à ancrer son développement économique dans la dynamique du nouveau monde multipolaire dominé par le dollar. Les nouveaux accords commerciaux vont stimuler davantage l'économie algérienne, qui a su trouver sa place dans ce nouvel ordre mondial. En mars 2024, l'Algérie a été le moteur principal du sommet des pays exportateurs de gaz (GECF), où la Déclaration d'Alger a été approuvée à l'unanimité. Ce pays a surmonté trois obstacles majeurs : 1. Il a développé une économie qui s'intègre harmonieusement dans le nouvel ordre mondial multipolaire. 2. Il s'est débarrassé de l'extrémisme religieux et du terrorisme. 3. Il a lutté contre le néocolonialisme, en soutenant notamment la résistance palestinienne. Effectivement, le succès actuel de l'Algérie est le résultat d'une longue (...) Lire la suite »
13 

Macron, les CSP+ et - sont complices des sionistes coupables d’assassinats avec préméditations des civils Palestiniens

Alain GRESH, Sarra GRIRA
Trop peu, trop tard. On ne peut qualifier autrement la pudibonderie des mots d’Emmanuel Macron face à la guerre génocidaire qui se poursuit dans la bande de Gaza. Il ânonne d’abord un vœu pieux, qui sonne bien trop faux : « Il faut que les opérations israéliennes cessent à Rafah. » Mais contrairement à ce que le président français affirme laconiquement, ce n’est pas aujourd’hui mais depuis plusieurs mois qu’il n’y a plus de zone sûre pour les Palestiniens. Qui se souvient que le président Emmanuel Macron avait déclaré que Rafah constituait « une ligne rouge » ? Ce dernier a fait mine, depuis l’Allemagne, de tenir ses positions, sur lesquels pourtant il n’a cessé de reculer à chaque nouvelle violation de la part d’Israël. Droit dans ses bottes, il a rappelé « le droit d’Israël à se défendre » — comme si le droit international pouvait concevoir que l’on puisse se défendre contre ceux qu’on occupe — ; mais, surtout, il désigne un seul coupable : « Le Hamas est responsable de cette situation ». La chutzpah israélienne (...) Lire la suite »
14 

La classe dirigeante tombe toujours du côté où elle penche

Viktor DEDAJ

Cher lecteur, voici une mise en garde : je vais me lancer dans une généralisation et vous peindre, à grands coups de pinceau, un tableau qui, vu de près, paraîtra confus mais, vu de loin, se révélera être une composition très réaliste. C’est parti.

J'ai vu il y a quelques temps l'intervention de Sophie Aram à la cérémonie des Molière et les réactions du public. J'ai vu les images du dîner du CRIF et entendu le discours d'Attal. Le fascisme n'arrive pas sous forme de hordes en chemises brunes. Il n'arrive pas par un coup frappé à la porte au petit matin. Ca, c'est son irruption, sa concrétisation, dans nos vies de tous les jours. Non, il s'annonce d'abord par un tonnerre d'applaudissements. Pour un ancien SS au parlement canadien ou un discours négationniste devant un parterre d'endimanchés. Et du négationnisme il glisse vers la justification. Puis de la justification au soutien. Il arrivait déjà lorsqu'il a emprisonné, bâillonné et torturé le journaliste le plus primé du XXIe siècle dans l'indifférence quasi-générale de la profession et de son soi-disant rôle de contre-pouvoir. Il a voyagé depuis l'Ukraine en passant par Gaza. Il est arrivé pour sauver leur déclin et leur corruption morale totale. Hier, il était à Paris, décomplexé et presque (...) Lire la suite »
10 

Après le temps des monstres un nouveau monde adviendra-t-il ?

Nora HOPPE
Rafah était la dernière zone de la bande de Gaza qui n’avait pas encore été détruite par l’entité sioniste. De nombreux pays l’ont appelée à ne pas attaquer Rafah – en vain. Parce qu’elle ne tient compte de personne ni de rien, ne respecte personne ni rien et est au-dessus de tout et de tout le monde. C’est une chose en soi. Une aberration. Ce qui a commencé comme un avant-poste colonial occidental proliférant par calcul, s’est métastasé en une machine à tuer... qui est même en train d’accélérer sa propre disparition (bien que pas assez vite). Comme l’a dit Norman Finkelstein dans cette interview extraordinaire : « ‘Israël’ a maintenant atteint un endroit insensé où la survie, non seulement des régions, mais de la planète, est en jeu. » La grande et nue question * qui restera dans les livres d’histoire (si l’humanité survit aux plans de l’entité sioniste) est : pourquoi le reste du monde a-t-il été incapable d’arrêter le génocide ? On peut d’ores et déjà exclure « l’Occident » (le monde anglophone et l’Europe) (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 490