RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Brésil : Lula déjoue le piège de son bourreau

Le Ministre de la justice de Bolsonaro Sérgio Moro voulait donner en spectacle la douleur de l’ex-président brésilien Lula da Silva. Celui-ci a refusé de se prêter au jeu et n’a pas assisté à l’enterrement de son frère Vavá.

Hier après-midi, quinze minutes avant l’enterrement de Vavá – frère de Lula da Silva –, le Président de la Cour suprême brésilienne Dias Toffoli a autorisé l’ex-président de la République à se réunir avec sa famille dans une salle fermée, à São Bernardo do Campo – São Paulo (SP), à 334 Km de la prison de Lula à Curitiba.

Ce piège tendu à Lula par le Ministre de la Justice de Bolsonaro, Sérgio Moro, avait comme but de donner en spectacle la douleur de l’ex-président brésilien et de montrer qu’il serait une sorte de privilégié, pouvant se réunir en famille, en dehors de la prison, alors que c’est un droit constitutionnel. Lula a refusé d’y aller et de participer à cette action décadente de médiatisation et a pleuré son frère bien aimé, tout seul en prison.

***

Aujourd’hui, au lendemain de l’enterrement de Vavá – Genival Inácio da Silva – frère de Lula da Silva, nous appelons à soutenir Luiz Inácio Lula da Silva et à signer la pétition « Nobel de la Paix pour Lula Da Silva 2019 ».

La pétition a été lancée par l’argentin Adolfo Pérez Esquivel, sculpteur, militant pour les droits de l’Homme et défenseur de la non-violence active contre les crimes de torture perpétrés par les dictatures en Amérique latine. Il a été primé avec le Prix Nobel de la Paix en 1980.

Nous sommes proches des 600 mille signatures et nous espérons arriver à 1 million bientôt, avec votre signature, bien sûr. Vive Lula !!! Portons bien haut et fort en portugais : Lula Livre !!!

Paulo Correia

»» https://www.investigaction.net/fr/bresil-lula-dejoue-le-piege-de-son-bourreau/
URL de cet article 34518
  

Une histoire populaire des États-Unis - De 1492 à nos jours
Howard ZINN
Cette histoire des États-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes. Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Lorsque j’ai pris mes fonctions, j’étais déterminé à faire entrer les Etats-Unis dans le 21ème siècle, toujours comme le plus grand facteur de paix et de liberté, de démocratie, de sécurité et de prospérité."

Bill Clinton, 1996

"A travers le monde, chaque jour, un homme, une femme ou un enfant sera déplacé, torturé, assassiné ou "porté disparu", entre les mains de gouvernements ou de groupes politiques armés. Et la plupart du temps, les Etats-Unis en sont complices. "

Amnesty International, 1996

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.