RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Cuba Linda demande l’attribution du prix Nobel de la paix pour les brigades médicales cubaines Henry Reeve.

Alors que la planète fait face à une pandémie qui met en péril la vie de millions de personnes, l’internationalisme solidaire de Cuba éclate aux yeux de la « communauté internationale » qui découvre sur les grands médias les dizaines de brigades médicales qui quittent l’île pour aller porter leur soutien et leurs compétences en épidémiologie jusqu’au coeur de l’Europe .

Si en Europe c’est une surprise pour beaucoup, les peuples du Sud, que ce soit en Afrique, en Asie, ou en Amérique Latine, connaissent la solidarité de Cuba envers les autres peuples, notamment en matière médicale et qui s’est exercée dès la victoire de la Révolution cubaine de 1959.

Fidel l’avait proclamé à Buenos Aires, le 26 mai 2003, Cuba envoie des médecins et pas des bombes, et dès la victoire de la révolution cubaine, la solidarité de Cuba avec tous les autres peuples, notamment en matière de santé, est impressionnante.

En août 2005, une brigade médicale de 1500 médecins et techniciens de santé spécialisés est constituée pour venir en aide à la population touchée par l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans. Peu soucieux de sa population pauvre, le Gouvernement des États-Unis rejette l’offre. Le 19 septembre, est constituée par le commandant en chef, Fidel Castro, une organisation qui sans précédent dans le monde : le Contingent international de médecins spécialistes des catastrophes et des épidémies graves "Henry Reeve"

Les brigades cubaines de ce contingent, interviennent depuis plus de 20 ans sur les lieux des tremblements de terre, ouragans, inondations, épidémies et des éruptions volcaniques, que ce soit en Amérique latine, mais aussi en Iran, au Pakistan au Sri Lanka ou en Afrique et en Haïti.

Leur rôle fut déterminant dans la lutte contre Ebola en Afrique de l’ouest au point que déjà en 2015 des syndicats de Norvège avaient proposé le prix Nobel pour les brigades cubaines Henry Reeve.

Aujourd’hui, malgré le blocus criminel qu’elle subit de la part des Etats Unis, Cuba envoie son armée de blouses blanches des équipes médicales dans plus de 22 pays aux quatre coins de la planète, pour affronter la pandémie du covid19 face à l’incapacité les grands pays capitalistes à protéger leur population.

En Europe, après l’Italie et Andorre, la France a fini par accepter la demande des responsables et des habitants de ses départements outre-mer de faire appel à l’aide médicale de Cuba afin de pallier au manque d’effectifs hospitaliers en Martinique, Guadeloupe, Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Cuba a envoyé d’ores et déjà plus de 1000 médecins et autres personnels soignants dans plusieurs pays en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Afrique pour combattre le terrible coronavirus.

L’expertise et l’esprit de solidarité internationaliste cubain éclate aux yeux du monde et des voix s’élèvent un peu partout sur la planète pour attribuer le prix Nobel aux brigades internationalistes cubaines Henry Reeve. Cuba Linda demande à son tour l’attribution du prix Nobel de la paix 2020 aux brigades médicales cubaines Henry Reeve.

Cuba Linda a d’ores et déjà créé un groupe Facebook dédié à cette action, Prix Nobel de la paix pour les brigades médicales cubaines Henry Reeve et nous invitons tous les amis de Cuba à nous y rejoindre pour défendre l’initiative.

La Havane, 28 avril 2020
Didier Lalande
Président de Cuba Linda
Membre de la Coordination française de Solidarité avec Cuba

Prix Nobel de la paix pour les brigades médicales cubaines Henry Reeve https://www.facebook.com/groups/2613328735439981/

URL de cet article 36095
  

Même Thème
Cuba Miracles
Ramon CHAO
(précipitez-vous pour acheter Cuba Miracles, cet "objet -livre", merveille de couleurs, d’odeurs et de musiques) Le « dictateur » cubain Fidel Castro vient de passer les rênes de l’Etat à son frère Raúl. C’est bien la première fois qu’un chef d’État abandonne ses fonctions motu proprio. Un certain nombre d’hommes politiques n’ont pas, eux, daigné se démettre de leur fonction avant de mourir. Souvenons-nous par exemple des longues agonies des entubés Georges Pompidou, François Mitterrand, ou Jean-Paul II, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est amusant comme le commun des mortels s’imagine que nous sommes sans cesse affairés à leur mettre des idées dans la tête, alors que c’est en empêchant certaines pensées d’y pénétrer que nous faisons le mieux notre travail.

C.S. Lewis, 1942

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
123 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.