RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Equateur : entrée en fonction de la nouvelle Assemblée Nationale

En Equateur débute aujourd’hui une nouvelle étape de l’histoire démocratique du pays. L’entrée en fonction de la nouvelle Assemblée Nationale met fin au régime de transition établi par la Constitution (1). Son mandat durera jusqu’en en 2013. / Prensa latina, El Telégrafo, info sud télé, 31 juillet 2009.

Les 124 députés élus lors du scrutin du 26 avril (2) dernier vont assister à la première session du Parlement, au cours de laquelle ils éliront sept de leurs pairs aux postes de direction du Pouvoir Législatif.

Fernando Cordero, qui a présidé la Commission de Législation du Régime de Transition, et qui d’après le Conseil National Electoral est le député à avoir reçu le plus de voix lors des élections, aura pour mission de présider cette session inaugurale.

Fernando Cordero du mouvement Alianza Paà­s, dont le leader n’est autre que le président équatorien Rafael Correa, semble avoir de grandes chances d’être élu à la présidence de la nouvelle Assemblée Nationale.

La session d’aujourd’hui devrait être brève et se dérouler dans de bonnes conditions, a signalé Cordero. « Nous avons discuté avec les députés de tous les partis, même ceux de l’opposition, afin de pouvoir avancer de manière ordonnée et sans contretemps ».

Les premiers pas de l’Assemblée Nationale concerneront la désignation des autorités législatives qui, dès mardi prochain, commenceront à travailler à la formation des commissions.

Le mouvement Alianza Paà­s est fortement représenté à l’Assemblée Nationale puisque 59 des 124 députés sont issus de ses rangs. Par ailleurs, le mouvement du président Correa compte avec le soutien de parlementaires indépendants ou appartenant à des groupes minoritaires, de telle sorte qu’il peut pour l’instant disposer de la majorité absolue au sein de l’hémicycle.

Fernando Cordero a précisé que « chaque député a le droit d’être candidat à la direction du Pouvoir Législatif. Ce sont les députés eux-mêmes qui éliront le président, les deux vice-présidents et les quatre membres du Conseil d’administration ».

Faisant référence au travail de la Commission de Législation, dont la mission a pris fin hier, Fernando Cordero a mis en avant « le travail positif réalisé par cet organe depuis novembre 2008. Au cours de cette période, 32 lois ont été approuvées, dans le strict respect du Régime de Transition figurant dans la Constitution en vigueur depuis septembre 2008 ».

« Personne ne peut nier l’énorme travail que nous avons réalisé ; la tâche n’a pas été facile, nous y avons passé des nuits, des week-ends et d’exténuantes journées de travail. Nous sommes parvenus à démontrer au pays qu’il est possible de travailler, de débattre et de faire des lois qui profitent au peuple » a-t-il souligné.

Au-delà de l’installation de la nouvelle Assemblée Nationale, ce sont aujourd’hui 23 préfets de province, 221 maires, 1588 conseillers municipaux et 3985 représentants des assemblées paroissiales rurales qui prendront leur fonction (3). Le Président et le vice-président de la République, Rafael Correa et Lenin Moreno, assumeront quant à eux leur nouveau mandat le 10 août prochain, à l’occasion de la commémoration du bicentenaire du Premier Cri de l’Indépendance.

Texte initialement publié par info sud télé : http://infosud.tele.free.fr/?p=153

Notes

(1) En Equateur, le pouvoir législatif est unicaméral. Après que la nouvelle constitution ait été adoptée en septembre 2008 par referendum, le pouvoir législatif a été confié en novembre 2008 à la Commission de Législation du régime de transition, organe composé de 76 des 130 représentants élus issus de l’Assemblée Nationale Constituante. Sa mission s’est achevée le 30 juillet 2009.

(2) Le 26 avril 2009, les Equatoriens ont été appelés à participer à des « élections générales ». Ils devaient élire le Président de la République, les députés, les conseillers municipaux. L’élection des représentants des assemblées paroissiales rurales et des cinq représentants nationaux au Parlement Andin a eu lieu le 14 juin. Le vote est obligatoire en Equateur.

(3) Afin d’éviter que les prochaines élections nationales et locales aient lieu en même temps, l’actuel mandat des préfets, des maires, des conseillers municipaux et des représentants des assemblées paroissiales rurales, durera cinq ans et non quatre. Lorsqu’il prendra fin en mai 2014, les candidats régionaux et locaux seront à nouveau élus pour quatre ans. L’actuel mandat des élus nationaux et andins prendra fin en mai 2013.

URL de cet article 8951
  

Bernard Klein. Les expressions qui ont fait l’histoire. Paris, E.J.L. 2008
Bernard GENSANE
Ce qu’il y a d’intéressant avec les phrases historiques, c’est que, souvent, elles n’ont pas été prononcées par les personnes à qui on en a attribué la paternité. Prenez la soutière (je sais, le mot "soutier" n’a pas de féminin, mais ça ira quand même) du capitalisme américain qui siège au gouvernement français, Christine Lagarde. Elle a effectivement, lors de la flambée du prix des carburants, conseillé au bon peuple d’utiliser le vélo plutôt que la voiture. Mais la reine Marie-Antoinette, qui a tant fait (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La communication est à la démocratie ce que la violence est à la dictature.

Noam Chomsky

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.