RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Exclusif : La Commission interdit la relance en France !

Patrick Devedjian dans la 4e dimension ?
Le plan de relance est supprimé et il ne le sait pas !

Le 15 juin dernier, la Commission européenne a remis à la rédaction du Figaro un texte faisant état de la suppression du plan de relance français. De large extrait de ce texte ont été mis en ligne sur le site du quotidien, voir ici. On y lit très clairement que « Les autorités françaises ont, de façon générale, appliqué les mesures de réduction du déficit pour 2010, en particulier le retrait du plan de relance. » Au cabinet de la ministre des Finances Christine Lagarde, on se félicite du contenu « à la fois positif et exigeant » du texte, fin de citation.

La Commission européenne explique donc qu’elle a suspendu, pour l’instant, la procédure de déficit excessif engagée contre la France en grande partie parce que les autorités françaises auraient RETIRE LE PLAN DE RELANCE.

Le texte mis en ligne par la Commission est brillamment édulcoré : « Les autorités françaises ont mis en oeuvre l’essentiel des mesures de réduction du déficit prévues pour 2010, notamment en revenant sur une partie de leur plan de relance. » Il n’est plus question de « retrait » mais d’un renoncement à « une partie » du plan de relance, ce qui change tout... mais qui ne correspond pas plus à la communication du ministère de la relance, qui reste sur l’air de « Tout va très bien, Madame la Marquise... »

QUI CROIRE ?

- Le Ministère de la relance ?

... qui répond, le 9 juin, à une question parlementaire en prétendant savoir « concilier ce qui est apparemment contradictoire : la politique de relance et celle, évidemment nécessaire, de maîtrise des dépenses publiques. Je crois cette conciliation possible sans grande difficulté » ?

- La version officielle de la commission ?

... qui parle d’une révision d’une partie du plan de relance ?

- Le texte remis à la rédaction du Figaro.fr ?

...qui parle de la suppression pure et simple du plan de relance, sachant que cette publication n’a fait l’objet d’aucun démenti ?

LE MINISTàˆRE DU RIEN

Il est évident que c’est bien la 3e solution la plus crédible, d’autant qu’elle motive la décision de la Commission de suspendre la procédure. Il n’empêche que ce grand écart entre la réalité décidée souverainement par la force d’occupation qu’est devenue la Commission et le discours officiel franco-français est, chaque jour, plus intenable et ridicule que la veille. Nous avons désormais un ministère du Rien, dès lors que l’occupant en a supprimé l’objet, en échange de ne pas livrer le pays aux dégradations des agences de notation, sur le pied de guerre.

RELANCE INTERDITE PAR BRUXELLES

L’exigence de la Commission est loin d’être anodine : elle interdit purement et simplement la politique de relance, en même temps qu’elle exige la suppression du droit à la retraite (lire : La fin de la retraite à 60 ans est imposée par l’Europe). Il est clair que l’objectif de la Commission est d’oeuvrer pour le mondialisme et la croissance globale, fût-elle chinoise, même au prix d’une violente récession en Europe, par un abaissement brutal du pouvoir d’achat de 30% comme le préconise également Olivier Blanchard, le conseiller sarkozyste de Dominique Strauss Kahn au FMI.

Remarquons aussi l’assourdissant silence médiatique autour de cette affaire, et plus généralement, qu’on entend de moins en moins le rappel au principe des retraites par répartition, qui impose une croissance par une rapide intégration des jeunes dans le marché du travail pour payer les retraites de ceux qui partent.

ENCÉPHALOGRAMME PLAT

Voilà une semaine que l’information est parue et qu’aucun homme politique, qu’aucun média, n’a remarqué que la France devait son sursis à la suppression d’un ministère, directement par l’annonce de la puissance occupante.

Le ministère continue de faire semblant, l’occupant s’en satisfait, dès lors que l’occupé ne relance réellement rien. Tout est arrêté, mais la farce continue, dans un décorum factice, dans un pays à l’encéphalogramme plat, où les ministres visitent des villages Potemkine... Jusqu’au jour où la réalité et le peuple reprendront le dessus, et tireront le rideau sur cette farce tragi-comique.

Le plus tôt sera le mieux.

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=542

URL de cet article 10966
  

30 ans d’Humanité, ce que je n’ai pas eu le temps de vous dire
Michel TAUPIN
Quel plaisir de lire José Fort ! Je pose le livre sur mon bureau. Je ferme les yeux. Je viens de l’avaler d’une traite. Comme je le trouve trop court, je décide de le relire. Même à la seconde lecture, il est captivant. Cette fois, j’imagine ce qu’aurait été ce bouquin illustré par son compère Georges Wolinski comme c’était prévu. Ç’aurait été tout simplement génial. Des tarés fanatiques ne l’ont pas permis. La bêtise a fait la peau de l’intelligence et de l’élégance. De l’élégance, José Fort n’en manque pas. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Nos sociétés sont des taudis intellectuels. Nos croyances sur le monde et sur les autres ont été créées par le même système qui nous a entraînés dans des guerres répétées qui ont tué des millions de personnes. On ne peut pas construire une civilisation uniquement à partir de l’ignorance et du mensonge." - Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.