Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’enlisement !

L’acte 13 terminé, nous voici en préparation de l’acte 14 du mouvement des Gilets Jaunes. Trois mois et demi d’actions diverses, 14 manifestations dans les villes et villages du pays et toujours pas un brin de réponse du côté gouvernemental et présidentiel. Seule et unique réaction, la violence et la répression ! Ajoutons-y l’injustice des jugements envers les gilets jaunes arrêtés. Le voila le bilan du président des riches.

Macron joue la montre. Il préfère le chaos et le désordre que d’apporter un petit mieux vivre pour des millions de Français. Avec son "grand débat", il s’efforce de diviser les gens entre ceux qui seraient ouverts au dialogue et les autres enclins à refuser la discussion. Il utilise ces assemblées pour y développer sa propagande électorale en vue des élections européennes. En vain car la ficelle est trop grosse. On apprend jour après jour que les assemblées devant lesquelles Macron et Philippe assènent leurs vérités sont des coups montés et organisés minutieusement pour éviter les questions qui fâchent. La contradiction y est absente. Les participants sont triés, les questions préparées. Une grande farce !

Macron cherche l’enlisement pour décourager les manifestants ou les énerver. Les grands médias nous serinent que les revendications ont été satisfaites. Les 10 milliards de décembre tournent en boucle pour tromper la population. Or ce chiffre ne correspond pas à la réalité. La prime d’activité ne sera pas perçue par tous les smicards. La défiscalisation des "heures sup" ne concerne qu’une petite partie des salariés. Le retrait de l’augmentation de 1,2% de la CSG ne touchera que quelques centaines de milliers de retraités. Et la fameuse prime pouvant aller jusqu’à 1 000 €, je ne crois pas que beaucoup de patrons soient des philanthropes sensibles à cette demande.

Nouvel avatar, le sondage donnant 55% de gens pour la fin des manifestations du samedi. Un nouveau leurre, ce même sondage donne plus de 60% d’accord avec le mouvement. Quelque chose cloche. Traduction d’un embarras présidentiel qui doute, qui se replie, qui ne sait plus comment s’en sortir en dehors d’une dérive autoritaire, anti républicaine. Tout cela augure bien de la suite. On avance lentement vers une solution politique qui devrait se traduire par un retour devant les électeurs.

Référendum, dissolution de l’assemblée nationale, démission du président ? Tout est envisageable. Pour ma part, je considère que la dissolution de l’Assemblée nationale serait la plus conséquente. Une nouvelle assemblée donnerait une autre configuration que celle que nous connaissons aujourd’hui. Les 310 perroquets "La République en Marche" n’auraient plus la majorité absolue à eux seuls. D’où un nouveau gouvernement qui devrait tenir compte du résultat. Un nouveau chemin serait ouvert démocratiquement et pacifiquement. L’histoire n’est jamais écrite à l’avance. C’est toujours le résultat du mouvement du peuple. Nous le vérifions à nouveau.

Notre 14e acte exprimera les revendications sociales et démocratiques qui empêchent le président de dormir tranquille. Par dizaines de milliers, avec l’appui et le soutien de millions de gens en colère, nous défilerons à Paris et dans les villes et villages du pays pour dire assez de tergiversations, pour exiger des actes dignes de la République. Ensemble travaillons à unifier toutes les forces aspirant à de profonds changements.

Pour la justice fiscale, sociale, la transition écologique et la démocratie, manifestons samedi.

URL de cet article 34569
   
Une histoire populaire des États-Unis - De 1492 à nos jours
Howard ZINN
Cette histoire des États-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes. Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Avant, il y avait la tomate. Puis, ils ont fabriqué la tomate de merde. Et au lieu d’appeler la tomate de merde “tomate de merde”, ils l’ont appelée “tomate”, tandis que la tomate, celle qui avait un goût de tomate et qui était cultivée en tant que telle, est devenue “tomate bio”. À partir de là, c’était foutu. »

Inconnu


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.