RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’incroyable histoire de Guillermo Bermejo, en prison au Pérou

« L’incroyable histoire de Guillermo Bermejo », accusé d’appartenir au MRTA, FARC, CHAVISTE et SENDERO LUMINOSO. Le comité de soutien exige justice et liberté pour Guillermo Bermejo.

Leader politique et activiste social péruvien, Guillermo Bermejo a décidé par volonté propre, de retourner au Pérou depuis l’exil au Venezuela le 2 avril 2017, pour se présenter a l’audience judiciaire programmée le 4 avril a la “Sala Penal Nacional” Lima Pérou, accusé de “terrorisme” pour 20 ans de prison.

L’audience a été reportée, Guillermo Bermejo est actuellement en prison, sans sentence judiciaire. Le comité de soutien exige justice et liberté pour Guillermo Bermejo.

« L’incroyable histoire de Guillermo Bermejo », accusé d’appartenir au MRTA, FARC, CHAVISTE et SENDERO LUMINOSO. (Magazine Semanal)

Guillermo Bermejo Rojas a été arrêté de manière brutale en février 2015, en pleine manifestation de solidarité avec la “Révolución Bolivariana”, a quelques centaines de mètres de l’ambassade au Pérou du Vénézuela. Des agents en civil l’ont conduit aux locaux de la Direction contre le terrorisme (DIRCOTE), institution connu pour les violations des Droits de l’Homme contre des milliers de péruviens.

Le parquet a affirmé à la cour et aux médias, qu’il disposerait d’une vidéo avec un acte d’adhésion de M. Bermejo avec des membres de Sendero Luminoso, dans le VRAEM (Valle de los Rios Apurimac, Ene et Mantaro). Ces “preuves” n’existent pas, le parquet n’en fait même plus mention dans son accusation.

Guillermo Bermejo “chaviste” opère dans le VRAEM, journal Correo

Libéré après 17 jours de détention a la DIRCOTE, commence une phase d’harcèlement de la part d’agents de renseignement. Pour préserver sa sécurité, Guillermo décide de quitter le pays pour le Venezuela, pays où il est soutenu par le Conseil national pour les réfugiés suite a sa demande d’asile politique.

Dans son procès judiciaire en cour, le parquet, au lieu d’obtenir et confirmer des preuves et des témoins, aucune preuve réelle compromet a M. Bermejo, la plus part des témoins ont niés avoir rencontré M. Bermejo, ou bien l’avoir rencontré, mais jamais dans les faits pour lesquels il est accusé.

Diario UNO : On exige justice pour Guillermo Bermejo en asile au Venezuela

Mais ce qui étonne le plus les péruviens et citoyens d’autres pays, est qu’au Pérou existe encore la pratique des “témoins sans visage” anonymes. Ces personnes jouissent de la liberté et de compensations économiques pour imputer des infractions de manière intéressée. Comment est-ce possible qu’au 21ème siècle, dans un pays qui dit être démocratique, ces procédures arbitraires et anachroniques sont applicables dans l’exercice de la justice ?

Guillermo Bermejo subit une sournoise persécution politique et judiciaire, pour son engagement et son leadership dans des organisations populaires au Pérou. Il a survécut a 2 tentatives d’enlèvement sous la dictature de Fujimori, et accusé auparavent, également pour terrorisme dans un autre procès comme celui-ci, sous le deuxième gouvernement d’Alan Garcia, procès qui, certes, a fini sans suite.

Il est impossible que Guillermo Bermejo soit accusé, une semaine d’appartenir au MRTA, la suivante d’être membre des FARC, et aujourd’hui être emprisonné pour appartenir a Sendero Luminoso, et qu’il soit poursuivi en forme “préventive”, pour des manifestations et des protestes populaires, qu’il n’organise pas, loin de son lieu de résidence.

Guillermo Bermejo conduit par la Police a la prison Piedras Gordas

Le Comité de Solidarité pour Guillermo Bermejo exige justice et liberté !

Signez la pétition “Guillermo Bermejo Libertad” : http://vf.blogus.xyz/firma-carta-de-solidaridad-con-el-companero-guillermo-bermejo/#firma

#GuillermoBermejo Libertad
Lima, 12 avril 2017

»» http://vf.blogus.xyz/lincroyable-histoire-de-guillermo-bermejo-en-pris...
URL de cet article 31743
  

Même Thème
Donde Estan ? ; Terreurs et disparitions au Pérou (1980-2000)
Daniel Dupuis
La pratique des arrestations illégales, des tortures et des exécutions en dehors de tout procès régulier puis de la dissimulation des dépouilles (d’où le terme de « disparus ») est tristement célèbre en Amérique latine où les dictatures ( l’Argentine de la junte militaire, le Paraguay dirigé par le général Alfredo Stroessner, le Chili tenu par Augusto Pinochet...) y ont eu recours. De 1980 à 2000, sous un régime pourtant démocratique, l’armée du Pérou n’a pas hésité à recourir à la terreur pour combattre la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où règne la civilisation occidentale toutes attaches humaines ont cessé à l’exception de celles qui avaient pour raison d’être l’intérêt.

Attribuée à Louis Aragon, 1925.

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.