RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
10 

La CGT recrute un directeur de la communication par petite annonce

"La CGT recherche un(e) directeur(trice) de la communication". Cette petite annonce a été publiée dans l’Humanité daté du mardi 30 juillet, et elle passe d’autant moins inaperçue qu’elle est la seule à côté d’une autre annonce classée du Syndicat d’action foncière du Val-de-Marne...

Le texte définit d’emblée le profil du poste – une création – et fait aussi l’objet d’un appel à candidatures en interne qui a été lancé lundi 29 juillet : "Sous l’autorité politique du membre du bureau confédéral chargé de la communication et de l’information de la CGT [en l’occurrence Agnès Naton, directrice de la Nouvelle vie ouvrière], vous aurez pour mission de participer à la définition de la stratégie de communication globale de la Confédération et de piloter sa mise en œuvre, afin de promouvoir l’image de la CGT."

Les compétences requises ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles que pourrait rechercher une grande entreprise pour un poste équivalent : "Poste accessible avec un diplôme d’école spécialisée en communication et en relations publiques (CELSA, Ircom, EFAP, ISCOM, ISERP...), de formation supérieure de type IEP ou écoles de commerce avec une spécialisation en communication ou d’un diplôme universitaire bac+5 et plus (master professionnel, master spécialisé...) en communication ou dans les relations publiques." Bref, la CGT recrute à très haut niveau.

"Mettre un peu d’ordre"

Pour Mohamed Oussedik, qui assure, en cette fin juillet, la permanence du bureau confédéral, il s’agit de "mettre un peu de cohérence, un peu d’ordre" dans la communication en dotant la confédération d’un directeur ou d’une directrice. Le responsable pilotera l’ensemble du département communication, composé de trois pôles : les relations avec la presse (actuellement assurées par Jacques Delallée, sans qu’on sache si l’intéressé conservera cette fonction), le numérique et la presse confédérale. Chaque pôle continuera à avoir son propre responsable.

"On cherche un vrai professionnel de la communication pour piloter le département, précise Mohamed Oussedik. Après, il y a un pilotage politique qu’on assure au niveau du bureau confédéral." L’annonce insiste en conclusion sur le fait que le poste "s’adresse à des profils confirmés justifiant d’expérience significative en communication interne et externe ainsi qu’en management". Management, vous avez dit management ? Les candidatures sont à adresser directement au siège de la CGT à Montreuil.

"La CGT recherche un(e) directeur(trice) de la communication". Cette petite annonce a été publiée dans l’Humanité daté du mardi 30 juillet, et elle passe d’autant moins inaperçue qu’elle est la seule à côté d’une autre annonce classée du Syndicat d’action foncière du Val-de-Marne... Le texte définit d’emblée le profil du poste – une création – et fait aussi l’objet d’un appel à candidatures en interne qui a été lancé lundi 29 juillet : "Sous l’autorité politique du membre du bureau confédéral chargé de la communication et de l’information de la CGT [en l’occurrence Agnès Naton, directrice de la Nouvelle vie ouvrière], vous aurez pour mission de participer à la définition de la stratégie de communication globale de la Confédération et de piloter sa mise en œuvre, afin de promouvoir l’image de la CGT."

Les compétences requises ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles que pourrait rechercher une grande entreprise pour un poste équivalent : "Poste accessible avec un diplôme d’école spécialisée en communication et en relations publiques (CELSA, Ircom, EFAP, ISCOM, ISERP...), de formation supérieure de type IEP ou écoles de commerce avec une spécialisation en communication ou d’un diplôme universitaire bac+5 et plus (master professionnel, master spécialisé...) en communication ou dans les relations publiques." Bref, la CGT recrute à très haut niveau.

"Mettre un peu d’ordre"

Pour Mohamed Oussedik, qui assure, en cette fin juillet, la permanence du bureau confédéral, il s’agit de "mettre un peu de cohérence, un peu d’ordre" dans la communication en dotant la confédération d’un directeur ou d’une directrice. Le responsable pilotera l’ensemble du département communication, composé de trois pôles : les relations avec la presse (actuellement assurées par Jacques Delallée, sans qu’on sache si l’intéressé conservera cette fonction), le numérique et la presse confédérale. Chaque pôle continuera à avoir son propre responsable.

"On cherche un vrai professionnel de la communication pour piloter le département, précise Mohamed Oussedik. Après, il y a un pilotage politique qu’on assure au niveau du bureau confédéral." L’annonce insiste en conclusion sur le fait que le poste "s’adresse à des profils confirmés justifiant d’expérience significative en communication interne et externe ainsi qu’en management". Management, vous avez dit management ? Les candidatures sont à adresser directement au siège de la CGT à Montreuil.

»» http://social.blog.lemonde.fr/
URL de cet article 21624
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le rôle d’un bon journaliste est de s’en prendre aux abus de pouvoir des puissants. Et lorsque cela arrive, la réaction est toujours violente.

Julian Assange

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.