RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La manif de défi au village de Ma’sara (témoignage)

Vendredi dernier Mahmoud Zwahre , qui est , je crois , maire de Maassara , en tous cas directeur de l’association Ash-Shmoh , avec laquelle l’Afps de Caen entretient des relations soutenues depuis plusieurs années , a été arrêté et gardé à vue , dans des conditions difficiles à la suite d’une nième manif pacifique contre LE MUR qui , comme à Bil’in , se construit au détriment d’une grande surface des terres des "villageois" ( Plusieurs milliers d’habitants ).

Il a été malmené , menacé de représailles au cas où les manifs se poursuivraient . Nous ( Erik , qq autres et moi-même ) lui avons envoyé des messages de soutien .
Je lui ai promis de vous traduire ce qu’il m’a répondu ce soir :

La manif de défi au village de Ma’sara

Vendredi 13 février 2009

Des centaines de résidents du village de Ma’sara se sont de nouveau rassemblés aujourd’hui après la prière du vendredi en cortège de protestation , rejoints par beaucoup de militants internationaux et israéliens , seuls ou en groupes . Les manifestants portaient des drapeaux palestiniens et des pancartes appelant à l’arrêt des massacres de civils , à la levée du siège de Gaza , à l’arrêt de la construction de colonies et à l’arrêt de la construction du mur sur la terre du village , où plus de 3500 dunums vont être coupés du village .

La manif est partie du centre du village , près du Centre culturel Alshmoh , appelant à l’unité nationale et à la résistance à l’occupation , et s’est dirigée vers le mur d’apartheid qui est construit sur sur la terre de Ma’sara . Quand les manifestants sont arrivés à l’entrée du village de nombreux soldats ont bloqué la route principale avec des fils barbelés , empêchant les protestataires d’atteindre leurs terres ; ensuite les manifestants ont enlevé les fils barbelés et , quand ils ont essayé de continuer , l’armée a commencé à les frapper , alors deux d’entre eux furent blessés , pas très gravement , et traités sur place .

Le discours du Comité populaire contre le mur , signifia aux soldats que cette manifestation était le résultat d’un défi et que nous encouragerions plus de gens encore à participer à la résistance contre le mur et l’occupation .

Nous vîmes que l’armée était surprise de voir des centaines de personnes manifester et qu’elle cherchait une occasion d’utiliser la violence contre cette manif pacifique , mais les participants ne lui en fournirent pas l’excuse .

Le Comité populaire remercie tous les manifestants, spécialement les internationaux et les Israéliens qui ont participé à cette manif et les encourage à venir chaque vendredi aux autres manif .

Pour plus d’information :

le Comité populaire contre le mur

village de Ma’sara (0599586004)

La nuit après la manif au village de Ma’sara

Au milieu de la nuit 7 véhicules de l’armée israélienne sont entrés dans le village , ils avaient ciblé deux endroits à attaquer , la maison de Mohammed BRYJYA , le porte-parole de la communauté populaire contre le mur dans le village et la seconde , la maison de Mahmoud Zwahre le coordinateur de la communauté populaire contre le mur.

Vers minuit et demi les soldats ont frappé à la porte de ma maison , me demandant d’ouvrir d’une façon normale , alors j’ai ouvert , plus de 10 soldats sont entrés sans ma permission , m’ont demandé mon identité ainsi qu’à ma femme , et puis ils ont fouillé la maison mettant tout sans dessus-dessous , détruisant les meubles de la maison , ce-faisant ils m’ont poussé dehors dans le froid alors que j’étais vêtu très légèrement , me posant les mêmes questions au sujet de la manif , beaucoup de questions , ils m’ont dit qu’ils allaient m’arrêter , ils m’ont bandé les yeux et attaché , ensuite ils m’ont enlevé le bandeau et commencé à prendre des photos de moi alors que j’étais à genoux par terre , à ce moment j’ai pensé que j’étais à Guantanamo , ensuite ils m’ont détaché et après il m’a dit cette semaine nous sommes venus et nous ne t’arrêterons pas . Message :cette semaine , fais attention , nous allons t’arrêter la semaine prochaine et nous allons venir d’une façon plus difficile .

Alors ne vas pas manifester et et n’organise pas de manif .

A ce moment-là j’ai préféré rester tranquille , ne pas répondre et j’ai refusé de leur parler car je sais la façon dont ils se comportent dans ces moments-là .

Trois heures après ils m’ont quitté et j’ai téléphoné à Mohammed et ai constaté qu’ils lui ont fait la même chose

Tout ce qu’ils font , nous nous y attendions depuis longtemps

Tout celà est est un signe de victoire

Aujourd’hui ou demain nous allons gagner parce que nous avons la foi

Mahmoud

traduction de Jacqueline de Caen, membre du collectif des Femmes En Noir

URL de cet article 8073
  

L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Suivez la science" disent les médias qui publient des horoscopes.

Viktor Dedaj

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.