RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La mésaventure de l’enfant qui a dit : « Le Roi est nu »

Je suis lecteur de l'édition en ligne d'un journal de gauche. Il m'arrive souvent d'y prélever un article pour le proposer à un autre site de gauche qui souvent le publie à son tour.

Je suis adhérent, pardon : cotisant, au Parti dont ce quotidien n’est plus l’organe central.

La modération des commentaires est très tolérante, même à l’égard d’un troll anticommuniste avéré, au point que je me demandais parfois si elle existe. C’était très bien ainsi. Je viens seulement d’apprendre, – à mes dépens, qu’elle existe bel et bien.

Ce journal a publié récemment un article intitulé :« Mélenchon prend ses distances ».

Ce dont je me fous d’ailleurs plus ou moins, on verra plus loin pourquoi.

Parmi les commentaires, je prélève celui-ci, dont la remarque finale n’est pas sans intérêt :

« Jean Luc Mélenchon a raison, des partenaires comme le PCF qui critique fortement les socialistes et son gouvernement pour la politique qu’il mène et puis qui s’allie avec eux pour conserver des postes d’élus, les sympathisants et même une bonne partie de ses adhérents ainsi que ceux qui votaient traditionnellement à gauche n’ont pas compris cette attitude et ont dans leur tête sans doute pensé que les politiques sont tous pareils. Le FRONT DE GAUCHE avec ses difficultés de départ est la seule solution, la seule force vraiment à gauche qui pourra (un jour) apporter le changement de politique dans ce pays.

Dans le titre de l’article vous écrivez "Mélenchon" sans mettre son prénom, je trouve cela un peu cavalier. Je crois que nous ne sommes pas prêts de retrouver les 11 % qu’a fait Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles de 2012. »

Je ne peux faire un copier-coller du mien, très bref, qui disait en substance... :

« Il resterait à expliquer le peu d’adhésion électorale populaire : échec différentiel à la présidentielle (16% à Le Pen), échecs absolus aux législatives (le groupe GDR a pu atteindre le quota parce que le PS nous a refilé un des siens), aux municipales, aux européennes. »

... parce que ce commentaire a sauté. C’est pourtant une vraie question, au moins à mes yeux, mais elle a disparu, comme la remarque que j’ai faite ensuite quand j’ai remarqué le passage des ciseaux d’Anastasie :

« On arrache la dent qui fait mal. »

Avec les ententes qui se dessinent actuellement avant les sénatoriales et qui orientent la composante principale du Front de gauche vers les réputés frondeurs du Parti socialiste, rien ne paraît de nature à modifier le terrible bilan que même les plus convaincus ont du mal à trouver globalement positif.

Alors je demeure adhérent (pardon, cotisant) de ce Parti parce qu’il est difficile de vivre en électron libre, et qu’en politique rien n’existe en dehors de l’organisation, mais personne non plus pour autant ne vient m’expliquer ce qui se passe réellement.

Et comme nul ne le fera à ma place, je me décerne la médaille de l’ordre de la persévérance.

URL de cet article 26355
  

Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où règne la civilisation occidentale toutes attaches humaines ont cessé à l’exception de celles qui avaient pour raison d’être l’intérêt.

Attribuée à Louis Aragon, 1925.

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.