Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


La religion et la république

Si l’on se réfère à la définition de Cicéron, la religion est « le fait de s’occuper d’une nature supérieure que l’on appelle divine et de lui rendre un culte ».

La république est une forme de gouvernement dans laquelle les gouvernants sont désignés par l’élection du peuple ou d’une partie de celui-ci.

Souvent, l’élite dont la devise républicaine est "diviser pour mieux régner" veut nous faire croire que la religion et la république ne sont pas compatibles alors il faut faire un choix, je préfère encore en rire et laisser la parole à Zarathoustra.

Le monde réel est comme une fiction où le dialogue interreligieux est un tabou, chacun préfère camper sur sa position et dénigrer l’autre.
Imaginons une conversation entre Zarathoustra(Z) et trois citoyens : Amir (A), Samuel( S) et Jean (J).

Z : -Bonsoir ! Le monde moderne me répugne, les problèmes se focalisent sur la religion alors que l’échec est politique, qu’en pensez vous ?

J : -Doit-on attendre le Christ pour espérer voir l’amour renaître ?

Z : -A ceux qui répondent à mes questions par une question, le silence d’un arbre est plus digne, il s’élève au dessus des hommes.

S : -Ne soyez pas aussi rude avec notre ami, son amour pour l’au-delà le dépasse, il ne voit que la solution à travers la fraternité or les hommes sont aussi irresponsables.

Z :- Notre ami Amir ne parle pas, son silence est merveilleux.

A :-Merveille comme la création du monde, injuste comme la justice favorable aux hommes riches et répressive envers les plus faibles

J :-La richesse n’empêche pas le salut, l’inégale répartition des richesses est au coeur de l’injustice.

Z :-Un instant les amis, oublions Dieu et la justice, parlons des hommes.

S :-Encore une leçon de notre cher ami Zarathoustra, où veut-il en venir ?

A :-Permettez moi de commencer : à l’heure actuelle les dirigeants de ce monde n’ont qu’une idée en tête : s’approprier le monde, manipuler l’opinion et nous asservir.

Z : - Monsieur, une affirmation sans un argumentaire est réfutable.

J :-Encore un fanatique, un adepte de la théorie du complot et le pouvoir de Dieu dans tout ça ?

Z :-Vous connaissez la règle Jean, Dieu et la justice ne sont pas autorisés dans notre conversation, je vous prie de quitter ce lieu.

S : - Alors, "oeil pour oeil et dent pour dent", que l’opprimé condamne l’oppresseur.

Z :- Samuel ! la parole divine ne parle pas à tous les hommes, vous oubliez ceux qui ne jurent que par eux même et vous avez comme Jean l’habitude de répondre qu’à travers Dieu. Il ne reste qu’un seul élève debout. Alors, qu’en pensez vous ?

A : - Rien, simplement j’espère que la république respectera son engagement, la liberté pour tous, qu’importe nos convictions, notre niveau de vie, Justice pour tous !

Z :-La justice ne peut être partagée par tous, un homme dont le seul but est l’égo ne peut être juste.
Aucun d’entre vous n’a pu se séparer de Dieu ou de la justice pour justifier sa position, pourquoi ?

J :- Notre idéal à tous est l’amour d’un créateur envers ses créatures sans aucune distinction.

Z :- Impossible pour l’homme. Voyons, Jean, soyez un peu plus lucide.

S :- L’amour des êtres ne peut se faire sans justice

Z :- Les injustes ont un coeur et savent rendre justice quand elle est imposée.

A :-Alors, on ne peut détacher l’homme de Dieu et de la justice

Z : Dieu, la justice ou le reste ne sauveront pas à eux seuls un homme.

A,J,S : Pourquoi ? Vous êtes un mécréant !

Z : - Vous n’êtes pas dignes de l’amour de votre seigneur, qu’importe son nom, vous n’acceptez pas l’autre et son ignorance. Soyez plus forts que celui qui veut vous égarer et vous éloigner de la vérité.
Enfin, pour répondre à votre angoisse, la religion et la république ne sont pas des problèmes, la croyance non plus. Seul l’égo peut corrompre et rendre injuste ou encore aveugle.
Vous avez tous un problème, vous pensez que seule la justice et l’amour de l’être suprême peut vous rendre digne, or si votre comportement était assimilé à la justice, à l’amour, à la défense de l’opprimé, au savoir et à l’effort personnel, peu importe l’ ennemi, ce qu’il désigne car un homme animé par l’espoir ne peut être vaincu.
L’échec de la religion et de la république n’est possible que si l’on éradique l’espoir et considérez aussi l’athéisme comme une religion, lui aussi croit que ne pas croire est une croyance.
Ainsi parlait Zarathoustra.

Sayid, un citoyen du monde.

URL de cet article 15705
   
AGENDA
vendredi 17 novembre 2017
vendredi 17 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
Circus politicus
Christophe Deloire, Christophe Dubois
A quelques mois de l’élection présidentielle de 2012, les Français sont saisis d’angoisse à l’idée que la fête électorale débouchera sur une gueule de bois. La crise aidant, la politique se révèle un théâtre d’ombres où les signes du pouvoir servent surtout à masquer l’impuissance. Qui gouverne ? Qui décide ? Circus politicus révèle les dessous d’un véritable « putsch démocratique », une tentative de neutralisation du suffrage universel par une superclasse qui oriente la décision publique. Il montre comment le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je l’ai invitée lors d’un prochain séjour à venir jouer avec l’orchestre de Paris et l’Ensemble orchestral de Paris.

Bertrand Delanoe
maire socialiste de Paris, Fév. 2005, en parlant de Condoleezza Rice


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.