Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Histoire et Mystifications. - Comment l’Histoire est fabriquée et enseignée...

Analyste politique progressiste de tout premier plan aux États-Unis, Michael PARENTI, docteur en Sciences Politiques de l’Université de Yale, est un auteur et conférencier de renommée internationale. Il a publié plus de 250 articles et 17 livres. Ses écrits sont diffusés dans des périodiques populaires aussi bien que dans des revues savantes, et ses textes engagés l’ont été dans des journaux tels que le New York Times et le Los Angeles Times. Ses livres et ses conférences, informatives et divertissantes, ont atteint un public large et varié, en Amérique du Nord comme à l’étranger. Après L’Horreur impériale (Aden, 2004), et Le Mythe des jumeaux totalitaires (Delga, 2013), ce livre est seulement le troisième traduit en français.

« Avec Histoire et mystifications, Michael PARENTI, toujours éloquent et provocateur, nous donne une critique, pleine d’entrain et de grande valeur, de l’orthodoxie qui cherche à se faire passer pour ‘l’Histoire’. » - Howard ZINN, auteur de Une Histoire populaire des États-Unis

Dans un défi impérieux à l’Histoire officielle, Michael PARENTI se bat contre un certain nombre de mythes largement répandus. Il explique comment tout au long de l’Histoire, les vainqueurs déforment ou détruisent archives et documents afin de perpétuer leur pouvoir et leurs privilèges. Il montre également comment les historiens eux-mêmes sont influencés par leur milieu professionnel et leur classe sociale.

Abordant des thèmes allant de l’Antiquité à l’époque moderne, de l’Inquisition et de Jeanne d’Arc aux préjugés anti-ouvriers des manuels d’Histoire contemporains, en passant par la ‘mort étrange’ du Président américain Zachary Taylor et l’assassinat de John F. Kennedy, cet ouvrage démontre avec force détails fascinants comment passé et présent peuvent se répondre et s’enrichir l’un l’autre, et comment l’Histoire peut être un sujet véritablement passionnant et exaltant.

***

« Ceux qui gardent secret le passé, et mentent à son sujet, nous condamnent à le répéter. Michael PARENTI dévoile le mensonge de l’Histoire falsifiée, de l’Église chrétienne des origines jusqu’à aujourd’hui : une Histoire fascinante, un conte sombrement révélateur. » – Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagon Papers.

« [Cet ouvrage] mérite de devenir un grand classique. » – Bertell OLLMAN, professeur de Politique à l’Université de New York.

Traduit de l’américain par Daniel et Sven SILLOU.

POUR COMMANDER : http://www.editionsdemilune.com/histoire-et-mystifications-comment-lhi...

URL de cet article 23417
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Même Auteur
L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La seule façon de garder un secret, c’est de ne pas en avoir".

Julian Assange - Wikileaks


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.