RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La Russie et l’Occident se disputeront le droit de trouver le nouveau chef du Turkménistan ($martMoney).








RIA Novosti, Moscou, 25 décembre 2006.


Il est douteux que la nomination du nouveau chef puisse rester une affaire intérieure des élites turkmènes. Paralysés par la peur et la méfiance qu’ils éprouvent les uns envers les autres, les anciens vizirs de Turkmenbachi ne tarderont pas à demander eux-mêmes le soutien de la Russie, des Etats-Unis ou de l’Union européenne plutôt que de s’opposer aux tentatives des puissances mondiales de participer à la nomination de l’héritier du trône.

Quels que soient les mots d’ordre brandis pour justifier l’ingérence dans les affaires d’Achkhabad, le motif reste le même : le gaz. Le Turkménistan produit 63 milliards de m3 de gaz naturel par an, soit un dixième de la production russe. Aux termes du dernier accord bilatéral, Gazprom doit recevoir 150 milliards de m3 de gaz turkmène pendant la période 2007-2009 à 100 dollars les 1.000 m3. En revendant ce gaz à l’Europe où le prix moyen est déjà de 235 dollars les 1.000 m3, le monopole gazier russe réalisera jusqu’à 22 milliards de dollars de bénéfice (hors frais de transport). Le reste du gaz turkmène est actuellement géré par RosUkrEnergo, société créée par Gazprom et ses partenaires pour ravitailler l’Ukraine.

C’est un puissant outil d’influence. Mais l’essentiel est que sans le gaz turkmène la Russie sera incapable de remplir ses engagements gaziers contractés envers l’Europe. Moscou usera donc de tous les moyens possibles pour mettre à la place de feu Saparmourat Niazov un homme qui ne cherchera pas d’autres itinéraires de transport du gaz turkmène.

Un itinéraire alternatif est le gazoduc en chantier entre l’Iran et l’Arménie qui, d’ailleurs, est contrôlé par Gazprom. Une autre éventualité est le projet Nabucco : canalisation qui doit relier les gisements de la mer Caspienne à l’Europe d’ici à 2011.

Les Européens qui ont de plus en plus peur de rester dépendants de Gazprom soutiendraient volontiers quiconque promettrait de réorienter la Turkménie sur le projet Nabucco. Cependant, une volte-face est politiquement impossible : le projet tel quel renforce déjà les positions de l’Iran et de l’Azerbaïdjan, deux pays musulmans dont le gaz est appelé à remplir cette canalisation. Les Etats-Unis s’efforceront d’y faire obstacle. Dans ces conditions, rien n’empêcherait une créature de l’Occident installée à Achkhabad d’effrayer la Russie avec une telle perspective, ce qu’a déjà fait avec succès Saparmourat Niazov. En l’espace de dix-huit mois Turkmenbachi a obligé Gazprom à acheter son gaz à 100 au lieu de 47 dollars les 1.000 m3.

RIA Novosti décline toute responsabilité quant au contenu des articles tirés de la presse.

- Source : RIA Novosti http://fr.rian.ru



Désagréger la Russie et l’Iran : un objectif pour les Etats-Unis ? par Jean-Marie Chauvier.

Pendant que la France, l’Allemagne et la Turquie se mobilisent, la Chine, la Russie et l’Iran font des manoeuvres militaires, par Michel Chossudovsky.

Les prochaines guerres auront pour enjeu les ressources « naturelles », par Michael Klare.




URL de cet article 4523
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De toutes les ironies exprimées par la politique étrangère américaine, notre position vis-à -vis de Cuba est la plus paradoxale. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour détériorer la situation économique et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer.

Dans le même temps, nous n’avons pas respecté les quotas de visas pour les Cubains désireux d’immigrer aux Etats-Unis [...] quand Castro tente d’empêcher des cubains malheureux de quitter leur pays infortuné, nous l’accusons de violer des droits de l’homme. Mais quand il menace d’ouvrir grand les portes si nous continuons à accueillir sans limites des cubains sans visas - y compris ceux qui ont commis des actes de violence pour aboutir à leurs fins - nous brandissons des menaces imprécises mais aux conséquences terribles. "

Jay Taylor, responsable de la section des intérêts américains à Cuba entre 1987 et 1990, in "Playing into Castro’s hands", the Guardian, Londres, 9 août 1994.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.