Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le gavage éhonté des riches se poursuit en douce, par SuperNo.








SuperNo, vendredi 28 septembre 2007.


(...) J’ ai entendu ce matin à la radio une information qui m’avait échappée quand elle est sortie (discrètement et dans des journaux économiques) la semaine dernière.

Je vous la livre brute de décoffrage : "le ministère des finances a décidé de soumettre les dividendes au prélèvement libératoire" .
Alors ? Ca vous fait quoi ? Rien ? Bon, évidemment vu comme ça, c’est pas clair.
Balancé en 5 secondes sans explication au JT de TF1, ça passe totalement inaperçu. Alors on décode : (...)

- Le prélèvement libératoire consiste à prélever forfaitairement une partie (en l’occurrence ici 16%) du montant des dividendes perçus dans l’année. Fort bien...

- ... sauf qu’avant, le montant des dividendes était ajouté aux revenus imposables. Dans la tranche supérieure des revenus, dont le taux a pourtant été diminué à plusieurs reprises ces derniers temps, favorisant outrageusement les gros salaires, cela donne... 40% ! Pour être juste, on appliquait un abattement de 40% au montant des dividendes, ce qui revenait à les taxer à 24%.

Mais bon : de 24% à 16%, ça fait 8% de moins dans la poche de l’état et 8% de plus dans la poche du gros actionnaire ! Bien sûr, ce tour de passe-passe va rapporter davantage à l’état en 2008, car les dividendes seront taxés 2 fois : une fois au titre de l’impôt sur le revenu pour ceux de 2007, et une fois au titre du prélèvement libératoire pour ceux de 2008. Mais après ?

Après, c’est un manque à gagner pour l’Etat de 300 à 500 millions d’euros par an (selon les sources) !!! Etat dont, rappelons-le, la faillite a été annoncée par le premier ministre ! (...)

- Lire l’ article www.superno.com






Franchises médicales : l’argent perdu de la Sécu ... est du côté des riches ! par PRS.


Régimes spéciaux de retraites : changez de poste, écoutez Gérard Filoche.

Qui va profiter du bouclier fiscal ? par l’ Observatoire des inégalités.






URL de cet article 5509
   
Même Thème
Histoire de ta bêtise
François Bégaudeau
PREFACE D’abord comme il se doit j’ai pensé à ma gueule. Quand en novembre les Gilets jaunes sont apparus pile au moment où Histoire de ta bêtise venait de partir à l’imprimerie, j’ai d’abord craint pour le livre. J’ai croisé deux fois les doigts : une première fois pour que ce mouvement capote vite et ne change rien à la carte politique que le livre parcourt ; une second fois pour que, tant qu’à durer, il n’aille pas jusqu’à dégager Macron et sa garde macronienne. Pas avant le 23 janvier 2019, date de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est difficile d’intéresser ceux qui ont tout à ceux qui n’ont rien.

Helen Keller


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
54 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.