RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
19 

Birmanie : c’est en ne soutenant pas le peuple birman que l’on fait le jeu de Washington

Dimanche 30 septembre 2007, (mis à jour le 1er octobre 2007 à 23h 53.)


Des centaines de milliers de manifestants, jeunes, employés, ouvriers du textile et des docks, paysans, qui affrontent police et forces armées, comptent leurs morts, repartent à l’assaut avec la rage de vaincre parce qu’ils se sentent déjà moralement vainqueurs. Ce qui se passe en Birmanie s’appelle le début d’une révolution. Il est trés probable que les USA sont à la manoeuvre et vont installer une coalition de "démocrates", de bonzes, de militaires repentis et d’espions au pouvoir pour aller installer leurs rangers dans les montagnes à proximité de la Chine et du Tibet. Mais le bouillonnement des masses ne leur simplifiera pas la tache ...

Rien ne sert de faire la fine bouche parce qu’il y des moines bouddhistes ! En Pologne en 1980 il y avait des curés et en Russie en 1905 il y avait des popes. Par contre, il est bon de rappeler quels sont le régime et la société birmanes. Un régime militaire 100% capitaliste. Soutenu par la Chine, la Russie et, discrétement, par la France.
M.Kouchner, homme lige des basses oeuvres de l’impérialisme français, s’est distingué voici quelques années par un rapport blanchissant la firme française Total de l’exploitation du travail forcé des paysans des minorités nationales opprimés à l’Est et au Nord de la Birmanie.

De sorte qu’expliquer "Je ne manifesterai pas pour la Birmanie" parce que ce sont des bourgeois, des pro-américaines, qui se sont arrogés le titre de défenseurs de la démocratie en Birmanie (voir sur le site www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5501 la position de Jean Bricmont sur ce point et le débat qui s’ensuit), c’est laisser le champ à ces soi-disant défenseurs qui ont déjà leur solution de rechange, légitimée par la réféfence à Aung San Su Kyi (en fait fille du fondateur du régime birman, militaire nationaliste qui manoeuvrait entre Japonais et Britanniques dans les années 1940) et dont on comprend bien qu’ils ont listé la Birmanie comme pays de l’ "Axe du mal" uniquement pour faire pression contre la Chine, de même qu’avec la Corée du Nord, et se moquent éperdument du peuple qu’on opprime et qu’on tue.

La cause des Birmans, des Karens, des Tchétchènes ou des femmes afghanes, c’est la cause de la classe ouvrière. Il serait temps que les communistes contemporains cessent de radoter la guerre froide quand certains refusaient de soutenir les soviets hongrois en 1956 [1] ou les syndicats polonais en 1980 [2]-et le soutien n’interdit jamais la critique mais au contraire la permet, faut-il le préciser. Ces causes sont nôtres. L’internationalisme ne se divise pas et en aucun cas la démocratie ne nous fait peur.

Les "soutiens" impérialistes à la "démocratie" en Birmanie préparent avec l’ONU une transition négociée qui préserve l’Etat et les bénéfices des firmes multinationales qui saignent les peuples de Birmanie, de Total à Haliburton. C’est à nous de dire, car c’est nous seulement qui pouvons dire :
Mort à la caste des généraux birmans !
Elections libres immédiates, liberté d’organisation et d’expression,
destruction de l’Etat militaro-mafieux !
Autodétermination des minorités nationales !

Nul doute que ça, çe ne fait pas le jeu de Washington !

Vincent Présumey)
http://site.voila.fr/bulletin_Liaisons




Birmanie : malgré l’embargo, la dictature reçoit du matériel militaire européen et israélo-étasunien ... par Gabriele Carchella.


Birmanie - Total, démocratie et à -côtés : la course aux richesses du Myanmar a commencé, A. d’ Argenzio, P. Pescali.


C’ est où la Birmanie ? Réponse de Jacques Richaud à "Pourquoi je n’ irai pas à la manif Birmanie" de Jean Bricmont, et débat avec Danielle Bleitrach.






[1En 56 je parle évidemment de ceux qui disaient que derrière les ouvriers hongrois il y avait la CIA.
Même si c’était vrai (et ça ne l’était pas ! ) un soulèvement populaire reste un soulèvement populaire. Même chose pour la Birmanie aujourd’hui, qu’au demeurant personne (à ma connaissance) ne prend pour un "Etat ouvrier" ou chose de ce genre.

[2En Pologne, si la restauration du capitalisme a été menée à bien par les bureaucrates en place depuis des années, et par les chefs de Solidarnosc coalisés et bénis par le pape, cela, ce n’est pas le résultat des grèves et du mouvement syndical de 1980, mais c’en est la trahison.


URL de cet article 5510
  

LA CRISE, QUELLES CRISES ?
Eric TOUSSAINT, Damien MILLET
Les médias et les économistes de la tendance dominante donnent généralement à propos d’un phénomène aussi profond qu’une crise des explications partielles, partiales et biaisées. Cette vision teintée de myopie caractérise tout ce qui touche aux questions économiques. Damien Millet et Eric Toussaint en spécialistes de l’endettement lèvent le voile sur les racines profondes et durables du déséquilibre économique qui caractérise toute la vie sociale. En 2007-2008 a éclaté la crise financière internationale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le fait que nous soyons martelés de propagande de manière si agressive 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 est une cause d’espoir, pas de désespoir. Le fait qu’ils doivent déployer tant d’efforts pour maintenir l’humanité à ce niveau de folie signifie que l’attraction gravitationnelle va vers la raison, et qu’ils luttent de plus en plus fort contre cette attraction.

Il faut beaucoup d’éducation pour nous rendre aussi stupides.

Caitlin Johnstone

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.