RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le président du Mali Amadou Toumani Touré

AQMI assure que la France négociait avant la mort de Germaneau

Dans un enregistrement diffusé sur des sites Internet islamistes, le chef d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droudkal, assure que la France a négocié avec le mouvement djihadiste en vue d’obtenir la libération de Michel Germaneau, contrairement à ce qu’affirme Paris.

Agé de 78 ans, celui-ci avait éte pris en otage en avril au Niger, mais AQMI a annoncé la semaine dernière son exécution en représailles d’un coup de main de militaires français et mauritaniens contre un de ses camps dans l’ouest du Mali.

"Le président français a lancé une lâche opération alors que des négociations étaient en cours pour libérer Michel Germaneau", déclare une voix qui ressemble à celle de Droudkal - connu aussi sous le nom de guerre d’Abou Moussab Abdoul-Wadoud - sur cet enregistrement qui n’a pu être authentifié de source indépendante.

Exécution de l’otage français : la presse malienne estime que le président malien a raison sur la Mauritanie et l’Algérie

Publié le 2010-07-27

BAMAKO(Xinhua) — La presse malienne estime lundi que l’exécution par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) de l’otage français qu’il détenait, à la suite de l’échec d’un raid militaire franco-mauritanien pour le libérer, donne raison au président malien qui privilégie le dialogue.

« Lancé au nord Mali à l’insu du Mali pour libérer l’otage français, Michel Germaneau des mains de AQMI : Le raid franco- mauritanien se termine en désastre », titre le quotidien privé L’ Indépendant. « Si le Mali a été tenu à l’écart de l’opération car ayant toujours privilégié le dialogue avec les ravisseurs, l’ Algérie était dans le coup. D’après la presse algérienne, elle a fourni de la logistique et rassemblé ses troupes à la frontière au cas où les terroristes, fuyant l’assaut franco-mauritanien, tenteraient de se refugier sur son territoire », souligne le journal.

« Raid anti-AQMI au Nord-Mali : Le « Mali n’était pas informé », déplore le quotidien Le Républicain. Quant au bihebdomadaire L’ Aurore, il titre, « Opérations militaires d’armées étrangères sur le territoire malien : ATT, trahi par ses pairs mauritanien et français ». Ce journal poursuit, « c’est alors qu’il se trouvait, vendredi dernier à N’Djamena, en pleine séance de travail avec ses pairs lors du sommet de la CEN-SAD que le président Malien a pris connaissance de l’opération militaire conjointe de la France et de la Mauritanie sur son territoire en vue, dit-on, de libérer l’otage français détenu par AQMI. Il n’en fallait pas plus pour Amadou Toumani Touré quitte précipitamment la salle pour regagner Bamako ». « La guerre contre Al Qaeda vient de susciter un autre malaise diplomatique très profond entre le Mali, l’Espagne et le duo Franco-mauritanien », souligne le journal.

Le gouvernement malien n’a pas encore réagi officiellement à l’ opération militaire menée en territoire malien. De diplomatique anonyme on rappelle que la Mauritanie et l’Algérie avaient vivement condamné la façon dont le président Touré avait géré l’ affaire Pierre Camatte (un otage français libéré en échange de quatre membres d’Aqmi élargis par Bamako).

Mais, aujourd’hui, l’histoire lui donne raison, souligne-t-on de même source. La violence n’est jamais un moyen sûr de libérer un otage ». L’opération militaire de la Mauritanie appuyée par la France complique la situation des otages espagnols détenus par Moktar Belmokhtar dont le « territoire » était la cible du raid franco-mauritanien.

URL de cet article 11173
  

30 ans d’Humanité, ce que je n’ai pas eu le temps de vous dire
Michel TAUPIN
Quel plaisir de lire José Fort ! Je pose le livre sur mon bureau. Je ferme les yeux. Je viens de l’avaler d’une traite. Comme je le trouve trop court, je décide de le relire. Même à la seconde lecture, il est captivant. Cette fois, j’imagine ce qu’aurait été ce bouquin illustré par son compère Georges Wolinski comme c’était prévu. Ç’aurait été tout simplement génial. Des tarés fanatiques ne l’ont pas permis. La bêtise a fait la peau de l’intelligence et de l’élégance. De l’élégance, José Fort n’en manque pas. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs.

Malcolm X.

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.