RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le procès du MEDEF contre Loïc : Jeudi 30 novembre à 8h.

Un an et demi après l’envahissement du siège national du MEDEF par les intermittents du spectacle, les opposants à la loi travail, les personnes mobilisées dans Nuit Debout..., le soutien s’est élargi et la détermination est tout aussi grande.

Pour résumer :

Loïc faisait bien partie de la centaine d’intermittents du spectacle et d’opposants à la LoiTravail-n°1 qui se sont invités au siège du MEDEF en juin 2016. Et ils avaient de bonnes raisons de le faire.

Loïc n’a jamais porté le moindre coup au cadre du Medef qui l’accuse mensongèrement et ce d’autant plus que personne n’a porté de "coup de poing" à ce monsieur malgré ses insultes et son coup de pied à Loïc.

Le Medef ment, le Medef frappe, le Medef se croit tout permis y compris de tenter d’instrumentaliser la police et la justice pour réprimer et intimider ses opposants politiques.

Mais surtout le Medef est le premier coupable des violences sociales qui s’exercent quotidiennement dans ce pays contre les chômeurs, les travailleurs… contre nous tous !

L’actualité montre que des procès très politiques continuent de viser des militants suite au mouvement du printemps 2016, suite au soutien porté aux réfugiés ou à la tension croissante dans les quartiers populaires.

Toutes ces intimidations et répressions ne sont qu’une attaque contre quiconque ose lever la tête.

Mais tant qu’il y aura des injustices, il y aura du monde pour s’y opposer.

Alors nous manifesterons une solidarité sans faille avec tous ces camarades.

Pour la relaxe de Loïc accusé par le Medef, contre les répressions politiques, pour la séparation du Medef et de l’Etat :

RENDEZ-VOUS JEUDI 30 NOVEMBRE 2017 à 8h
devant le tribunal correctionnel de Paris, M° Cité.

URL de cet article 32574
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Banque du Sud et nouvelle crise internationale
Eric TOUSSAINT
En pleine crise du subprime, dont les conséquences n’ont pas fini de se faire sentir dans l’économie mondialisée, sept pays l’Amérique latine lancent une Banque du Sud qui pourrait jeter les bases d’une autre architecture financière internationale. En combattant inlassable, Eric Toussaint propose dans ce livre une approche claire et synthétique, destinée à des non-spécialistes, de l’état des résistances au néolibéralisme, du contexte économique international contemporain ainsi que des principaux défis que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nos sociétés sont des bidonvilles intellectuels. Nos croyances sur le monde et les autres ont été créées par le même système qui nous a dupés dans des guerres successives qui ont tué des millions de personnes.

Julian Assange

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.