RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les défauts de la cuirasse sioniste

Pour infliger au peuple palestinien, sans discontinuer et pendant des décennies, de terribles souffrances au nom de souffrances, celles du peuple juif, dont il ne porte aucune responsabilité, il fallait une véritable cuirasse idéologique rendant possible le déni de l’autre, la discrimination, le racisme et l’apartheid. Bien que les derniers évènements de Gaza donnent une nouvelle fois toute l’inhumaine mesure de la STRATICRATIE (gouvernement des militaires) sioniste, cette cuirasse s’effrite.

1 - L’idéologie sioniste comme négation des palestiniens

S’inscrivant dans le courant des nouveaux historiens israéliens, SHLOMO SAND vient confirmer avec son dernier livre « Comment fut inventé le peuple juif » que la construction ethno-religieuse d’un peuple qui aurait quitté sa terre d’origine et y reviendrait plus de deux mille ans plus tard n’a aucune réalité historique. Il s’en suit que ce « peuple » qui n’existe pas n’a aucun droit particulier à s’installer sur la terre de Palestine et encore moins à en chasser ceux qui y habitent. Le « droit au retour » qui permet à tout juif, quelle que soit sa nationalité, d’obtenir un passeport israélien se trouve lui aussi vidé de tout fondement.

2 - Le lobby sioniste contesté aux Etats-Unis

Après avoir manifesté très peu d’intérêt pour les juifs européens lorsque le nazisme prit la décision de les éliminer et mit en oeuvre cette politique génocidaire, les Etats-Unis ont depuis 1967 adopté une politique de soutien permanent et polymorphe : politique, diplomatique, financier, militaire, à la politique de l’Etat sioniste. Cette politique est le fruit d’une action déterminée et sans faille du lobby sioniste organisé sur le territoire des Etats-Unis.

L’action du lobby a enfin été décrite avec soin par deux universitaires étasuniens : WALT et MEARSHEIMER dans leur livre LE LOBBY SIONISTE ET LA POLITIQUE ETRANGERE DES Etats-Unis (traduction française publiée aux Editions La Découverte en 2007). WALT et MEARSHEIMER considèrent qu’il est anormal que la politique étrangère de la grande puissance étasunienne soit dictée par le gouvernement israélien et ils plaident simplement pour que les Etats-Unis retrouvent leur capacité à défendre leurs intérêts même quand ils ne coïncident pas avec ceux d’Israel.

Même si ce que l’on sait aujourd’hui de l’influence du LOBBY sur BARACK OBAMA et sur les premiers collaborateurs qu’il a choisis peut laisser présager sa totale soumission aux intérêts israéliens, il s’agit d’une brèche décisive et de longue portée dans le carcan de conformisme pro-israélien qui a depuis 40 ans étouffé les responsables politiques et les médias étasuniens et dont l’invasion d’ l’Irak a été la dernière démonstration.

3 - La démographie chancelante

Le projet ethno-religieux sioniste ne peut continuer à fonctionner que si les judéo-israéliens demeurent majoritaires sur le sol palestinien. Ceci explique le refus absolu d’accorder aux palestiniens le droit au retour mais cela suppose un flux positif permanent d’émigration vers Israel. Or, outre le fait que 700 000 citoyens israéliens ayant acquis leur nationalité au titre du « droit au retour » des juifs vivent à l’extérieur du pays sans aucune intention de s’y installer jamais, les données démographiques récentes montrent que ceux qui quittent Israel sont désormais plus nombreux que ceux qui s’y installent. D’où le cauchemar sioniste de la perte de la majorité démographique au profit des palestiniens et le terrorisme d’Etat pratiqué par les sionistes pour pousser les habitants des territoires et de la bande de Gaza à choisir entre l’exil ou la mort.

COMAGUER

URL de cet article 7698
  

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. »

Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis de 1861 à 1865, 1809-1865, assassiné

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.