RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les mensonges du nucléaire

Le 26 avril 2011, est le 25e anniversaire de l’accident de Tchernobyl.

Félicitons la chancelière allemande, Angela Merkel, qui a annoncé que son pays était déterminé à sortir de l’énergie nucléaire pour aligner sa politique énergétique vers les énergies renouvelables !
http://www.youtube.com/watch?v=avYNoe9woik&feature=player_embedded

Selon un livre publié en 2010 par la New York Academy of Science et intitulé « Chernobyl : Consequences of the Catastrophe for People and the Environment », http://www.nyas.org/Publications/Annals/Detail.aspx?cid=f3f3bd16-51ba-...
il y aurait eu 985 000 morts qui sont attribuables à cet accident (1986-2004), sans compter les innombrables personnes malades et les enfants nés déficients et/ou difformes. Ce livre est le résultat d’une étude couvrant 5 000 articles écrits par des médecins et spécialistes russes qui ont été au coeur de ce drame et ont soigné les populations.

Ce constat de pratiquement un million de décès contraste avec les quelques milliers de morts officiellement « reconnus » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (International Atomic Energy Agency, IAEA). L’Éditrice du livre, la docteure Janette Sherman, une médecin toxicologiste, explique dans une entrevue pourquoi une telle différence, et nous révèle un petit secret peu connu, comme quoi l’IAEA et l’OMS ont conclut un accord dans les années 1950 afin de ne pas publier de rapport sans le consentement mutuel des deux organisations. Ces organisations auraient négligé bien des données, en se fondant sur 200 à 300 articles, alors que le livre de la New York Academy of Science s’appuie sur 5 000 articles et rapports de recherche. Pour écouter l’entrevue de Madame Sherman (enregistré une semaine avant l’accident de Fukushima), aller à 

http://blip.tv/file/4922080

Par ailleurs, concernant l’accident nucléaire de Fukushima au Japon, une autre médecin spécialisée dans les effets biologiques des radiations nucléaires, la docteure Helen Caldicott a donné une conférence de presse dont voici le lien

http://www.youtube.com/watch?v=Itr6GDuOOBY

Les chiffres qu’elle donne et leurs conséquences sur la santé humaine et sur tous les êtres vivants de cette planète nous donnent froid dans le dos !

Par exemple, dans chaque réacteur endommagé, on retrouve 1000 fois plus de produits radioactifs que la la bombe atomique lâchée sur Hiroshima au Japon en 1945. Et il y a 10 à 20 fois plus de matériel radioactif dans les piscines, à côté des réacteurs, pour refroidir le carburant nucléaire utilisé dans les 40 dernières années. Madame Caldicott parle de « chiffres diaboliques ». Elle poursuit avec les effets sur les humains des différents éléments radioactifs émis à Fukushima.

ll y a 250 kg de Plutonium dans chaque réacteur, et quelques dizaines de microgrammes suffisent à donner le cancer à un individu. Si on fait le calcul, il y en aurait suffisamment pour faire disparaître la race humaine, si le plutonium était tout ingéré, ce qui ne peut être le cas, bien entendu, puisqu’en le répandant partout sur la planète, une faible portion serait absorbée par les humains. Sans compter qu’il faudrait qu’une bonne partie du plutonium de Fukushima se retrouve dans l’atmosphère.
Maintenant, plusieurs isotopes du Plutonium ont une demi vie qui dépasse 24 000 ans, el la demi vie du Plutonium 244 est de 80 millions d’années ! Comment s’assurer de construire un sarcophage autour des réacteurs (pour nous protéger) qui va durer aussi longtemps dans un endroit aussi sujet aux tremblements de terre majeurs et aux tsunami ???

Quand on réalise tout ça, on ne peut faire autrement que de se dire que l’ère de l’énergie atomique basée sur la fission de l’Uranium doit définitivement se terminer. Il est temps de passer à autre chose.

Mais tous ces chiffres ne troublent pas Sarkozy qui déclarait « Nous avons pris des engagements de réduction des gaz à effet de serre, pour les remplir il n’y a pas 150 solutions, il y a le nucléaire » a déclaré péremptoirement Nicolas Sarkozy dans un message à destination des écologistes français partisans de son arrêt. ( 6 avril 11) http://www.naturavox.fr/energies/article/nucleaire-il-n-y-a-pas-150
Lui, si sourcilleux de tenir ses engagements ferait bien de donner la priorité à ceux qu’il prit lors de sa campagne en 2007.

KOKKINOS Georges

URL de cet article 13518
  

Julian Assange parle
Karen SHARPE
200 citations qui reprennent les mots d’Assange, privé de la parole depuis si longtemps maintenant. A travers différentes thématiques, on comprend l’homme et les raisons qui ont poussé les États-Unis à le poursuivre sans raison. APPEL POUR JULIAN ASSANGE De Julian Assange vous avez beaucoup entendu parler. Souvent en mal. Mais lui-même, l’avez-vous entendu ? Savez-vous ce qu’il a vraiment dit et fait, pourquoi il a fondé Wikileaks, ce qu’il pense de la guerre, d’Internet, du journalisme et de bien (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix.

Bertolt Brecht

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.