RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre d’un "˜rebelle’ qui demande le retour de la Jamahiriya

Chers frères libres

Laissons un peu de côté les descriptions et les adjectifs fallacieux pour entreprendre un dialogue sincère destiné à apaiser le pays et les citoyens, leur liberté et leur indépendance…

J’ai participé à beaucoup de combats dont nous pensions qu’ils menaient à la libération, et mes pieds sont gravement blessés. Aujourd’hui, je dors presque toute la journée, j’ai une famille et trois enfants, dont la mère ne sait quoi attendre de l’avenir. Je crois important d’écrire ces mots après les déclarations faites par de nombreux leaders du CNT qui parlent maintenant de l’intervention flagrante dans les affaires libyennes des pays qui ont aidé à libérer la Libye.

Ces déclarations contradictoires sont évidemment utilisées pour la lutte pour le pouvoir, de même que d’autres empirent les choses, surtout en rallumant la flamme des conflits entre tribus, ce qui signifie que le sang des Libyens est à nouveau versé.

Le CNT a aussi parlé récemment du fédéralisme et de la division du pays. Malheureusement, le résultat de cette tragique situation a été possible grâce à nous, les simples citoyens, et à un pays qui ne savait à qui se fier.

Kadhafi a été voir les proches du Monsieur Toute-Puissance, et a été voir ceux-là seulement qui peuvent être considérés comme responsables, et, depuis, des questions se posent auxquelles la recherche de réponses nous laisse perplexes.

Première question : Peut-être est-ce lui, et son fils Saif al Islam Kadhafi qui étaient honnêtes depuis le début ? Ils nous ont dit où nous en serions et c’est là précisément que nous en sommes aujourd’hui. Ne serait-il pas possible qu’ils se soient rendu compte de l’ingérence étrangère, nous en aient informés à l’avance, et aient décidé de défendre le pays contre elle ? Ou que ce soient les étrangers qui nous aient aidé à les débarrasser de leur ennemi (Kadhafi) ?

Deuxième question : Qu’est-ce que c’est que cette insistance manifestée par certains pour que nous luttions afin de nous libérer des effets négatifs de la colonisation, ce qui est accepté par nos fonctionnaires - comme cela a été dit - spécialement si Kadhafi est éliminé sans espoir de revenir dans notre gouvernement ? Si telle est réellement l’acception de « Moudjahidin » dans le Coran, sommes- nous des Moudjahidines ? Si ce n’est pas le cas, c’est quoi l’allié des étrangers qui ont apporté leur contribution à l’ingérence dans nos affaires ? Notre devoir national exige-t-il aujourd’hui de rejoindre les Moudjahidines pour défendre notre pays, dans nos foyers, des puissances coloniales ?

En troisième lieu : Que va devenir le pétrole, maintenant qu’il a perdu des centaines de milliers de martyres ? Y compris mes amis et mes proches.

Beaucoup de questions tournent dans ma tête, mon corps est las et épuisé, et je veux une réponse satisfaisante de votre part. S’il s’agit de stopper l’épanchement de sang, je l’accepterais, mais pas des mêmes qui ont refusé d’en parler quand Kadhafi et les Anciens le leur ont demandé au début des événements.

Permettez moi de penser à voix haute, s’il vous plait, parce que j’ai apporté ma contribution à cette révolution, et je ne veux pas continuer dans l’hypocrisie et le mensonge administrés à la majorité…

Source : http://libia-sos.blogspot.com/2011/12/libia-ultimo-informe-del-gobierno_18.html

(note de LGS : trop beau pour être vrai ? Quelle est la fiabilité de ce site ?)

URL de cet article 15486
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Libye, OTAN et médiamensonges
Michel COLLON
Les « armes de destruction massive », ça n’a pas suffi ? Le martyre de l’Irak, frappé d’abord par les médiamensonges et ensuite par les bombes, on n’en a pas tiré les leçons ? Non, on n’en a pas tiré les leçons. On sait que les Etats-Unis ont menti sur le Vietnam, l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan et Gaza, mais on croit que cette fois-ci, sur la Libye, ils disent la vérité. Etrange. La majorité de nos concitoyens croient encore ce que l’Otan a raconté sur la Libye. Y compris les Arabes car cette fois, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La science permet de savoir comment faire fonctionner un train, l’histoire de savoir qu’il peut parfois aller à Auschwitz."

Jean-Christophe Defraigne, professeur, Université de Louvain

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.